Archives de Tag: Brcko

Nouvelles du soulèvement en Bosnie-Herzégovine

En Bosnie-Herzégovine, la lutte continue contre le chômage, les politiques anti-sociales et la corruption des politiciens. Le 12 février, plusieurs villes ont organisés des plénums pour discuter de la situation, des revendications et des actions à mener.

Manifestation ouvrière à Tuzla, 11 février

Manifestation ouvrière à Tuzla, 11 février

A Tuzla, il apparaît que le théâtre national de la ville n’est plus assez grand pour accueillir toutes les personnes intéressées pour participer au plénum quotidien des habitantes et habitants. Mardi et mercredi des manifestations ont continué dans la ville, en particulier celles des travailleurs des usines Tuzlakvarca et Tuzlaputevi. Ils revendiquent une décision rapide de la cour des comptes afin de remettre en route la production sans risque d’être déclarés en faillite. En attendant la remise en route de la production, les ouvriers exigent que les droits à l’assurance-maladie et les salaires soient garantis aux ouvriers. Le 11 février, le plénum avait déjà acté comme exigence la remise en route de la production dans les usines qui ont été fermées.

Réunion du Plénum de Tuzla, 11 février

Réunion du Plénum de Tuzla, 11 février

Lire la suite

Bosnie: les manifestations contre le pouvoir continuent

La Presse, 11 février 2014 :

Rassemblés devant le siège du gouvernement à Sarajevo, des manifestants ont réclamé la démission du premier ministre de l’entité croato-musulmane Nermin Niksic qui refuse de partir.

«Je respecte le droit des citoyens de manifester, voire même de réclamer la démission du gouvernement. Mais nous estimons que mon départ et celui des ministres conduiraient à une paralysie au sein de l’entité» croato-musulmane, a déclaré M. Niksic.

Lire la suite

Bosnie : « Banja Luka-Sarajevo, même combat ! »

BH Infos, 15 juin 2013 :

Environ 10.000 personnes ont manifesté mardi devant le Parlement à Sarajevo pour protester contre l’inaction et le manque de volonté des autorités de gouverner le pays de manière efficace. Cette manifestation anti-gouvernementale pacifique est une première de cette ampleur depuis 1992 lorsque les citoyens de Bosnie-Herzégovine, sortis dans la rue pour s’opposer à la guerre, étaient chassés par les premiers tirs de snipers.

C’est aussi la première manifestation qui se veut citoyenne, sans connotation ethnique, dans ce pays resté profondément divisé entre Bosniaques, Croates et Serbes depuis la fin du conflit en 1995. « A bas le nationalisme, vive la Bosnie-Herzégovine citoyenne », « Banja Luka-Sarajevo, le même combat », les slogans brandis fièrement en cyrillique et en latin de cette mini révolution se propagent progressivement depuis Sarajevo sur l’ensemble du pays. Malgré les interdictions des autorités de Republika Srpska, des milliers d’étudiants, de retraités et d’anciens combattants de Banja Luka ont manifesté mercredi. Après Banja Luka, le mouvement a également touché Mostar, Tuzla, Zenica, Prijedor et Brcko.

Lire la suite