Archives de Tag: Bourg-en-Bresse

Quelques vidéos des manifestations du 9 avril

Quelques vidéos des manifestations du 9 avril pour le retrait de la loi El Khomri.

Bourg-en-Bresse :

Flers :

Lire la suite

Publicités

Bourg-en-Bresse : forte mobilisation contre la loi El Khomri

Voix de l’Ain, 9 mars 2016 :

“Hollande-Gattaz, votre loi on n’en veut pas. Hollande- Khomri, ça suffit les conneries, dehors dehors ce gouvernement” … “Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère, tous ensemble, tous ensembles, grève général contre la loi travail…” par les hautS parleurs les slogans fusent et le cortège mobilisé sur la place de l’hôtel de ville s’étoffe à la sortie des bureaux. Les lycées qui se sont mobilisés en matinée sont alors plus dispersés pour partir déjeuner ou reprendre les bus. Mais dès 10 h, ils sont partis 150 de Quinet et chemin faisant ont grossi leurs rangs en se rendant à Lalande, Carriat, Pardé puis à l’université.

Au lycée Carriat, ils ont pu rentrer par petits groupes : au lycée Pardé beaucoup plus largement et c’est là qu’ils ont mobilisé le plus.

Léna, Mélyne, Inès, Elsa, “lycéennes le coeur à gauche”, ont créé l’événement facebook parlent de 500 à 600 lycéens dans la manifestation. Les syndicats plus habitués au comptage des foules parlent de 200 à 300 étudiants qui pour beaucoup manifestaient pour la première fois.

Lire la suite

Bourg-en-Bresse : poursuite de la grève à l’EREA Philibert-Commerson

Le Progrès, 20 janvier 2016 :

Une partie du personnel de l’EREA(1) Philibert-Commerson, à Bourg-en-Bresse, est en grève depuis le lundi 11 janvier.

Il s’agit d’enseignants éducateurs d’internat qui refusent la transformation de leur poste et leur remplacement par des surveillants d’internat, « précaires et sans formation spécialisée alors que le ministère met l’accent sur la lutte contre le décrochage scolaire », argumente Nicolas Dussuyer, responsable du syndicat Force ouvrière de l’EREA.

Lire la suite

Bourg-en-Bresse : les agents du 15 « au bord du Burn-out »

La Voix de l’Ain, 30 mars 2015 :

Ils sont trois à bien vouloir nous parler. Les traits tirés, le moral dans les chaussettes, mais pas résignés pour autant.

Les agents régulateurs ainsi que les médecins régulateurs du 15(1) de l’Ain, sont en grève depuis le 20 mars.

Un mouvement symbolique, puisque sans conséquences sur les patients, reconduit après que la direction de l’hôpital Fleyriat, dont dépend le service, n’a pu accéder favorablement aux requêtes des grévistes, soutenus par la CGT, syndicat très majoritaire dans l’établissement.

Lire la suite

Bourg-en-Bresse : les agents du « 15 » se mettent en grève

La Voix de l’Ain, 20 mars 2015 :

A l’appel de la CGT, syndicat majoritaire à Fleyriat, les assistants de régulation médicale du Centre 15 et les médecins régulateurs ont décidé collectivement de déposer un préavis de gréve au Centre hospitalier de Fleyriat (Bourg-en-Bresse) du vendredi 20 mars au 30 mars sur les revendications suivantes, exprimées dans un communiqué de presse :

– le remplacement des absences de longue durée, au nombre de trois

– la fin des changements de plannings intempestifs liés à l’absentéisme chronique

Lire la suite

Bourg-en-Bresse : grève à Renault Trucks

Le Progrès, 28 janvier 2015 :

Quelque 300 salariés de Renault Trucks ont cessé le travail durant deux heures, ce mardi après-midi sur le site de Bourg. Une grève lancée par l’intersyndicale CFDT, CGT, FO, Sud à la suite d’une assemblée générale.

Au cœur du conflit, les négociations annuelles obligatoires (NAO). « La direction a proposé 0,9 % de hausse générale des salaires. Soit 15 € d’augmentation brute pour un ouvrier », note l’intersyndicale qui juge le geste très insuffisant. Entre chômage partiel et suppression de primes, la perte pourrait aller jusqu’à 340 € sur la fiche de paye de février ! « Pour un salaire de 1 600 €, c’est énorme », constate un ouvrier. Ce jeudi, une nouvelle assemblée générale décidera de la suite à donner au mouvement.

Grève mercredi sur le site Renault Trucks de Bourg-en-Bresse

La Voix de l’Ain, 19 novembre 2014 :

L’usine Renault Trucks de Bourg-en-Bresse a connu mercredi 19 novembre un mouvement de grève de plus d’une heure qui, selon des témoins et de source syndicale, aurait été suivi par environ 560 métallos.

A l’origine de la crise, selon la CFDT, syndicat majoritaire sur le site, « la décision de la direction de mettre fin unilatéralement à la négociation d’un nouvel accord sur l’organisation du temps de travail et les RTT, et cela avant même que l’ensemble des points de la négociation n’aient pu être abordés. C’est un rendez-vous manqué, poursuivent les syndicalistes. La CFDT avait la volonté d’aboutir à un accord gagnant-gagnant pour l’entreprise et les salariés toutes catégories confondues du monde industriel et tertiaire. Renault Trucks SAS peut désormais se vanter d’être la première entreprise de cette taille dans le secteur de la métallurgie à avoir recours à l’accord de branche UIMM de 1998. Quelle régression sociale ! » conclut le syndicat.

Lire la suite