Archives de Tag: Boulogne-Billancourt

Vallourec : la colère exprimée devant le siège du groupe

La Voix du Nord, 18 février 2016 :

Trente Vallourec Saint-Saulve (CFDT) et trente-huit Vallourec Aulnoye-Aymeries (FO) plus quelques CGT venus par leurs propres moyens ont manifesté ce jeudi devant le siège de Vallourec à Boulogne-Billancourt. Tous sont inquiets pour leur avenir et ont besoin de réponses à leurs questions.

Les postés de nuit. Xavier Harox et David Dehove ont embarqué à bord du bus de la CFDT après leur travail de nuit au laminoir de la tuberie. Les yeux fatigués par une nuit de travail de huit heures, ils se devaient d’être là, « car nous sommes les premiers concernés par le plan social ». Les deux Marlysiens ont peur de leur avenir : « Nous sommes dans la mauvaise tranche d’âge. Si on nous licencie, que va-t-on devenir ? »

Lire la suite

Publicités

Rassemblement le 28 mai devant le siège de Carrefour

Appel de la CGT Carrefour Market :

Dans le cadre des « week-ends de la colère » débutés le 6 février et devant l’attitude de la direction qui fait la sourde oreille, la Cgt organise un rassemblement devant le siège Carrefour France à Boulogne Billancourt le 28 mai entre 12h et 17h 33 avenue Emile Zola 92100 Boulogne Billancourt , métro Pont de Sèvres.

Carrefour

Ce rassemblement est destiné a dénoncer l’accord sur les salaires signé par FO, CFDT, CFTC, CGC et réclamer des salaires décents, les mêmes avantages pour tous les salariés du groupe Carrefour et de meilleures conditions de travail.

Boulogne-Billancourt : 300 agents de la ville manifestent devant la mairie

Le Parisien, 3 avril 2015 :

Le malaise persistant a trouvé son expression sous la forme d’une grève. A l’appel de la CGT et du syndicat autonome FA-FPT, quelque 300 agents de la ville de Boulogne-Billancourt ont refusé de travailler hier matin. Réunis devant l’hôtel de ville, ils ont ensuite défilé dans le centre.

« Le maire cherche le rapport de force », dénonce Philippe Quintard, délégué CGT qui avance le chiffre de 800 grévistes pour la journée. « Les gens réclament une meilleure reconnaissance, explique-t-il. Les effectifs ne cessent de baisser, ce qui entraîne des tâches supplémentaires et de la souffrance au travail. » Rachid Souarit, du syndicat autonome FA-FPT, se plaint du « mépris » de l’exécutif municipal.

Lire la suite

Carrefour market : La lutte continue pour les salaires

Près d’une centaine de salariés des magasins Carrefour market ont manifesté à l’appel de la CGT devant le siège du groupe Carrefour à Boulogne-Billancourt vendredi matin. Les travailleuses et travailleurs réclament des hausses de salaires.

boulo

A Carrefour Market, on réclame de meilleurs salaires

Le Parisien, 8 février 2015 :

Ils étaient une soixantaine à faire du bruit devant le Carrefour Market de Boulogne-Billancourt, hier toute la journée. Arrivés dès 5 heures, des salariés en grève de cette branche du groupe Carrefour venus de magasins de toute l’Ile-de-France ont manifesté pour réclamer une revalorisation des salaires, à l’appel de la CGT.

Actuellement, les rémunérations des salariés de Carrefour Market font l’objet d’une négociation annuelle obligatoire. « On a déjà eu deux réunions avec la direction, mais elle ne nous a rien proposé. Et mardi, c’est le dernier rendez-vous », indique Laurent Lamaury, délégué syndical national CGT.

Lire la suite

Résumé de la 44ème journée de grève des postiers du 92

pttInfos envoyées par un camarade :

AG départementale réussie à l’occasion de la journée de grève nationale du 13 mars

Aujourd’hui a été la journée où le plus grand nombre de postiers ont fait grève depuis le début du mouvement : plus de 200 grévistes. Le piquet de grève organisé à Boulogne a regroupé une douzaine de facteurs sur les 30 grévistes (40% de grève). Vu l’évolution du climat sur le bureau, les chefs n’ont pas osé interrompre la prise de parole organisée par les grévistes : par un travail obstiné, des centres où les AG étaient il y a quelques semaines très difficiles à tenir peuvent compter nombre significatif de grévistes, et commencer à reprendre des habitudes de lutte collective. Quant à la PFC, la grève y est majoritaire et cela confirme la dynamique « inter-métiers » de la grève. Après un nouveau piquet tôt ce matin, des colipostiers des différentes équipes ont rejoint les facteurs en grève au pied de la DOTC, ainsi que les guichetières de Rueil Jaurès, qui avaient gagné le report de leur réorg en faisant grève aux côtés des facteurs. Là, plus de 100 postiers tous métiers confondus sont allés se faire entendre au 3ème étage de la DOTC, où tous les cadres dirigeants se sont enfermés dans leurs bureaux plutôt que d’avoir à faire face aux grévistes. Avant-hier, ils prétextaient ne pas avoir reçu de proposition de protocole de fin de conflit de la part des grévistes pour justifier l’absence de RDV de négociation. Ayant reçu la proposition de compromis des grévistes par mail plus de 24h auparavant, il leur était ce matin difficile de faire autrement que de se cacher pour ne pas perdre la face…

Lire la suite

Résumé de la 37ème journée de grève des postiers du 92

Infos envoyées par un camarade :

Suite à leur visite au Siège du Colis, les grévistes ouvrent une brèche vers de véritables négociations

Les grévistes ne se sont absolument pas laissés abattre par l’intervention de la police hier lors de leur occupation du Siège du Courrier. Ils ont continué à enchaîner les actions encore aujourd’hui.

ptt

DJ Boulogne et Mister Mégaphone sont dans la place

La journée a commencé sur le terrain de la construction de l’extension de la grève : les grévistes sont intervenus sur le centre de Boulogne pour la 3ème fois. Ils ne s’attaquaient pas à partie facile : le numéro 2 du bureau avait en effet pris l’habitude d’empêcher les prises de parole en menaçant les agents de sanctions s’ils participaient à l’AG et en couvrant la voix des grévistes en parlant dans un micro. D’où son surnom de « DJ Boulogne ».

Lire la suite