Archives de Tag: Bouaké

Côte d’Ivoire: manifestation d’employés locaux de la mission de l’ONU

Presse Afrik, 17 juin 2016 :

Les employés locaux de la mission des Nations unies en Côte d’Ivoire ont entamé une grêve et ont manifesté jeudi 16 juin devant leur siège à Abidjan et à Bouaké. Alors que l’Onuci, ouverte en 2004, doit fermer définitivement dans un an, ils réclament le paiement d’indemnités de départ.

Tout habillés de noir, à vive voix face aux forces de l’ordre, environ 200 grévistes de la mission des Nations unies ont exigé le paiement d’indemnités devant leur siège, à Abidjan. Cela fait en fait plusieurs semaines que la colère gronde au sein de l’Onuci. Alors que celle-ci doit définitivement fermer ses portes dans un an, de nombreux contrats ne seront pas renouvelés dès la fin du mois.

Lire la suite

Publicités

Côte d’Ivoire: Grève pour le smic chez Olam à Bouaké

Koaci.com, 5 Octobre 2014 :

Les travailleurs journaliers de l’usine de transformation de la noix de Cajou de Bouaké (centre), ont entamé depuis mardi un arrêt de travail pour réclamer des salaires conforment au nouveau Smig  (60 000 FCFA).

Le gouvernement ivoirien a depuis novembre 2013 augmenté, le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG), à 60 000 FCFA.

Lire la suite

Côte d’Ivoire : la plus grande compagnie de transport terrestre paralysée par une grève

APA, 5 août 2014 :

La plus grande compagnie ivoirienne de transport terrestre, est paralysée depuis, lundi, par une grève illimitée des agents qui dénoncent leurs conditions de travail.

Des conducteurs et convoyeurs de l’Union des transporteurs de Bouaké (UTB) ont bloqué depuis Bouaké (379 km au nord d’Abidjan) le fonctionnement de leur entreprise.

« Nous avons de gros soucis à UTB. Les gens font croire que nous sommes bien traités or c’est archi faux », a déclaré APA M. Yao, conducteur à UTB et porte-parole des grévistes, soulignant que « près de 17 cars qui ont chargé à la gare de Bouaké n’ont pas bougé ».

Lire la suite

Bouaké : Des filles et garçons de salle menacent d’entrer en grève

AIP, 6 avril 2014 :

Bouaké – Des filles et garçons de salle des formations sanitaires de la région de Gbèkè regroupés au sein du Syndicat national des agents des services hospitaliers de Côte d’Ivoire (SYNASHO-CI) ont menacé, samedi à Bouaké, de débyayer pour exiger le paiement de leurs primes paramédicales et de risque estimées à environ 72 millions de FCFA.

‘‘Si rien n’est fait dans les jours à venir, nous serons obligés d’observer un arrêt de travail’’, a averti la porte-parole dudit syndicat, Tewa Aka, qui dénonce des injustices à leur égard.

Lire la suite

Bouaké : les enseignants de l’Université Alassane Ouattara en grève

Bouaké – Les enseignants-chercheurs de l’Univeristé Alassane Ouattara (UAO) se réclamant de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), ont entamé lundi un arrêt de travail, pour exiger le paiement de tous les arriérés en souffrance à l’Inspection générale des finances (IGF), et de trois ans de primes de correction et de délibération (de 2007 à 2010).

20130702_170903_resized
« Cet arrêt de travail concerne toutes les activités académiques et pédagogiques et durera une semaine renouvelable jusqu’à la satisfaction des revendications », a informé le secrétaire général de la section régionale de la CNEC, section Bouaké, Roger Tro Dého, dans une lettre adressée au président de l’UAO dont copie est parvenue à l’AIP.   Lire la suite

Bouaké : Les travailleurs de l`entreprise Olhéol en grève

Abidjan.net, 7 novembre 2012 :

Les travailleurs de la société Olhéol Côte d’Ivoire (ex-Trituraf) ont barricadé, mercredi, l’entrée de l’usine pour réclamer le redémarrage de l’usine avec l’ensemble de tous les travailleurs.

Protestation des travailleurs de Olhéol Côte d’Ivoire en mai 2012

Selon leur porte-parole, Solange Kohon Sizon, après une mise en chômage technique de deux mois depuis le mois de mai,puis reconduit en violation des droits du travail, la direction a envisagé lundi la reprise du travail par vague, proposant 50 000 FCFA comme avance sur les salaires, sans toutefois préciser la périodicité d’appel par vague.

« On ne veut pas de vague. Ou tout le monde reprend, ou tout le monde attend », a martelé Mme Kohon, faisant savoir que le scénario de reprise par vague qui dure depuis 2009 est une reconduction déguisée du chômage technique pour certains d’entre eux’

Lire la suite

Côte d’Ivoire : Grève des enseignants du MIDD: les écoles de Bouaké fermées pour 48H

Des salles de classes de Bouaké restées vides du fait de la grève de 48H du MIDD
Bouaké, 23 avr (AIP)

http://www.aip.ci/

– Les établissements primaires publics de Bouaké sont restés fermés lundi, conformément au mot d’ordre de grève de 48 heures lancé par le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD).

Le scrétaire régional du MIDD, Soro Amara Sona a demandé aux enseignants du MIDD de s’abstenir de venir au cours et d’exercer toutes activités pédagogiques et administratives pendant ces deux jours de grève.

Les instituteurs rencontrés dans la ville, hors des salles de classes, ont exprimé leur détermination à rester solidaires pour faire aboutir leurs rEvendications, vu que tous les signaux adressés au gouvernement ivoirien par le bureau exécutif national (BEN) du MIDD sont restés jusqu’à ce jour sans suite.

« Si au terme des ces 48 heures aucune solution n’est trouvée, nous verrons avec le BEN du MIDD la conduite à tenir pour obtenir satisfaction », a averti A. Traoré, un enseignant du primaire à Bouaké.

Lire la suite