Archives de Tag: Bosnie-Herzégovine

Les manifestations reprennent à Tuzla

Le Courrier des Balkans, 31 juillet 2014 :

Plusieurs centaines de citoyens sont à nouveau descendus mercredi dans les rues de Tuzla, réclamant que les « promesses de février » soient tenues. C’est dans cette ville que la révolte populaire de l’hiver avait commencé, et celle-ci n’a pas encore perdu sa vigueur : de nouvelles manifestations sont prévues à Sarajevo.

« Notre première requête est l’amnistie pour tous les participants aux manifestations de février dernier. Beaucoup de jeunes, mais aussi de travailleurs, ont été arrêtés par la police », explique Sakib Kopić, un des fondateurs du syndicat indépendant Solidarnost, et organisateur de la manifestation à Tuzla.

Lire la suite

Privatisations en Bosnie : l’interminable requiem de l’Holiday Inn de Sarajevo

Le Courrier des Balkans, 6 juillet 2014 :

Cela devait être « la privatisation la plus réussie » de la Bosnie-Herzégovine d’après-guerre. Au contraire, la justice bosnienne a prononcé, le 6 juin dernier, la faillite légale de l’hôtel Holiday Inn, symbole des JO de 1984 et du siège de Sarajevo. Derrière ses façades jaune et ocre se cachent les méfaits d’une décennie de gestion criminelle, orchestrée par la banque Hypo Alpe Adria.

Hajro a l’air désespéré, alors qu’il termine son café dans la hall de l’hôtel presque désert. Il vient d’interrompre son long récit sur l’histoire de l’interminable crise de l’Holiday Inn. « J’espère que ça ira mieux », soupire-t-il, « mais honnêtement, je n’ai aucune illusion. Et pourtant, nous avons tout pour redevenir l’un des meilleurs hôtels de Bosnie-Herzégovine. Quand on a ouvert, on était à l’avant-garde, les meilleurs de toute l’ancienne Yougoslavie. Maintenant, on a tout perdu ». Construit à la veille des Jeux Olympiques d’hiver de 1984, l’hôtel Holiday Inn était destiné à l’élite de la société yougoslave. Au fil des trente dernières années, comme le rappelle un récent article d’Hélène Despić-Popović dans ’Libération’, il est aussi devenu l’un des symboles les plus connus de Sarajevo : durant la guerre, il a d’abord été le quartier-général de Radovan Karadžić et des nationalistes du Parti démocratique serbe (SDS), avant de devenir celui de la presse internationale tout au long du siège.

Lire la suite

Nouvelle manifestation à Sarajevo

La lutte continue en Bosnie-Herzégovine. Vendredi 9 mai plusieurs centaines de personnes, avec des délégations d’une vingtaine de villes du pays, ont manifesté à Sarajevo pour demander des emplois pour les chômeurs, des hausses des salaires, pensions de retraites et d’invalidité, du pain pour tous et la démission du gouvernement et des élus qui se sont enrichis sur le dos de la population grâce aux privatisations. Les manifestants ont également réaffirmé leur refus des nationalismes.

bos10

bos9

Lire la suite

1er Mai à Tuzla : « A bas la dictature du capital »

Cette année, c’est la première fois depuis 1992 que les travailleurs de Tuzla (Bosnie-Herzégovine) sont descendus dans les rues à l’occasion du 1er Mai. On comptait 1.000 travailleurs environ, comme ceux des entreprises Dita, Polihema, Konjuh, Guminga, Gredelj Reva, ou de l’Hôtel de Tuzla, qui tous connaissent les mêmes problèmes, ceux des salaires non payés et des fermetures d’usines.

Tuzla_1m0

« A bas la dictature du capital »

Tuzla_1m2

« Mort au capitalisme. Liberté au peuple »

Les ouvriers de Tuzla ont scandé des slogans comme : « Mort au capitalisme, liberté au peuple », « A bas la dictature du capital », « Un monde, un combat ». Les travailleurs ont manifesté devant le tribunal cantonal et des interventions demandaient l’arrestation de ceux qui se sont enrichis en volant les travailleurs et en licenciant des milliers d’ouvriers. A destination des ministres, les ouvriers en crié « voleurs » et la manifestation s’est terminée en promettant que la lutte continuerait jusqu’à la satisfaction des revendications des ouvriers et de la population.

Lire la suite

Manifestation des mineurs à Srebrenica

Vendredi 14 mars, les mineurs de la mine de bauxite de Srebrenica ont manifesté devant les locaux de la direction pour réclamer plusieurs mois de salaires impayés. Le conseil des travailleurs de la mine de bauxite réclament une rencontre rapide avec le directeur de la mine et les responsables de la municipalité pour répondre aux problèmes des travailleurs.

Grève d’avertissement dans les écoles secondaire de l’Herzégovine de l’Ouest

Vendredi 14 mars, les salariés des établissements d’éducation secondaire de l’Herzégovine de l’Ouest ont mené une grève d’avertissement d’une heure le matin et l’après-midi pour protester contre les baisses de salaires. En 2013 en effet, le gouvernement du canton avait décidé unilatéralement d’une baisse de 8% des salaires des enseignants. Après une bagarre juridique, le syndicat a obtenu la reconnaissance de l’illégalité de cette baisse de salaire et réclame le paiement immédiat des sommes retirés.

Les débrayages de vendredi étaient un premier avertissement et les enseignants du Canton de l’Herzégovine de l’Ouest se déclarent prêts à de nouvelles mobilisations pour défendre leurs droits.

 

 

 

Orašje : Les paysans bloquent la frontière

Les paysans du canton de Posavina en Bosnie-Herzégovine ont bloquent frontière vers la Croatie à Orašje depuis le 10 mars 2014. Ils réclament du gouvernement le paiement de leurs revenus pour les années 2012 et 2013, soit un total de 4,5 millions de marks convertibles. Ils ont déclaré qu’ils continueraient à bloquer la route menant vers la Croatie jusqu’à ce que le gouvernement de la Fédération leur paye leur dû.