Archives de Tag: Bondoufle

Luttes des ouvriers sans-papiers

Article publié dans Communisme-Ouvrier n°37, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Si les jeunes se mobilisent contre les expulsions de leurs copains étrangers, dans nos usines, chantiers et autres lieux de travail aussi, on lutte aux côtés des camarades sans-papiers pour leur régularisation.

vit_iciLundi 7 octobre, dix éboueurs sans papiers du dépôt de l’entreprise SEPUR d’Alfortville (Val de Marne) ont cessé le travail dès 5h du matin pour exiger leur régularisation. Treize autres travailleurs du même dépôt, les ont rejoints dans la journée. Le 9, tous les ouvriers du dépôt se sont mis en grève en solidarité avec les collègues sans-papiers. Mardi 15, les ouvriers sans-papiers ont obtenu une attestation leur permettant de circuler librement et de poursuivre leur travail jusqu’à la fin de l’examen de leur dossier.

Lire la suite

Publicités

Victoire des ouvriers sans-papiers d’AT France

Ouest-France, 29 octobre 2013 :

Trente-cinq ouvriers étrangers de la société AT-France, menacés d’expulsion et en grève depuis une semaine, ont obtenu le droit de rester en France et de reprendre le travail.

Ces salariés, pour la plupart Egyptiens et Marocains, étaient en grève depuis le 21 octobre et occupaient les locaux de leur entreprise à Bondoufle (Essonne), une société qui fabrique et restaure des palettes pour le compte de Carrefour et Coca-Cola.

« Le patron va être convoqué à la préfecture pour s’expliquer et pendant ce temps-là, les salariés peuvent reprendre le travail », a déclaré Raymond Chauveau, spécialiste des droits des migrants à la CGT.

Lire la suite

AT-France : Les travailleurs migrants ne sont pas des jouets !

Communiqué commun de la Cgt et de l’Union départementale de l’Essonne :

Depuis lundi 21 octobre 2013, trente-cinq travailleurs Egyptiens et Marocains de l’entreprise AT- France de Bondoufle (91) – qui fabriquent et restaurent des palettes pour le compte de Carrefour et de Coca Cola – sont en grève avec la CGT et occupent leur lieu de travail.

Avant juillet 2012, ces salariés travaillaient à Milan, en Italie, pour la société AT- international dont AT-France est une filiale, de façon tout à fait régulière.

Depuis cette date, la société AT-International les a détachés sur Bondoufle en suivant à cette fin la procédure définie par l’administration française. Avec copie du contrat de mise à disposition signé entre les deux entreprises (AT-International et AT-France ) et les pièces nécessaires envoyées à la Direction du Travail (Direccte) de l’Essonne. Le tout, depuis, sans retour négatif de la part de la Direccte.

Lire la suite

Essonne : Le ras-le-bol des travailleurs de la STA

Paris-Dépêche, 4 avril 2012 :

Ce matin à la gare d’Evry-Courcouronnes, aucun bus ne circulait « en raison d’un incident grave » sur le réseau Tice qui couvre tout le centre de l’Essonne. La cause, un blocage qui vient non pas des salariés de la Tice, mais des chauffeurs de la STA (groupe Kéolis), un autre réseau concurrent, dont les salariés sont venus bloquer le dépôt de Bondoufle.

Cela fait une semaine que ces salariés font grève, sans avoir été reçus par la direction jusqu’à présent. Les grévistes réclament notamment une hausse de leurs salaires de 2,5% alors que la direction ne propose qu’1,5% d’augmentation.

Bondoufle : Grève illimitée chez SPIE

Essonne Infos, 13 janvier 2012 :

Troisième jour de grève au sein de l’entreprise spécialisée dans les réseaux et câblages électriques SPIE Ile-de-France Nord-Ouest, filiale du groupe SPIE, située à Bondoufle (91). Les salariés revendiquent des mesures pour maintenir leur pouvoir d’achat en augmentant leurs salaires. La direction propose de son côté des augmentations individuelles.

Bras de fer en cours au sein de la division du sud de l’Ile-de-France de la SPIE, dont les locaux sont situés dans la zone de la Marinière à Bondoufle. Une partie des salariés a débrayé mardi, dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO). L’intersyndicale CGT-CFDT-CFE-CGC tente de négocier des augmentations générales de salaires, à la suite des bons chiffres enregistrés par leur groupe en 2011. « Le chiffre est en hausse de 6,3%, il faut que ça soit un peu partagé », indique Patrick Noël, délégué CGT de la SPIE.

Lire la suite

Essonne : Grève et occupation chez AF Interlog

Le Parisien, 12 juin 2011 :

Depuis mercredi, les salariés de l’entreprise de palettes AF Interlog à Bondoufle (Essonne) sont en grève.

Ce week-end, ils occupent, de jour comme de nuit, leur entrepôt. Après huit ans de gel des salaires, ils réclament notamment 200 € d’augmentation par mois et l’amélioration de leurs conditions de travail. Hier, la direction du site n’était pas joignable.