Archives de Tag: BNP Paribas

Un patron du CAC 40 a gagné 2,34 millions d’euros en moyenne en 2015

Les Echos, 14 avril 2016 :

Les salaires des dirigeants des 40 entreprises de l’indice phare français ont augmenté de 4 % en 2015. Si les rémunérations fixes évoluent peu, les variables représentent désormais de vraies valeurs d’ajustement.

cac40Alors que les actionnaires seront consultés pour la troisième année d’affilée sur les rémunérations des dirigeants, les chiffres compilés par « Les Echos » concernant 2015 montrent que le total des salaires des patrons des groupes du CAC 40 (fixe et variable) a atteint 93,6 millions d’euros. En 2014, il se montait à 90 millions. La moyenne s’élève à 2,34 millions, contre 2,25 millions un an plus tôt, soit une hausse de 4 %. Comme l’année précédente, la part fixe a souvent peu évolué. Cette dernière, en 2015, s’élève en moyenne à 1,018 million, tandis que la variable se monte à 1,322 million. Les entreprises du CAC 40 ont dégagé un bénéfice de 54,71 milliards d’euros, moins qu’en 2014 (58,8 milliards).

Lire la suite

Publicités

La Réunion : 9ème jour de grève à la BNP

L’Info.re, 9 avril 2016 :

Depuis jeudi dernier, les employés de la BNP sont en grève. Ce mouvement de protestation est suivi par près 98% des employés, selon les syndicat.

La reprise des négociations ne se fera que le lundi 11 avril, selon les syndicalistes après un tentative ratée vendredi.

Lire la suite

Plus d’une semaine de grève à la BNP-Paribas Réunion

Témoignages, 8 avril 2016 :

La Direction du Travail a présidé hier une réunion de médiation entre les syndicats de la BNP-Paribas et la direction régionale. Cette rencontre n’a pas permis d’aboutir à une sortie de crise. Le conflit est très suivi, et des salariés occupent les locaux.

La grève se poursuit dans la filiale réunionnaise de la BNP-Paribas. La revendication des salariés porte sur une augmentation mensuelle de 100 euros, et une prime annuelle de 1.500 euros. Ils estiment que la banque a largement de quoi financer cette avancée, car elle a affiché 10 millions d’euros de bénéfices en 2014, et 12 millions sont attendus pour 2015.

Lire la suite

BNP Paribas : la grève continue dans une ambiance tendue

Clicanoo, 5 avril 2016 :

Depuis jeudi, une majorité des salariés de BNP Paribas est en grève à l’appel de l’intersyndicale CFTC-CFDT. La réunion entre direction et syndicat n’a rien donné.

Journée mouvementée au siège de la BNP Paribas à Saint-Denis. Après une assemblée générale dans la matinée, direction et syndicat se sont retrouvés en début d’après-midi autour de la table et ce pendant plusieurs heures, sans parvenir à un accord.

Lire la suite

La Réunion : La grève se poursuit à BNP Paribas

Clicanoo, 4 avril 2016 :

Depuis jeudi, une partie des salariés de BNP Paribas sont en grève à l’appel de l’intersyndicale CFTC-CFDT et occupent le siège de la banque.

Le mouvement se poursuit aujourd’hui. L’intersyndicale, qui représente 80% du personnel, réclame une mesure pérenne de 100 euros par mois, une prime de 2000 euros et le paiement des jours de grève. Autre demande, que le directeur général Jean-Laurent Bonnafé renonce à son augmentation de 26%. Les syndicats dénoncent les injustices salariales et sociales pratiquées par la BNP qui « entraînent la fermeture de l’intégralité des agences ».

Lire la suite

Les actionnaires du CAC 40 ont touché 56 milliards d’euros en 2014

Challenge, 9 février 2015 :

Les rachats d’actions ont bondi de 55% à plus de 10 milliards d’euros, et les dividendes de 25% à 46 milliards. Les sommes versées par les entreprises du CAC 40à leurs actionnaires, sous forme de dividendes et de rachats d’actions, ont grimpé de 30% l’an dernier à 56 milliards d’euros, selon une étude publiée par la lettre spécialisée Vernimmen.net.

wantedBetancour

Ce total égale presque le record atteint en 2007 par les grands groupes français cotés en Bourse, avant la crise financière qui avait éclaté l’année suivante, selon les données de l’étude.

Lire la suite

Les deux tiers des entreprises du CAC 40 mises en cause dans des atteintes aux droits humains

Plus de la moitié des grandes entreprises allemandes, britanniques et françaises ont été mises en cause dans des atteintes présumées aux droits humains. C’est ce que constate une étude publiée le 21 octobre par une coalition européenne d’organisations indépendantes, European Coalition for Corporate Justice, qui travaille sur les responsabilités sociales et environnementales des entreprises. Cette coalition, basée à Bruxelles, regroupe des grandes ONG comme Amnesty International, le CCFD ou Greenpeace.

5918788

L’étude s’appuie sur une revue de presse au long cours : des dizaines d’articles et rapports impliquant des grandes entreprises dans des atteintes aux droits humains ont été recensés pendant huit ans, de 2005 à 2013. Cette revue de presse s’est concentrée sur les trois premières économies européennes et leurs grandes multinationales cotées : celles du CAC 40 en France, du DAX 30 en Allemagne et du FTSE 100 à Londres. Les auteurs de l’étude précisent bien qu’il ne s’agit pas forcément de violations des droits humains juridiquement avérées mais d’un recueil d’allégations sérieuses, dont certaines « ont été vigoureusement niée par les sociétés concernées ». Cette étude quantitative dresse cependant une première photographie de cet épineux sujet.

Les deux tiers des entreprises du CAC 40 concernées Lire la suite