Archives de Tag: BnF

BNF : les syndicats obtiennent satisfaction après trois mois de grève sur la précarité et les effectifs

Miroir Social, 22 juillet 2016 :

« Cette belle victoire n’aurait pas pu avoir lieu sans la mobilisation du personnel », a déclaré l’intersyndicale dans un communiqué.

À peine nommée à la Bibliothèque nationale de France (BNF), sa nouvelle directrice, Laurence Engel, avait dû essuyer un mouvement social d’ampleur à l’appel des syndicats CGT, SUD et FSU. Parmi les revendications présentées à l’ancienne directrice de cabinet d’Aurélie Filippetti, les syndicats mettaient en avant la précarité, via l’utilisation massive de vacataires, ou encore le manque d’effectif au sein de l’établissement public.

Lire la suite

Publicités

Grève contre la précarité et le sous-effectif à la BnF

Actua Litté, 6 mai 2016 :

Le samedi 7 mai sera une journée de rassemblement, apprend-on de sources syndicales : un appel à la grève est lancé, pour dénoncer « la précarité et le sous-effectif à la BnF ». Faisant suite à une assemblée générale du 30 avril, les agent.e.s de l’établissement, et plus spécifiquement les non titulaires, incitent à se retrouver à 12 h devant le Hall de l’établissement public. Dans un message diffusé au plus grand nombre, l’intersyndicale CGT, FSU, Sud Culture pointe « les politiques d’austérité dont pâtit [l’] établissement ».

Voici le message communiqué, détaillant les motifs de cet appel à la grève :

Un peu plus d’un an après la grève du personnel de nettoyage de la BnF, qui protestait contre le sous-effectif, la précarité et leurs conditions de travail, grève qui s’est terminée par une victoire, les agent-e-s de la BnF et surtout les vacataires ont décidé de se mettre en grève samedi 7 mai pour dénoncer les suppressions de postes, les mauvaises conditions de travail et la précarité qu’ils et elles subissent. Le samedi 09 avril de nombreux/ses agent-e-s, avant tout les « vacataires » de la BnF, avaient déjà fait grève et manifesté contre la Loi Travail, rejoignant ainsi le mouvement général de contestation de ce projet de casse sociale.

Lire la suite

Fin de la grève du nettoyage à la BnF

Le Parisien, 23 avril 2015 :

Les agents de la société Onet, en charge du nettoyage du site de Tolbiac (XIIIe) de la Bibliothèque nationale de France (BnF), ont mis repris le travail ce jeudi après 13 jours de grève. Le protocole d’accord signé avec leur direction prévoit 3 embauches supplémentaires, le paiement d’une partie des jours de grève et l’attribution d’heures complémentaires réparties entre les agents qui le demandaient.

La grève, entamée le 9 avril et suivie par la quasi-totalité des effectifs d’Onet affectés à la BnF, — (42 sur 44)—, visait à dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail et la baisse des effectifs. De son côté la direction de la BnF s’est engagée à mettre en place une charte sociale avec son prestataire.

BNF : Les agent d’ONET en grève

Miroir Social, 13 avril 2015 :

Les agents de nettoyage de la société Onet, en charge du nettoyage de la Bibliothèque nationale de France (BNF), ont entamé ce jeudi une grève « reconductible » pour dénoncer la « dégradation de leurs conditions de travail » et « la baisse des effectifs », a-on appris dans Le Parisien.

« Ce conflit est interne à la société prestataire Onet et concerne les relations de cette société avec ses salariés et leurs représentants », a aussitôt rétorqué la BNF qui s’en lave visiblement les mains. Selon la direction de la bibliothèque, 42 des 44 employés de l’entreprise sont en grève. Un chiffre considérable.

Lire la suite

Grève à la BNF, contre la loi des « marchands d’esclaves »

Politis, 10 avril 2015 :

Les agents d’entretien payent cash les mesures d’économie des entreprises publiques. Après Radio France et le ministère des Finances, ils se mobilisent à la Bibliothèque nationale de France.

Les cadences qui s’accélèrent, Sirifa Bamide (notre photo) les éprouve au coeur et aux lombaires. Chaque matin, de 6 h à 11 h 30, elle monte aux étages d’une des quatre tours de la Bibliothèque nationale de France (BNF), lave les toilettes et dépoussière les bureaux. Ils étaient trois pour ce travail il y a trois ans. Deux aujourd’hui. « On n’a plus le temps de faire notre boulot. On court tout le temps. Mon cœur ne suit plus », raconte la quinquagénaire, fatiguée mais loin d’être abattue. Comme la plupart de ses collègues, Sirifa Bamide travaille à temps partiel. À trente heures par semaines, payées 950 euros. Pas de quoi vivre sereinement avec un enfant de 17 ans à charge.

Lire la suite

Les agents de la BnF en grève pour défendre l’établissement public

ActuaLitte, 21 juin 2013 :

Des services menacés par une politique de liquidation sociale.

Comme le rapporte l’intersyndicale CGT-FSU-Sud de la BnF, le personnel de l’établissement public est en grève ce vendredi. Tandis que la direction entreprend des travaux dont le coût s’élève à quelques 5 millions d’euros, des coupes budgétaires menées par la direction et le ministère de la Culture remettraient en question les missions fondamentales de la BnF. Un mouvement décidé à une écrasante majorité, lors de l’assemblée générale du 18 juin.

Lire la suite