Archives de Tag: Beyrouth

Marché populaire en réponse à l’anti-communisme de l’Association des commerçants de Beyrouth

L’Orient le Jour, 20 septembre 2015 :

Plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés dans la soirée de samedi dans le centre-ville de Beyrouth pour protester contre les propos tenus par le président de l’Association des commerçants de Beyrouth, Nicolas Chammas, qui avait estimé que « les infiltrés les plus dangereux du mouvement civil sont les communistes et les marxistes qui tentent d’entraîner le pays dans une guerre de classes ».

Place Riad Solh, le groupe « Nous réclamons des comptes », à l’origine de l’appel à manifester, a improvisé un « marché populaire » (appelé « Souk Abou Rakhousa », bazar bon marché, en français), afin « que le peuple se réapproprie le centre-ville de Beyrouth, sans que celui-ci ne soit accaparé par les grosses fortunes ».

Lire la suite

Publicités

Le collectif « Vous puez ! » appelle à manifester contre la corruption hors de Beyrouth

L’Orient le Jour, 5 septembre 2015 :

Le principal collectif citoyen à la tête des manifestations contre la classe politique organisées depuis deux semaines à Beyrouth, « Vous puez ! », a appelé à une mobilisation hors de Beyrouth. « La colère populaire contre le système corrompu n’est pas retombée… Les manifestations se poursuivent aujourd’hui et demain dans l’ensemble des régions libanaises », écrit le collectif sur sa page Facebook.

Il a appelé à des rassemblements hier à 18 heures sur la place de Tyr, au Liban-Sud, ainsi qu’à Zrariyé (caza de Saïda-Zahrani). Aujourd’hui, samedi, à la même heure, les militants ont invité les Libanais à manifester à Chtaura, à Beiteddine, ainsi qu’à Nabatiyé et à Marjeyoun.

Lire la suite

Beyrouth : « Nous voulons que la classe politique libanaise nous rende des comptes ! »

L’Orient le Jour, 29 août 2015 :

Répondant à l’appel à manifester lancé par le collectif de la société civile « Vous Puez! », des dizaines de milliers de Libanais, venus de tout le Liban, se trouvaient, samedi soir, sur la place des Martyrs, pour exprimer leur rancœur envers une classe politique jugée corrompue et incapable d’offrir les services de base. Parmi eux, Sélim, âgé d’une cinquantaine d’années. « Je suis là à titre individuel car je suis dégoûté. Nous voulons que la classe politique nous rende des comptes », dit ce Libanais travaillant dans la restauration.

Cette campagne de protestation est née avec la crise des déchets qui sévit au Liban depuis la fermeture programmée, le 17 juillet dernier, de la décharge de Naamé, au sud de Beyrouth. Depuis cette date, le gouvernement est incapable de trouver une solution à une crise pourtant annoncée, et les ordures s’amoncellent dans les rues de Beyrouth et d’autres villes du Liban. Cette crise a été le catalyseur d’un vaste mouvement de ras-le-bol, au sein de la population libanaise, qui, depuis plusieurs jours, dénonce aussi la corruption endémique, le dysfonctionnement de l’Etat et la paralysie des institutions politiques.

Lire la suite

Liban: immense manifestation contre la classe politique

AFP, 29 août 2015 :

Des dizaines de milliers de Libanais exprimaient samedi à Beyrouth leur rancoeur envers une classe politique jugée corrompue et incapable d’offrir les services de base, dans la plus grande manifestation jamais organisée par la société civile.

«Nous ne pouvons pas encore estimer le nombre de manifestants mais c’est sûrement plus que nous l’espérions», a déclaré à l’AFP un des organisateurs, Lucien Bourjeily. Un autre responsable Assaad Thebian avait auparavant tablé sur 50.000 personnes.

Dans une atmosphère détendue, la Place des Martyrs, lieu emblématique de la capitale depuis la guerre civile qui a déchiré le pays de 1975 à 1990, était noire de monde avec une foule de drapeaux rouge et vert du Liban.

Lire la suite

Nouvelles manifestations aujourd’hui à Beyrouth

L’Orient le Jour, 29 août 2015 :

Les organisateurs de la campagne « Vous puez ! » ont donné hier une conférence de presse à la place des Martyrs pour annoncer les détails de la manifestation d’aujourd’hui et pour rappeler leurs revendications. Encourageant tous les Libanais à participer à leur mouvement, ils ont noté que des personnes de la campagne, qui porteront des t-shirts et des gilets aux couleurs spécifiques, veilleront à éviter les dérapages qui ont eu lieu lors des manifestations du week-end dernier.

Les organisateurs ont donc invité les Libanais à venir nombreux aujourd’hui, à 18 heures, place des Martyrs pour la manifestation, annonçant également que leur mouvement commencera par une marche, à 17 heures, qui aura pour point de départ le ministère de l’Intérieur, à Sanayeh. Les participants prendront ensuite les rues Spears, Fakhreddine, Omar Daouk, Bab Idriss pour arriver à la place des Martyrs.

Lire la suite

Liban : La mobilisation populaire ne faiblit pas

L’Orient le Jour, 26 août 2015 :

Au lendemain de l’annulation par le Conseil des ministres des résultats de l’ouverture des plis financiers pour la gestion des déchets dans six régions du pays, annoncés par la commission ministérielle la veille, la mobilisation populaire ne faiblit pas.

Après les manifestations du week-end dernier, organisées par la campagne « Vous Puez ! », qui demandait la démission du gouvernement en raison de la crise des déchets, des activistes d’une nouvelle campagne intitulée « Nous réclamons des comptes », ont commencé à donner de la voix. Mardi soir, des membres de ce collectif sont venus renforcer les rangs des contestataires en manifestant place Riad Solh, dans le centre-ville de Beyrouth.

Lire la suite

Liban : la crise des déchets tourne à la contestation politique

RFI, 24 août 2015 :

A Beyrouth, des affrontements entre des manifestants qui protestent contre l’incapacité du gouvernement à régler le problème des déchets qui s’amoncellent dans les rues, et les forces de l’ordre se sont poursuivis, dimanche 23 août, pour la deuxième journée consécutive. Les violences ont fait 40 blessés dans les rangs des protestataires et 30 dans ceux de la police.

Lancé à l’initiative d’un collectif appelé « Vous puez », le mouvement de protestation a réussi à rassembler des milliers de Libanais de communautés et de régions différentes, dans un pays polarisé par les dissensions confessionnelles et politiques.

Lire la suite