Archives de Tag: Bavière

BAT Bayreuth : 950 emplois menacés

Après avoir laissé les travailleuses et travailleurs dans l’incertitude pendant plusieurs jours face à des rumeurs de fermeture de l’usine BAT (British American Tobacco) de Bayreuth, la direction a finalement annoncé son plan ce 14 juillet : la production doit cesser en Haute-Franconie d’ici fin 2017 / début 2018 et 950 emplois sur les 1400 postes actuels doivent être supprimés.

Au-delà des 950 menaces de licenciements dans l’usine elle-même, 600 emplois sont également menacés dans les entreprises de sous-traitance. BAT est en effet une des principale usine de l’agglomération de Bayreuth.

Lire la suite

Publicités

Lutte contre les expulsions à Ratisbonne

Le 5 juillet, 45 réfugiés, essentiellement des Rroms originaires des Balkans, menacés d’expulsion ont demandé asile à la cathédrale de la ville. Ils y sont restés jusqu’à ce lundi 11 juillet où un hébergement leur a été proposés dans une salle paroissiale.

Les réfugiés revendiquent un titre de séjour et dénoncent le fait que des pays comme la Serbie, l’Albanie, la Macédoine ou la Bosnie-Herzégovine, où les Rroms subissent des discriminations et violences racistes, soient considérés comme des « pays sûrs ».

Lire la suite

Nuremberg : Echec du rassemblement néo-nazi

Ce n’est que mercredi que le parti néo-nazi « Die Rechte » a fait connaître son projet d’organiser un rassemblement ce dimanche 10 juillet dans le quartier de Reichelsdorf à Nuremberg.

Les néo-nazis étaient en tout 13 à se regrouper. Face à eux, ce sont 130 personnes à l’appel du syndicat Verdi et de la Nürnberger Bündnis Nazistopp qui ont manifesté contre le racisme et l’extrême-droite. Les discours des néo-nazis ont été recouverts par des slogans comme « „Haut ab – niemand in Nürnberg will euch!“ (« Dégagez ! Personne ne veut de vous à Nuremberg ! »). Finalement, les néo-nazis qui avaient prévu de tenir leur rassemblement jusqu’à 20 heures sont partis dès 15 heures.

Lire la suite

Fürth dans la rue contre l’extrême-droite raciste

Quelques images de Fürth (Moyenne-Franconie) ce 7 juillet où 600 habitantes et habitants sont descendus dans la rue pour siffler et huer les racistes de Pegida qui, eux, n’étaient que 33.

Furth04Furth01 Lire la suite

Fürth dit non aux racistes

Ce jeudi 5 juillet, les racistes de Pegida avaient décidé d’organiser une première marche à Fürth, ville de Moyenne-Franconie située entre Nuremberg et Erlangen. Les racistes étaient 33 en tout. Plus de 600 habitantes et d’habitants de Fürth se sont par contre mobilisés pour leur dire « Haut Ab ! » (« Dégagez ! »).

furth1

Zirndorf se mobilise contre l’extrême-droite et le racisme

Ce samedi 2 juillet, des néo-nazis, dont David Köckert, ex-dirigeant du NPD de Thuringe et Dan Eising du groupe « Rechten », avaient organisé un rassemblement à Zirndorf, en Moyenne-Franconie, pour cracher leur haine contre les réfugiés et s’opposer à l’ouverture d’un centre pour demandeurs d’asile. En tout, 25 néo-nazis se sont regroupés à cette occasion. Face à eux, 800 habitantes et habitants de Zirndorf se sont mobilisés pour dire non au racisme et à l’extrême-droite. Les néo-nazis ont été accueillis par des sifflets et des huées et les habitants ont montré que Zirndorf est une ville ouverte et accueillante pour tous les êtres humains, quelques soient leurs nationalités et origines, mais pas pour les racistes et les néo-nazis.

Zirndorf1 Lire la suite

Dans les petites villes de Franconie, on ne veut pas des nazis !

Ce samedi, la population de deux petites villes de Moyenne-Franconie, Baiersdorf (7000 habitants) et Eschenau (3000 habitants, communauté d’Eckental), ont montré clairement qu’elles ne veulent pas des néo-nazis du NPD. Les néo-nazis avaient tenté ce samedi d’organiser dans chacun de ces bourgs des rassemblements contre le droit d’asile. On a compté en tout huit néo-nazis à Baiersdorf et autant à Eschenau.

Eschenau0

La population par contre s’est dans ces deux petites villes fortement mobilisée pour dire non à l’extrême-droite, non au racisme et affirmer sa solidarité avec les réfugiés. A Baiersdorf, le conseil municipal, pourtant à majorité CSU (droite conservatrice), avait même voté une résolution où on pouvait lire : « Le Conseil Municipal se déclare avec la plus grande fermeté contre toute incitation à la haine à l’encontre de nos concitoyens demandeurs d’asile. Depuis bientôt un an, Baiersdorf aussi accueille des êtres humains qui fuient la guerre et les persécutions. (…) Qui s’attaque à ces humains, s’attaque aux citoyens de Baiersdorf. » Et ce samedi 16 avril, ce sont 500 personnes à Baiersdorf, 300 personnes à Eckental, qui ont manifesté pour dire « Nazis Raus » (Nazis dehors) et ont copieusement sifflés et hués les racistes.

Lire la suite