Archives de Tag: Auchan

Auchan City de Tourcoing : Victoire du monde ouvrier

24 Matin, 17 août 2016 :

La caissière virée après un préjudice de 85 centimes a été réintégrée à son poste par la direction du magasin Auchan City de Tourcoing.

L’affaire avait provoqué la colère des syndicats, CGT en tête. Début juillet, une caissière du magasin Auchan City de Tourcoing, avait été renvoyée pour faute grave après une erreur de caisse de 85 centimes d’euros.

Selon les informations de Nord Eclair, l’employée a été réintégrée le mardi 16 août.

Lire la suite

Samedi 13 août à 14 heures : Rassemblement à Auchan City Tourcoing

UL CGT Tourcoing :

SAMEDI 13 AOUT A 14 HEURES, RETROUVONS-NOUS TOUS ENSEMBLE, DANS UN ESPRIT CONSTRUCTIF, DEVANT LE CENTRE COMMERCIAL, POUR EXIGER LA REINTEGRATION D’UNE CAISSIERE APPRECIEE DE TOUS ET INJUSTEMENT MISE A LA PORTE POUR QUELQUES CENTIMES ! EN ATTENDANT, LA PETITION DE SOUTIEN A STEPHANIE A DEJA RECUEILLI PLUS DE 5 000 SIGNATURES !

TourcoingVous avez tous entendu parler de cette affaire scandaleuse : une caissière de Auchan City virée de son boulot pour avoir laissé passer… une boîte de sauce tomate et deux paquets de nouilles ! Dans sa lettre de licenciement, la
direction du magasin parle de « malversation » et de « fraude » ! Vous ne rêvez pas ! Non, il ne s’agit pas de Balkany, Sarkozy ou Cahuzac, mais d’une mère de famille sans histoires !

Lire la suite

Une hôtesse de caisse d’Auchan City à Tourcoing « licenciée pour 0,85 € »

La Voix du Nord, 1 août 2016 :

Accusée d’avoir délibérément supprimé du ticket de caisse d’une cliente certains de ses articles, une hôtesse de caisse d’Auchan City a été licenciée. Défendue par la CGT, la salariée veut conduire l’affaire devant les Prud’hommes.

L’affaire remonte au samedi 9 juillet. Ce jour-là, Stéphanie*, employée au magasin Auchan City depuis son ouverture en 2011, est en charge des caisses minute. « Une dame est passée en caisse et m’a demandé de soustraire deux paquets de pâtes sur les quatre de ses achats, ce que j’ai fait de mon pupitre », explique la salariée. « À mon insu, alors que je surveillais les opérations depuis mon écran et les six caisses du poste, elle a rajouté un article qui n’a pas été scanné. » Ce qui n’a pas échappé au service de sécurité du magasin qui a stoppé la cliente, lui demandant de s’expliquer et de régler la somme due : 0,85 €.
« J’ai terminé mon service normalement et je n’ai pas été sanctionnée », poursuit Stéphanie. Mais le lundi suivant, quand Stéphanie se présente à son poste « un agent de sécurité m’a directement conduite auprès du chef de service. Celui-ci m’a remis un courrier me stipulant une mise à pied conservatoire de onze jours. » Stéphanie est alors convoquée à un entretien préalable au licenciement le 22 juillet. Convocation à laquelle elle ne répond pas : « J’étais bouleversée et mon médecin m’a mise en arrêt maladie », justifie celle qui apprend, le 28 juillet par courrier, son licenciement pour faute grave.

Lire la suite

Trappes : grève à la plate-forme logistique d’Auchan

Le Parisien, 1 mars 2016 :

Ce mardi soir encore, les négociations allaient bon train. Une grève impactant les magasins du groupe Auchan en Île de France a débuté dans la nuit de lundi à mardi.

Vers 3 heures du matin, les salariés du groupe américain XPO logistics, basé à Trappes, auxquels Auchan fait appel pour approvisionner ses magasins de la région dans le domaine de l’alimentaire – hors produits frais – ont lancé le mouvement pour protester contre une réduction de l’effectif de 50 % sur les 173 salariés du site. Une amputation décidée jeudi 25 février, mais qui ne passe pas auprès du personnel.

Lire la suite

Longwy : manifestation jeudi devant la permanence du député

Le Républicain Lorrain, 1 février 2016 :

L’Union locale CGT et plusieurs sections du Parti communiste du Bassin ont décidé de faire taire « le silence des pantoufles », jeudi 4 février à 17h30, devant la permanence de Jean-Marc Fournel à Longwy-Bas. Explications.

La manifestation du jeudi 4 février sera synonyme de « ras-le-bol ». Elle s’accompagne de l’envoi de courriers pour demander au député-maire de Longwy, Jean-Marc Fournel, de se positionner contre la poursuite de l’état d’urgence en France.

Lire la suite

Débrayage à Auchan Roncq ce vendredi matin

Nord Eclair, 15 janvier 2016 :

Ce vendredi à 10 heures, près de 80 personnes ont cessé le travail dans l’hypermarché Auchan mais aussi au drive, à l’appel de la CGT et de FO. Elles demandent des revalorisations salariales.

Elle était venue avec sa feuille de salaire. Employée depuis trente ans, cette hôtesse de caisse gagne 10,60 € de l’heure. À ses côtés, une « petite jeune » qui accuse trois ans d’ancienneté est payée 10,17 € l’heure. « On ne peut pas dire que l’on prend en compte l’ancienneté avec un si petit écart. »

Lire la suite

Brives-Charensac : manifestation contre l’ouverture des hypermarchés le dimanche

Mon 43, 5 juillet 2015 :

Les militants des syndicats FO et CGT étaient réunis ce dimanche 5 juillet à l’entrée du parking de l’hypermarché Auchan de Brives-Charensac pour manifester contre l’ouverture dominicale de l’enseigne brivoise.

C’est chose faite en Haute-Loire, conséquence de la loi Macron, l’hypermarché Auchan de Brives-Charensac a ouvert pour la première fois ses portes un dimanche en ce 5 juillet, opération qui sera renouvelée chaque semaine jusqu’à la fin du mois d’août. Une décision qui n’est pas du goût de l’ensemble des employés du secteur de la grande distribution, et surtout pas des membres des organisations syndicales CGT et FO, dont les militants étaient réunis sur les lieux pour faire entendre leur mécontentement.

Lire la suite

Licenciée pour une erreur de virgule, elle gagne en appel contre son employeur

metronews.fr, 29-05-2015

Ce vendredi, la cour d’appel de Versailles a condamné la société Atac à verser 16 000 euros de dommages et intérêts à une ex-employée, renvoyée pour une erreur de virgule.

Suite à une erreur de virgule, une caissière d'un supermarché Simply Market avait été licenciée.

Suite à une erreur de virgule, une caissière d’un supermarché Simply Market avait été licenciée.

Une virgule qui change tout.

En mars 2012, une caissière d’un supermarché Simply Market, situé en région parisienne, avait par erreur fait bénéficier d’une ristourne de 60 euros à une cliente, au lieu de 0,60 euro.

Licenciée pour « faute grave » Lire la suite

Mont-Saint-Martin : des salariés d’Auchan s’opposent aux nocturnes

Le Républicain Lorrain, 7 février 2015 :

Une vingtaine de salariés du centre commercial Auchan, à Mont-Saint-Martin, a débrayé ce matin, alors qu’une délégation était reçue par le directeur du site. Les employés réclament la fin des nocturnes jusqu’à 22 h, qu’ils jugent non-conformes à la loi.

Cette grève intervient dix jours avant l’application des nouveaux horaires d’ouverture du magasin, qui fermera désormais ses portes à 21 h (au lieu de 22 h) du lundi au jeudi. « Pas suffisant », répondent les délégués syndicaux CGT d’Auchan Pôle Europe qui souhaitent que cette nouveauté s’applique également aux vendredis et samedis. « Nous donnons un mois à la direction pour réorganiser ses équipes et appliquer la loi, sans quoi nous engagerons une action en justice », ont-ils annoncé.

Dieppe : les salariés d’Auchan manifestent contre les baisses de salaires

Paris Normandie, 24 janvier 2015 :

Dieppe : Les salariés d’Auchan ont manifesté de 10 h à 12 h vendredi contre leurs conditions de travail.

Une centaine de salariés d’Auchan a débrayé hier matin. Les deux syndicats, CGT et CFDT se sont associés dans le mouvement de protestation. En tête des revendications : la disparition des primes et des conditions de travail plus difficiles. « Nos conditions de travail se dégradent. C’est un dialogue de sourd avec la direction. Les primes disparaissent. La pénibilité n’est pas prise en compte. L’enrichissement personnel du grand patron est de 3 % tandis que l’augmentation annuelle en 2013 est de 0,42 % », déclare Gabriel Landans, délégué CGT. « Plusieurs magasins ont débrayé pour les mêmes raisons », ajoute son collège Stéphane Carel, délégué CFDT.

Lire la suite