Archives de Tag: antisémtisme

Grèce: l’antisémitisme fait-il la loi?

Mediapart, 2 juillet 2013 :

Un marxiste juif est traîné devant les tribunaux, accusé par les nazis de les avoir « calomniés ». Sommes-nous en Allemagne en 1933? Pas du tout: il s’agit de la Grèce « démocratique » (avec beaucoup de guillemets) de 2013… L’accusé en question s’appelle Savas Mikhail, brillant intellectuel et dirigeant d’une des organisations de la gauche marxiste-révolutionnaire grecque.

Savas Mikhail est un penseur a-typique et parfaitement « hors normes » : juif grec anti-sioniste et internationaliste, il est l’ auteur d’une œuvre considérable, inclassable, quelque part entre littérature, philosophie et lutte de classes, qui se distingue par l’originalité et le dynamisme de sa démarche. La première chose qui impressionne le lecteur de ses écrits c’est son immense culture : l’auteur connaît de près la Bible, le Talmud, la Kabbale, le théatre grec ancien, la littérature européenne, la philosophie française contemporaine, la poésie grecque moderne, Hegel et Marx – sans parler de Trotsky, sa principale boussole politique – on pourrait allonger la liste.

Lire la suite

Publicités

Anvers : La police a couvert une agression antisémite

La Libre.be, 30 juin 2013 :

La zone de police aurait couvert une agression antisémite.

Curieuse histoire que celle relayée sur Internet par le journaliste/blogueur Marcel Sel (et avant lui par « Le Peuple », journal en ligne de Modrikamen qui est l’avocat des deux victimes). Selon lui, et l’affaire est étayée par une dépêche de l’époque de l’agence Belga, le 24 mai dernier, une femme ayant épousé une ancienne tenniswoman israélienne aurait été violemment agressée à son domicile d’Aartselaar (Anvers) par d’autres occupants de l’immeuble.

Le prétexte de l’agression : l’installation du couple dans cet immeuble un mois auparavant et le placement d’une mezouzah (objet de culte juif) sur la porte de l’appartement.

Lire la suite

Contre la venue de Dieudonné à Caen : riposte unitaire et anti-raciste

Communiqué commun de Printemps ligueur, Gauche Anticapitaliste (G.A.), Gauche Unitaire (G.U.) et de l’Initiative Communiste Ouvrière (I.C.O.):

Derrière « l’humour » un militant de l’extrême droite et un idéologue antisémite

Dieudonné fait consciemment la promotion des idéologies antisémites et racistes et des théories conspirationnistes depuis plus 10 ans et a déjà été condamné à plusieurs reprises.

Même si, avec son nouveau « spectacle », sa nouvelle équipe dont la nouvelle productrice, le nouvel entourage et les soutiens, on voulait absolument nous faire croire que Dieudonné « a changé », c’en est rien et c’est complètement faux.

Lire la suite

Vaste manifestation contre l’antisémitisme en Hongrie

BUDAPEST (Reuters) – Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à Budapest pour dénoncer un antisémitisme croissant en Hongrie, qui accueillera l’assemblée plénière du Congrès juif mondial du 5 au 7 mai.

5689689-vaste-manifestation-contre-l-antisemitisme-en-hongrie

Cette manifestation s’est déroulée dans le cadre de la Marche de la vie, un événement organisé tous les ans à Budapest en hommage aux plus de 500.000 juifs hongrois exterminés dans les camps nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

Alors que cette marche ne rassemble habituellement que quelques milliers de personnes, une foule bien plus nombreuse a cette fois défilé le long du Danube.

« Nous n’avons jamais rassemblé autant de personnes, mais cela signifie qu’il y a un gros problème », a lancé Gabor Gordon, organisateur de la manifestation, aux participants. « Le racisme, l’antisémitisme (…) nous devons les arrêter tant que c’est encore possible. »

Lire la suite

Le FN, antisémite un jour, antisémite toujours

A la tête du Front National et candidate aux dernières élections présidentielles, Marine Le Pen tente de donner une image « plus respectable » du Front National. Il est vrai que cinq années de propagande et de politique racistes, xénophobes et nationalistes depuis la tête de l’Etat ont banalisé les appels à la haine raciste, à tel point qu’entre un Guéant ou un Besson d’un côté, ou une Le Pen ou un Gollnisch de l’autre, il n’a pas toujours été évident de savoir qui vomissait le pire discours raciste.

Si Marine Le Pen a cherché à faire oublier les propos ouvertement antisémites et négationnistes de son millionnaire de père, elle n’en a pas moins été officiellement félicitée par le NPD allemand pour son résultat au premier tour de la présidentielle. Dans un communiqué publié sur le site du parti allemand, le chef du parti, Holger Apfel, souligne les convergences de son mouvement avec le FN et affirme être allé plusieurs fois à la fête des Bleu-Blanc-Rouge. Ces félicitations ne sont qu’un retour de politesse puisque le FN avait en son temps félicité le NPD pour ses résultats électoraux en Saxe.

Voilà donc le genre d’amis de Marine Le Pen et du Front National. Comme le FN, en effet, le NPD s’en prend à une prétendue « islamisation » de l’Europe, appelle à la haine contre les Arabes, les Noirs, les Turcs et autres immigrés ou personnes d’origine immigrée, et n’oublie pas l’antisémitisme dans son matériel de propagande.

Lire la suite

Après les tueries de Toulouse et Montauban

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 23 mars 2012 :

Si c’est une bonne chose que de nouveaux crimes aient pu êtres évités, ça ne l’est pas que cette affaire se termine ainsi, par la mort de Mohammed Merah. En effet, aussi horrible qu’ait pu être son crime, la mort d’un homme ne peut jamais être une satisfaction. Mais la vraie question demeure : comment un jeune ouvrier au chômage peut-il devenir un assassin ? Pourquoi tourne-t-il sa colère vers d’autres jeunes gens, vers des enfants, plutôt que vers les responsables de sa galère ? Pourquoi a-t-il adopté une idéologie réactionnaire, raciste et meurtrière ? Pourquoi a-t-il tué de jeunes gens qui avaient suivi la carrière militaire à laquelle il avait lui même songé, et qui est souvent l’une des seules offertes à jeunes chômeurs en France ?

Quelque-soient les colères qui l’ont mené au crime, ce qui favorise la diffusion de telles idées, c’est bien la société fondée sur la misère, le racisme, les guerres et la violence. Ce qui a déterminé le choix de ses victimes à Toulouse, c’est bien l’antisémitisme, partagé tant par l’extrême-droite islamiste que par l’extrême-droite nationaliste européenne, deux idéologies qui partagent le même projet politique réactionnaire, sexiste, raciste et anti-ouvrier.

Lire la suite

« Non au racisme et à l’antisémitisme » hier à Lille

La Voix du Nord, 21 mars 2012:

Hier, l’appel à dire «  Non au racisme et à l’antisémitisme », après les tueries de Toulouse et Montauban, a fait flop. Les délais très courts, le manque de relais, la concurrence des cérémonies en mairie, et devant la synagogue, n’a sans doute pas aidé à rameuter les foules. Cela n’a pas empêché l’initiateur, Nicolas Dessaux, de déployer une banderole sur les marches du Théâtre du Nord. « Il y a des cérémonies religieuses, c’est bien mais on ne peut pas s’en satisfaire, juge le militant d’Initiative communiste-ouvrière. Ça doit concerner tout le monde, ça doit se passer ici, au milieu de la ville. » Bien que soucieux de ne pas «  tout mélanger », Nicolas Dessaux note «  la montée en Europe d’une extrême droite de plus en plus violente », et pointe «  un climat délétère, en France, où le dérapage est devenu courant ». L’homme, qui regrette que «  l’extrême gauche ait abandonné la lutte contre l’antisémitisme », avait des choses à dire.

Voir le communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière