Archives de Tag: Ankara

Turquie : Grève et protestations dans les universités

Suite au massacre commis contre une manifestation en faveur de la paix ce samedi à Ankara, étudiantes et étudiants se mettent en grève ce lundi et manifestent dans plusieurs universités de Turquie alors que les organisations syndicales appellent à deux jours de grèves ces 12 et 13 octobre 2015.

Quelques images de débrayages et manifestations ce matin dans les facultés :

Ankara :

UniAnkara1UniAnkara Lire la suite

Ankara : Violences policières contre des proches des victimes de l’attentat

Ankara, 11 octobre : Des proches, des familles et des camarades de celles et ceux qui sont tombés la vieille dans l’attentat sanglant sont bloqués et réprimés par les forces policières pour les empêcher de déposer des fleurs sur le lieu du massacre.

Attentat à Ankara : « Tous les indices montrent qu’il y a une implication de l’État »

RTL, 11 octobre 2015 :

« Tous les indices montrent qu’il y a une implication de l’État même ». Samim Akgonul, chercheur au CNRS et enseignant au département d’études turques à l’Université de Strasbourg, n’a pas hésité au moment d’analyser l’attentat d’Ankara qui a fait au moins 95 morts. Les deux explosions, probablement provoquées par deux kamikazes selon le Premier ministre turc, pourraient donc avoir été commanditées par le gouvernement.

« C’est une impression que l’on a maintenant dans la mesure où il serait impossible, quasiment impossible de perpétrer un tel attentat à un kilomètre du ministère de l’intérieur, à trois kilomètres de la présidence de la république », justifie l’invité de RTL. « Il serait impossible de faire ceci sans qu’il y ait une implication directe ou indirecte de ce qu’on appelle ‘l’État profond’ en Turquie, qui justement oeuvre contre la paix », argumente le politologue et historien.

Des milliers de personnes dans les rues d’Ankara

Des milliers de personnes manifestent ce dimanche pour dénoncer l’attentat qui a fait une centaine de morts hier en visant une manifestation pour la paix. Parmi les slogans « Erdogan assassin ! », « gouvernement démission ! » ou « l’Etat va devoir rendre des comptes ! ».

Ankara : Manifestation en hommage aux victimes

Le Figaro, 11 octobre 2015 :

Des milliers de personnes étaient réunies ce matin à Ankara pour rendre hommage aux victimes du double attentat suicide qui a fait au moins 95 morts la veille et dénoncer la responsabilité du gouvernement.

AnkarM1

Réunie à l’appel des syndicats, ONG et partis politiques proches de la gauche et de la cause kurde qui avaient appelé au rassemblement pour la paix de la veille, la foule s’est rassemblée sur une place Sihhiye, à quelques centaines de mètres de la gare centrale de la capitale turque, site de la double explosion. De nombreux manifestants ont scandé des slogans hostiles au président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan, qu’ils jugent responsables de l’attaque, la plus meurtrière jamais commise sur le sol turc.

Lire la suite

Massacre à Ankara

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Ce samedi 10 octobre 2015, alors que se préparait une grande manifestation à l’appel des organisations syndicales, des partis de gauche et d’extrême-gauche, en faveur de « l’emploi, la démocratie et la paix », un attentat sanglant a fait au moins 97 morts à Ankara.

ankara

Comme à Diyarbakir le 5 juin puis à Suruç le 20 juillet, cet attentat a visé délibérément les forces progressistes de Turquie qui s’opposent à la politique réactionnaire, autoritaire et militariste de l’AKP. A Diyarbakir, c’était un meeting du parti de gauche HDP qui était visé, à Suruç un rassemblement de jeunes internationalistes qui se rendaient à Kobanê et à Ankara une manifestation pour la paix.

Lire la suite

Attentat contre une manifestation pour la paix à Ankara

Ce samedi vers 10 heures, alors que les manifestants commençaient à se rassembler pour une grande manifestation à Ankara à l’appel des organisations de gauche comme le HDP, des syndicats DISK et KESK et des partis d’extrême-gauche pour la paix au Kurdistan, un attentat a fait au moins 86 morts et plus de 200 blessés.

Ankara : «Nous étions venus avec nos banderoles de paix, elles ont servi à couvrir nos morts…»

Libération, 10 octobre 2015 :

«J’ai entendu deux fortes explosions. C’était comme un tremblement de terre. Et puis partout il y avait du brouillard. A 30-40 mètres de moi j’ai vu des gens sans jambes, sans bras. Partout il y avait du sang. J’ai vu un enfant mort.» Ertugrul Kurkcu, député du HDP (Parti démocratique des peuples), la formation kurde de gauche (80 députés sur 550) se trouvait dans la manifestation pour la paix qui a été attaquée ce samedi à Ankara juste au moment où elle devait commencer. L’attaque, qui est, semble-t-il, un attentat suicide, a fait 86 morts et 186 blessés, selon le ministre de la Santé. Pour les autorités, il s’agit probablement d’un «acte terroriste». Celui-ci n’a toujours pas été revendiqué. Musa Cam, député du CHP, le parti social-démocrate, principale formation de l’opposition avec 131 députés, a montré sur place aux photographes les billes en acier qu’il tient dans sa paume: «C’est pour tuer plus de gens», dit-il.

«Il s’agit d’un acte ignoble», a dénoncé depuis Istanbul le co-président du HDP, Selahaddin Demirtas, à la suite de l’attentat. Kemal Kilicdaroglu, président du CHP a lui declaré qu’il était «vraiment très triste». «Nous sommes contre le terrorisme, contre tout genre de terrorisme. Pourquoi nos jeunes meurent-ils sur une place de la capitale. Nous voulons la paix, nous voulons vivre ensemble», a-t-il dit.

Lire la suite

Nouvel attentat sanglant contre des progressistes en Turquie

Le Figaro, 10 octobre 2015 :

Au moins vingt personnes ont été tuées ce matin dans une forte explosion, près de la principale gare d’Ankara, avant un rassemblement de l’opposition turque en faveur de la paix, ont annoncé des médias.

Des témoins ont dit avoir vu plusieurs corps allongés sur le sol, tandis que la télévision NTV faisait état d’au moins dix personnes tuées. Un rassemblement en faveur de la paix avait été convoqué sur le site de l’explosion, plus tard dans la journée, par plusieurs mouvements de gauche, alors que les combats ont repris depuis juillet entre l’armée turque et la rébellion kurde du PKK après une trêve de deux ans.

Les femmes manifestent pour la paix à Ankara

Les femmes sont descendues dans la rue à Ankara ce 30 juillet pour manifester pour la paix et contre le bellicisme de l’AKP. Elles ont scandé des slogans comme « Les femmes ne veulent pas la guerre » ou « Non à la guerre, la paix maintenant » pour dénoncer les bombardements et opérations militaires de l’Etat turc au Kurdistan.

Lire la suite