Archives de Tag: Amiens

Nouvelles interpellations à Amiens après les manifestations contre la loi travail

France Bleu, 13 juin 2016 :

Un rassemblement de soutien ce lundi devant le commissariat d’Amiens. 5 personne interpellées et placées en garde à vue. Elles sont entendues après la manifestation du 26 mai qui s’est achevée à la gare. Il y avait eu des pneus brûlés, et des dégradations. La SNCF avait porté plainte.

Des dizaines de personnes se sont massées devant le commissariat d’Amiens ce lundi pour soutenir leurs camarades interpellés dans l’après-midi. 5 personnes ont été placées en garde à vue. Elles sont soupçonnées d’avoir participé à la manifestation du 26 mai dernier à la gare, où des pneus ont été brûlés et du mobilier urbain dégradé. Sur les 5, une personne est déjà condamnée depuis la semaine dernière.

Lire la suite

Amiens : 10 mois de prison dont un ferme contre un manifestant

France 3 Picardie, 30 mai 2016 :

Le tribunal correctionnel d’Amiens n’a pas suivi les réquisitions du procureur et condamne un homme arrêté à Liancourt (60) en fin de semaine dernière à 10 mois de prison dont 9 avec sursis. Plusieurs dizaines de militants s’étaient réunir aux abords du palais de justice pour soutenir le prévenu.

Le procureur avait requis un an de prison dont 8 mois ferme contre cet homme de 31 ans accusé de dégradations en marge des manifestations contre la loi travail à Amiens en mai.

Lire la suite

Loi Travail : Trois ponts coupés en Normandie

France Info, 26 mai 2016 :

Les manifestations et les blocages se multiplient depuis l’aube un peu partout en France dans le cadre de la 8ème journée de mobilisation contre la loi Travail.

horsdequestionv2

Le pont de Normandie occupé par 300 syndicalistes et le pont de Tancarville aussi, seules routes pour traverser l’estuaire de la Seine entre la Basse et la Haute-Normandie, sont coupés à la circulation par des barrages ce matin. L’action doit durer jusqu’à 9h.

Lire la suite

Amiens : Blocage à l’Est de l’agglomération

France Bleu, 26 mai 2016 :

Un nouveau blocage de la circulation est lancé ce jeudi matin à l’Est de l’agglomération d’Amiens. La CGT, très déterminée contre la Loi Travail et Manuel Valls, annonce une mobilisation « deux fois plus forte » que le 19 mai.

C’est au rond-point du Campanile, à Glisy, à l’Est d’Amiens qu’un premier barrage a été mis en place ce jeudi, à 5h du matin. Rapidement suivi de l’occupation de deux autres ronds-points à proximité : celui de Géant, menant à la D1029, vers Villers-Bretonneux et le giratoire de Boves, vers la D 934 en direction de Roye et aussi de l’A 29, vers St Quentin. Le syndicat parle d’une mobilisation avec « deux à trois fois plus de moyens humains et matériels » que jeudi dernier. Selon les forces de l’ordre, présentes sur place, chaque carrefour giratoire est investi par quarante à cinquante personnes, qui mettent le feu à des pneus et des palettes.

Lire la suite

Amiens : Deux militants anti-Loi Travail au commissariat après un mail à des députés !

Le Courrier Picard, 23 mai 2016 :

« Je m’engage à venir vous voir, ce ne sera ni pour vous dire merci, ni pour être gentil », avaient-ils écrit. L’auteur principal de l’e-mail, un militant associatif amiénois, sera convoqué pour un rappel à la loi.

Écœurés par le « 49-3 » pour faire passer la loi Travail, des manifestants avaient recouvert d’affiches le siège du PS à Amiens le 11 mai dernier.

Lire la suite

Amiens : 5 ans de prison ferme requis contre une étudiante suite à l’occupation de l’hôtel de ville !

Pétition du Collectif de soutien : étudiants, pas criminels ! :

Manon, étudiante inscrite en licence de Science politique à l’Université de Picardie, a participé le jeudi 28 avril à l’occupation de l’Hôtel de Ville d’Amiens, dans le cadre du mouvement social contre la loi Travail, occupation qui s’est terminée par une intervention musclée effectuée par les forces de police.

repress.jpg

L’occupation s’est déroulée pacifiquement jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre qui ont procédé à l’évacuation des manifestants de façon brutale. Alors qu’un manifestant se faisait matraquer, Manon a voulu le défendre et a lancé un micro en direction des forces de l’ordre, sans occasionner la moindre blessure. Elle a été convoquée le 12 mai au commissariat, où après avoir été gardée à vue pendant toute une après-midi et une nuit entière, elle a été déférée devant le Procureur de la République qui a requis 5 ans de prison ferme (!). Elle a été placée sous contrôle judiciaire, après une perquisition menée à son domicile. Pour ces faits, l’étudiante est accusée de violence à l’encontre d’une personne dépositaire de l’autorité publique et de dégradation de bien public. Choquée, elle attend son jugement prévu le 10 juin.

Lire la suite

Quelques vidéos des manifestations du 19 mai

Quelques vidéos des manifestations du 19 mai à travers le pays pour le retrait de la Loi Travail.

Amiens :

Bordeaux :

Lire la suite