Archives de Tag: Aldi

Cuincy : le mouvement de grève se poursuit à Aldi Marché

La Voix du Nord, 4 février 2012 :

La situation semble paralysée à la plateforme de distribution Aldi Marché à Cuincy, près de Douai. Les salariés, en grève depuis lundi, et leur direction ne parviennent pas à s’accorder, notamment sur la revalorisation annuelle des salaires.

Hier soir, les négociations se sont achevées sur un échec. Les salariés ont, dans la foulée, décidé de poursuivre leur mouvement, dont le blocage du site.

Publicités

Mouvement de grève à la centrale Aldi Marché de Cuincy

La Voix du Nord, 31 janvier 2012 :

Cela n’était pas arrivé depuis sept ans. Hier matin, un piquet de grève a fait son apparition devant les grilles de la centrale Aldi Marché, rue du Champ-de-Tir, à Cuincy (59).

« On a commencé par faire un débrayage, tôt le matin », explique Francis Benedetti, du syndicat SUD. Histoire de faire monter la pression juste avant la réunion de négociation prévue avec la direction. Une de plus, car les négociations pour la revalorisation annuelle des salaires ont commencé début janvier. « Cette nouvelle réunion n’a rien donné, on a donc décidé de se mettre en grève. » D’après les syndicats SUD et CGT, à l’initiative du mouvement, « 90 % du personnel du site s’est mis en grève. » La centrale de Cuincy, qui emploie une centaine de personnes, approvisionne 87 magasins Aldi répartis dans le Nord – Pas-de-Calais, l’Aisne et la Somme.

Lire la suite

Bois-Grenier : Grève chez Aldi

La voix du Nord, 2 avril 2011 :

Hier, une dizaine de salariés d’Aldi du site de Bois-Grenier entamaient leur deuxième jour de grève, débutée jeudi.

Ils ont finalement obtenu gain de cause et ont signé dans l’après-midi un protocole de fin de grève. La plupart sont préparateurs de commandes dans cet entrepôt (80 salariés) qui approvisionne soixante-seize magasins dans le Nord – Pas-de-Calais. Les quatre-vingt-dix autres de la région sont approvisionnés par le site de Cuincy dans le Douaisis.

Depuis jeudi, ils crient leur « souffrance » au travail en évoquant, entre autres, des « menaces » et « des convocations abusives ». Ils réclament aussi que les titulaires en contrat 30 heures soient augmentés aux 35 heures et non compensés par des intérimaires. « Le climat social est devenu insupportable », explique Cathy Jaspart, élue FO.

Lire la suite