Archives de Tag: Alcatel-Lucent

Alcatel-Lucent : l’amertume des salariés du site d’Orvault

« Je n’ai pas fait des études d’ingénieur pour rester assis sur un bout de bitume ! « Comme ses collègues, Thierry Rambaux est amer. Sonné. Les 510 salariés du site Alcatel d’Orvault, près de Nantes, en Loire-Atlantique, entament leur deuxième journée de grève, mercredi 9 octobre, après avoir reçu la veille un énième coup de massue. Sans doute le dernier.

Les salariés d'Alcatel Lucent du site d'Orvault, le 9 octobre.

Les salariés d’Alcatel Lucent du site d’Orvault, le 9 octobre.

La direction du groupe de télécom Alcatel-Lucent a en effet annoncé la fermeture de deux sites, à Rennes et à Toulouse, et la cession d’ici à fin 2015 de trois autres sites, dont celui d’Orvault. Le plan Shift prévoit au total 10 000 suppressions de poste dans le monde, dont 900 en France. Lire la suite

Alcatel-Lucent va annoncer un plan massif de suppressions de postes

Le Monde, 7 octobre 2013 :

L’équipementier franco-américain en télécommunications Alcatel-Lucent va supprimer 15 000 postes dans le monde, dont 900 en France (soit 10 % de ses effectifs dans l’Hexagone), annoncent, lundi 7 octobre, Les Echos sur leur site Internet. Ce plan de restructuration va se traduire concrètement par la fermeture de deux sites en France, ceux de Toulouse et de Rennes, tandis que les sites d’Eu (Seine-Maritime) et d’Ormes (Loiret) seront cédés, détaillent encore Les Echos.

« En parallèle, le groupe, qui emploie aujourd’hui 72 000 personnes dans le monde, compte créer 5 000 autres emplois », écrivent Les Echos, dont « deux cents » en France, dans le but d' »acquérir de nouvelles compétences », selon le quotidien économique.

Lire la suite

Lannion. Manifestation devant Pôle emploi contre les licenciements chez Alcatel

Environ 450 salariés d’Alcatel-Lucent ont manifesté dans le calme jeudi, jusqu’à Pôle emploi. Une destination qui a donné une image claire des enjeux actuels. Deux plans sociaux vont se suivre.

Les salariés d'Alcatel-Lucent se sont mobilisés hier. En milieu de matinée, leur manifestation a pris la direction de Pôle emploi.

Les salariés d’Alcatel-Lucent se sont mobilisés hier. En milieu de matinée, leur manifestation a pris la direction de Pôle emploi.

Les échéances approchent. Lundi prochain, 30 septembre, c’est la fin de la période ouverte aux départs volontaires. Le point sur les postes encore à supprimer sera fait le jeudi 3 octobre, lors d’une réunion de la commission Emploi-formation du comité central d’entreprise (CCE). Aux dernières nouvelles, il en reste 277 pour Alcatel-Lucent France, dont 28 à Lannion. Le 7 octobre, une réunion du CCE est prévue. Le 8, c’est le comité central européen qui se réunit pour présenter le nouveau plan social Shift. Lire la suite

La baisse des salaires… c’est maintenant

Article publié dans « Communisme-Ouvrier » n°30, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Dans de nombreuses boîtes, le mois de janvier est celui des « NAO », Négociations Annuelles Obligatoires portant sur les salaires. Sans mobilisation, les salariés n’y obtiennent que des miettes, mais cette année au moins les patrons annoncent des chiffres ronds : c’est ainsi que chez PSA, la direction a annoncé une hausse de 0 euro… et bien des boîtes suivent le même rythme. La palme revient à Alactel-Lucent : en 2012, aucune augmentation en échange d’une promesse de ne pas licencier, et pour 2013, toujours 0 euros d’augmentation, mais sous prétexte que des licenciements sont prévus !

Autour de nous, tout augmente, des prix de l’alimentation à celui des loyers, et nous n’arrivons déjà plus à boucler nos fins de mois… pour le plus grand profit des banquiers qui nous rackettent à coup d’agios et autres frais bancaires. De son côté, le gouvernement parle de taxer les allocations familiales. Ça suffit ! Il est temps de ne plus se plaindre dans notre coin et de nous battre tous ensemble pour des vrais augmentations de salaires et leur indexation sur les prix !

Trignac : Blocage de l’usine RFS

Ouest-France, 28 février 2013 :

Feu de palettes et attroupement ce matin devant l’usine RFS à Trignac. L’accès en était bloqué de 6 h à 9 h 30 à l’appel de la CGT, dans le cadre d’une journée de grève.


Un mouvement est destiné à peser dans les discussions qui se déroulent depuis ce matin sur place, entre direction et syndicats, dans le cadre du plan de suppressions d’emplois programmé par le groupe Alcatel. L’usine de Trignac est concernée pour 25 postes. La CGT, en lien avec le cabinet d’expertise Secafi, entend contester la validité de ce plan et faire valoir des propositions alternatives. Les discussions vont se dérouler une bonne partie de la journée.

Saint-Herblain : Les salariés de SFR et Alcatel manifestent ensemble

Presse Océan, 8 février 2013 :

Les salariés de SFR Saint-Herblain étaient à nouveau mobilisés ce vendredi contre le Plan de départs volontaires envisagé par le groupe. Ce plan prévoit la suppression de 1123 emplois en France dont 43 à Saint-Herblain, soit 10% des effectifs locaux.

Après avoir déployé une banderole au-dessus du périphérique entre 8 et 9 h, les salariés ont manifesté devant le site de leur entreprise (derrière Atlantis). Ils ont été rejoints par les salariés d’Alcatel-Lucent à Orvault, déjà mobilisés hier, qui ont gonflé les rangs des manifestants pour atteindre quelque 150 personnes. Pour rappel, le groupe Alcatel-Lucent est aussi frappé d’un plan social : 1350 postes supprimés en France dont 119 à Orvault (23 % des effectifs locaux).

Lire la suite

Orvault : Les salariés d’Alcatel en grève ce jeudi et aux côtés de SFR vendredi

Ma Ville, 7 février 2013 :

Près de 250 salariés d’Alcatel-Lucent d’Orvault étaient en grève ce jeudi matin devant leur établissement.

C’est la 6e mobilisation de ce type pour les salariés de l’équipementier en Télécommunications depuis l’annonce du plan social qui frappe le groupe : 1350 postes supprimés en France dont 119 à Orvault (23 % des effectifs). La dernière en date ayant eu lieu jeudi 24 janvier. Ce nouveau débrayage intervient alors qu’une réunion entre syndicats et direction a lieu aujourd’hui au siège de Vélizy, sur les mesures d’accompagnement du plan.

« Les syndicats participent à cette réunion non pas pour négocier les conditions des départs, mais pour faire baisser le nombre de suppressions de postes », indique Catherine Oger-Louet, secrétaire du comité d’entreprise. A noter que dans le même temps, le maire d’Orvault Joseph Parpaillon était reçu par le PDG d’Alcatel-Lucent France, Pascal Homsy, pour s’entretenir sur le sort du site orvaltais.

Lire la suite

Les salariés d’Alcatel-France en grève jeudi

JDD, 28 novembre 2012 :

Les salariés de l’équipementier Télécom seront en grève jeudi, pour dénoncer le plan de restructuration de leur direction. Quelque 1430 postes doivent être supprimés en France.

Objectif « jeudi noir ». Les trois organisations syndicales d’Alcatel Lucent – la CFDT, la CGT et la CGC-CFE – appellent jeudi à une journée de grève sur tous les sites de l’entreprise, dont ceux de Vélizy, Villarceaux, Ormes, Toulouse, Orvault Rennes, Lannion… Des assemblées générales auront lieu sur chaque site dans la journée. Les salariés s’opposent au projet de restructuration du directeur général, Ben Verwaayen, qui devrait être détaillé ce même jour en comité d’entreprise. « Ce plan ne répond en rien aux difficultés du groupe mais va l’affaiblir de manière irréversible, avec potentiellement de nouveaux plans plus graves encore », dénoncent les syndicats dans un tract.

Lire la suite

Alcatel-Lucent : Les syndicats lannionnais décrètent l’état d’urgence

Le Télégramme, 27 octobre 2012 :

Un débrayage aura lieu sur le site de Lannion  (Côtes-d’Armor) mercredi à 10h, pendant la tenue du comité d’établissement.

Les délégués syndicaux d’Alcatel-Lucent ont été reçus hier soir par la députée, Corinne Erhel. Les représentants CFDT, CGT et CFE-CGC ont pu, au-delà des quatre pistes d’actions déjà évoquées par l’élue parlementaire pour sauver la filière numérique, insister sur l’urgence de la situation et la nécessité de contrer, très vite, le plan de 1.430 suppressions d’emplois annoncé par le groupe, en France. «Lannion est plus fragile que Paris et l’on sait que le site peut être touché sur tous ses métiers: activités support mais aussi R & D et pôle formation», rappellent les élus syndicaux. Pour qui il faut «rester mobilisé», au niveau national, sans attendre que les chiffres site par site tombent.

Lire la suite

Alcatel-Lucent : les salariés mobilisés pour leurs salaires

Ouest-France, 12 mars 2012 :

Près de 300 personnes se sont rassemblées aujourd’hui, de 7 h à 15 h, devant l’entrée à Pégase. Les organisations syndicales (CFDT, FO, CGT et CFE-CGC) d’Alcatel-Lucent ont lancé un appel à la grève et à la mobilisation, sur tous les sites du groupe en France, contre le gel des salaires.

Parallèlement, une délégation intersyndicale, dont 80 salariés de Lannion et de Brest, était reçue vers 11 h, à Paris, par le directeur général, Ben Verwaayen. Après 1 h de discussion, sa réponse est tombée. « Non. Pas d’augmentation de salaire mais en France, les emplois sont maintenus… ». Dans la foule lannionnaise, quelques-uns sifflent, d’autres fustigent Ben Verwaayen.

Lire la suite