Archives de Tag: aéronautique

Grève à Lisi-Creuzet à Marmande : « Nous voulons des conditions de travail décentes »

Sud-Ouest, 21 avril 2016 :

Le mouvement ne faiblit pas. Une cinquantaine de grévistes bloquent, depuis mardi, les accès au site de Carpète.

Ils sont présents jour et nuit. Malgré la pluie de ce jeudi matin, et la fatigue qui commence à poindre, le mouvement ne faiblit pas chez Lisi-Creuzet, à Carpète. « On est même un plus nombreux que mercredi. Nos revendications restent les mêmes : une augmentation de salaire satisfaisante, et des conditions de travail décentes », comme l’explique Bernard Néré délégué syndical CGT.

Lire la suite

Marmande : en grève, les salariés de Lisi-Creuzet réclament une augmentation de salaire

Sud Ouest, 19 avril 2016 :

Entre 100 et 150 employés font grève, depuis ce mardi matin, sur le site de l’usine. Ils espèrent profiter de la bonne santé financière de l’entreprise, qui a atteint ses objectifs

Depuis 4 heures ce mardi matin, environ 150 employés de la chaîne de production du Creuzet à Marmande, qui compte 750 employés, se sont mis en grève « illimitée », devant le portail du site, pour réclamer une augmentation de salaire.

Lire la suite

Les salariés d’Exameca en grève depuis 8 jours pour les salaires

La République des Pyrénées, 13 avril 2016 :

Les salariés du sous-traitant aéronautique Exameca (groupe ADI) de Serres-Castet mènent une grève, de 3/4 d’heure chaque jour depuis le 4 avril, pour faire aboutir leurs revendications salariales.

Depuis le 4 avril, plus de la moitié des salariés de la production d’Exameca débrayent chaque jour un quart d’heure à 8 h 45, 11 h et 15 h (3/4 d’heures au total) pour appuyer leurs revendications dans le cadre de la négociation annuelle obligatoire (NAO).

Lire la suite

Grève et manifestation chez Dassault Aviation

Le Dauphiné Libéré, 2 mars 2016 :

Un mouvement social a eu lieu tôt ce matin devant l’usine Dassault d’Argonay, à l’appel de la CGT. Les manifestants ont empêché les salariés d’accéder au site en voiture. Ce mouvement, qui concerne l’ensemble des sites français du groupe, a pour objectif de peser sur les négociations annuelles obligatoires (NAO).

Airbus : La colère contre le « pointage en bleu »

L’Humanité, 23 février 2016 :

Depuis quinze jours, les salariés d’Airbus Nantes et Saint-Nazaire se battent contre la hausse des horaires. La direction, inspirée par la loi El Khomri, veut les obliger à pointer matin et soir en bleu de travail.

Nantes, envoyée spéciale. « La loi El Khomri, c’est un feu vert envoyé à nos directions pour casser nos acquis », lance Pascal Busson, secrétaire de la CGT Airbus à Nantes. Hier, 500 de ses camarades et lui sont sortis de l’usine pour dénoncer le projet de leur direction, qui souhaite dorénavant les voir pointer après s’être habillés en bleu de travail. Une mesure qui vise à augmenter le temps de travail des ouvriers de vingt minutes par jour, afin d’« améliorer » leur productivité plutôt que d’embaucher pour absorber la montée en cadence de la production. Une attaque des 35 heures reprise noir sur blanc dans le projet de loi du gouvernement. « Le temps nécessaire aux opérations d’habillage et de déshabillage, lorsque le port d’une tenue de travail est imposé, (…) fait l’objet de contreparties. Ces contreparties sont accordées soit sous forme de repos, soit sous forme financière », peut-on lire dans l’un de ses articles.

Lire la suite

Airbus : débrayages contre le pointage en bleu de travail

L’Echo de la Presqu’Ile, 22 février 2016 :

Ce lundi matin, près de 200 salariés étaient rassemblés devant les locaux de la direction d’Airbus à l’appel des syndicats CGT et CDFT. Les manifestants s’opposent au projet de badgeage en tenue de travail dans les ateliers de production souhaité par l’avionneur en quête de compétitivité. Près de 1 500 personnes sont concernées sur les 2 800 employés sur le site nazairien. Jusqu’à aujourd’hui, le temps d’habillage et de déshabillage, estimé à 20 minutes, fait partie du temps de travail. Une pratique que souhaite voir disparaître la direction.

airbus-200-salaries-cgt-et-cfdt-debrayent-saint-nazaire

Le projet doit être présenté au comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail mardi 23 février à Saint-Nazaire et devrait être signé mercredi lors du comité central organisé à Toulouse, les syndicats FO (majoritaire), CGC et CFTC n’y étant pas opposés. Cette nouvelle mesure doit s’accompagner pour les salariés de trois jours de récupération et d’une prime d’environ 60 €.

Lire la suite

Les salariés d’Airbus Nantes toujours mobilisés

Ouest France, 18 février 2016 :

Ce jeudi 18 février, 400 salariés d’Airbus Nantes ont de nouveau débrayé à l’appel de la CGT pour protester contre un projet de la direction consistant à obliger les salariés de production à pointer en bleu de travail.

« Jusqu’à présent, les salariés avaient le choix de se changer avant ou après le pointage, expliquait Pascal Busson, secrétaire CGT à Airbus Nantes, dans nos colonnes, le 13 février. Le projet de la direction vise à optimiser encore un peu plus le temps de travail. »

Lire la suite

Espagne : des syndicalistes risquent la prison pour fait de grève

Force Ouvrière, 17 février 2016 :

Le procès de huit syndicalistes espagnols d’Airbus, encourant de lourdes peines de prison pour fait de grève, s’est ouvert le 9 février à Madrid. Une manifestation a réuni près de 10 000 personnes dans les rues de la capitale espagnole, à l’appel notamment des deux plus importantes confédérations syndicales du pays. « Ils ne sont pas huit. Nous sommes des milliers », pouvait-on lire sur la banderole de tête. Le verdict final devait tomber le 17 février.

Les manifestants ont notamment répondu à l’appel de l’UGT (Union générale des travailleurs) et des CCOO (Commissions ouvrières).

La mobilisation, qui monte en puissance depuis plusieurs mois, a permis que le ministère public retire les charges retenues contre deux des syndicalistes et abaisse, pour les six autres, le niveau de la peine à 4 ans et demi de prison ferme au lieu de 8 ans et 3 mois requis à l’origine.

Lire la suite

Le pointage en bleu de travail fait des vagues chez Airbus

Le Figaro, 17 février 2016 :

Cette mesure censée accroître la compétitivité de l’entreprise et qui concerne les sites de Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire passe mal du côté des salariés.

Pointer matin et soir, oui, mais en bleu de travail, non! Plusieurs centaines de salariés de l’usine Airbus de Nantes ont débrayé mardi pour protester contre un projet d’accord d’entreprise prévoyant cette contrainte pour les personnels d’ateliers. Cet accord, qui concerne les salariés de production des trois sites d’Airbus en France (Toulouse, Nantes, Saint-Nazaire), devrait être mis en place début avril après la signature des organisations syndicales représentatives.

Lire la suite

Latécoère : Les salariés toulousains en grève illimitée pour les salaires

Touléco, 14 décembre 2015 :

Plus d’une centaine de salariés du groupe Latécoère, « inquiets », ont entamé une grève illimitée à Toulouse et devant le site de Gimont dans le Gers. Ils protestent notamment contre le gel des salaires.

La dernière fois, c’était en 1972. Les salariés du groupe Latécoère, équipementier de rang 1 spécialisé dans la conception et la fabrication des éléments de fuselages et de portes pour Airbus et Boeing, ont entamé une grève illimitée. Depuis ce mercredi 9 décembre, plus d’une centaine d’entre eux se rassemblent devant les portes de leur société, rue de Periole. « Être ici est un échec pour nous et la direction », reconnait Richard Ferrasse, délégué syndical CGT. « Mais les salariés sont en colère et sont inquiets pour leurs emplois, le malaise est profond. »

Lire la suite