Archives de Tag: abolitionnisme

C’EST LE CLIENT QUI EST COUPABLE, PAS LA PROSTITUÉE

Article publié dans notre bulletin Communisme ouvrier n°65 de mai 2016

La nouvelle loi française sur la pénalisation des clients de la prostitution a un grand mérite. Elle délivre clairement un message à la société : le client est coupable et la prostituée ne l’est pas. La France est le cinquième pays d’Europe à adopter cette mesure. Cela correspond à une revendication du mouvement abolitionniste, qui est la position traditionnelle du mouvement ouvrier révolutionnaire.

sur le bras de la survivante Mia de Faoite est tatouée la date où elle a quitté la prostitution

La loi sur la pénalisation des clients avait contre elle une coalition de réactionnaires affichés, de conservateurs sexistes, notamment au Sénat, et de gauchistes, pour qui le dernier chic de la radicalité est de défendre l’esclavage sexuel. Ces derniers sont parvenus, ces dernières années, à abriter leur antiféminisme derrière la défense de la prostitution, et à mener un travail de lobbying dans des associations autrefois abolitionnistes. Contre cette loi, ils mettent l’accent sur le risque que la pénalisation ne contraigne les prostituées à se faire plus discrètes, donc moins accessibles pour les associations de soutien social et médical.

Lire la suite

Publicités

« Dépénaliser les prostitué(e)s, pénaliser les acheteurs de sexe! »

abolitionprostitution

Si la dépénalisation des personnes prostituées et la pénalisation des
acheteurs de sexe ne remplacera pas une politique volontaire et globale
contre les violences faites aux femmes et pour leur émancipation
économique, sociale, politique et sexuelle, elle est une étape
indispensable qui permet de remettre les responsabilités à leur place.
Ce ne sont pas les personnes précaires et/ou victimes de réseaux mafieux
qui sont coupables de l’oppression patriarcale et capitaliste, mais bien
les hommes qui achètent l’usage d’un corps humain comme ils le feraient
d’un objet. Lire la suite