Archives de Tag: 5 mars

200.000 manifestants en France le 5 mars

« Plus de 200 000 personnes » ont manifesté dans toute la France à travers 174 cortèges mardi 5 mars selon la CGT et FO contre la retranscription de l’accord du 11 janvier dans la loi, accord qui sécurise les licenciements, la flexibilité, le chantage à l’emploi et la délinquance patronale.

Manifestation à Paris

A Paris, on comptait 30 000 personnes à la manifestation, 7.000 à Lyon, 5.000 à Toulouse et 25.000 à Marseille

Manifestation à Troyes

Lire la suite

Photos de la manif du 5 mars à Caen

2013-03-05-003

Caen 5 mars 2013

Lire la suite

Photos de la manif du 5 mars à Paris

IMG_20130305_153706 IMG_20130305_144613

Lire la suite

Plus de 1.000 manifestants à Strasbourg contre « un accord honteux »

L’Alsace, 6 mars 2013 :

La banderole unitaire des quatre syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires) qui appelaient à manifester, hier matin à Strasbourg, résumait leurs revendications : « Non à la destruction du code du travail, de nos droits et de nos emplois. » Le traditionnel orchestre de la CGT juché sur une camionnette défilait juste derrière, arborant des slogans tels que « Luttons plus pour gagner plus…. de vie » ou « Wagram (NDLR, nom de l’accord dénoncé par cette manifestation), c’est Waterloo ».

Ils étaient 1 100 selon la police, 1 200 selon les organisations syndicales, à réclamer moins de flexibilité et d’austérité.

Lire la suite

Mulhouse : La manif du 5 mars bouscule les bureaucraties syndicales

Petit compte-rendu reçu de la manif du 5 mars à Mulhouse :

La manifestation du 5 mars à Mulhouse, entre 4 et 500 manifestants. Ce
qu’il y avait de significatif c’est que devant le refus des directions
syndicales à manifester, c’est la base syndicale militante CGT de PSA
(avec un tiers des manifestants venant de PSA, dont pas mal qui avaient
débrayé) qui a entraîné tout le monde dans une manifestation laissant
sur place les bureaucrates de FO, CGT et Solidaires (FSU absente) qui
ont refusé de suivre et animant une manifestation très dynamique, avec
la pèche et peu ordinaire où la base avait la parole.

Tout le long de la manif, des slogans et discours d’écorchés vifs, qui allaient du plus simple « on en a marre », « on veut du pognon » ou « CFDT trahison » au plus radical « pendons les actionnaires ». Cette manif non encadrée par les appareils montre les évolutions de volonté et de mentalité de la base militante ouvrière qui pourrait bien demain bousculer plus généralement et largement les bureaucrates syndicaux.

Jacques

Les manifestations du 5 mars dans le Sud-Ouest

Sud-Ouest, 5 mars 2013:

En Béarn :

Selon les syndicats, la manifestation a réuni 1500 personnes à Pau, 930 selon la police. Une délégation a été reçue à la préfecture.

Pau

Au Pays basque :

Place Sainte-Ursule, à Bayonne, le Pays basque en colère s’est exprimé, ce mercredi matin. Environ 450 manifestants étaient rassemblés, dans le cadre de la journée d’action contre l’Accord national interprofessionnel (ANI) sur la flexibilité du travail.

Bayonne

Lire la suite

La mobilisation du 5 mars dans l’Ouest

Petit compte-rendu des manifestations du 5 mars dans l’Ouest :

Environ 1500/2000 sur Poitiers, FO/CGT/Solidaire/FSU 86 + FDG, NPA, la fédération anarchiste pour les politiques.

Environ 600 personnes à Niort : pas de sono reggae ici mais des slogans comme « Le Medef ne fera pas la loi » où les deux syndicats FO/CGT invitaient la population à leur emboîter le pas avec des « Tous ensemble, défendons nos droits ». Partis de la place de la Brèche à Niort, les manifestants ont arpenté les rues jusqu’au parvis de la mairie où les deux secrétaires générales ont pris la parole. Vanessa Couturier pour la Cgt et Jocelyne Baussant pour Fo, deux femmes côte à côte, unies dans un même combat, qui pourrait cependant se renouveler puisque d’autres actions pour empêcher la transcription de
l’accord en une loi devraient suivre…

Les deux secrétaires générales de Fo (Jocelyne Baussant) et de la Cgt (Vanessa Couturier) côte à côte devant la mairie de Niort.

Les deux secrétaires générales de Fo (Jocelyne Baussant) et de la Cgt (Vanessa Couturier) côte à côte devant la mairie de Niort.

Lire la suite

Manifestation du 5 mars à Besançon

A l’appel de la CGT, Force Ouvrière, FSU et SUD Solidaire, 800 personnes environ ont manifesté ce mardi 5 mars dans les rues de Besançon contre la retranscription de l’accord du 11 janvier dans la loi, accord qui sécurise les licenciements, la flexibilité, le chantage à l’emploi et la délinquance patronale.

100_7643

Départ de la manifestation Parking Battant

Des travailleuses et des travailleurs de tous les secteurs d’activité étaient représentés comme, pour le privé, de l’usine Alsthom d’Ornans, de la métallurgie, du transport, de la plasturgie, de l’action sociale ou du commerce, ainsi que des salariés des trois fonctions publiques : employés du CHU, cheminots, salariés de la ville de Besançon, postiers, etc.

100_7644

Lire la suite

Compte-rendu de la manifestation du 5 mars à Chambéry

Compte-rendu de la manifestation du 5 mars à Chambéry :

Place du 8 mai 1945 à 10h20 deux voitures sono de la CGT et de FO arrivent et les manifestants commencent à ce regrouper.

Vers 10h45 nous sommes environs 2000 difficile de compter.

La CGT et FO représentaient le plus de manifestants, il y avait aussi la FSU, Solidaire et la CNT.

Les salariés du privé représentaient la majorité du cortège (FO Carrefour Champnord, CGT ALCAN ,CGT RIO TINTO,CGT MAURIENNE, FO transport, FO BTP,) mais il y avait aussi des fonctionnaires (FO Santé, FO territoriaux)

Lire la suite

5 mars : Forte mobilisation attendue dans les transports en Midi-Pyrénée

France 3 Midi-Pyrénées, 4 mars 2013 :

La CGT, FO, la FSU et Solidaires contestent l’accord national interprofessionnel signé le 11 janvier et ont déposé un préavis de grève pour ce mardi 5 mars. De fortes perturbations sont à prévoir notamment dans les transports.

Le 11 janvier, trois confédérations de syndicats (CFDT, CFTC et CGC) ont signé avec le patronat l’accord national interprofessionnel qui fixe le cadre de nouvelles relations employeur/employés. La CGT, FO, la FSU et Solidaires contestent cet accord et ont déposé un préavis de grève pour ce mardi 5 mars. De fortes perturbations sont à prévoir.

SNCF :
Le service garanti est mis en place dès 20h ce soir (et même un peu plus tôt pour certains trains) jusqu’à mercredi matin à 8 heures. Les prévisions sont très mauvaises, la grève devant être très suivie notamment chez les conducteurs, contrôleurs et aiguilleurs. Les TER seront particulièrement touchés.

Lire la suite