Archives de Catégorie: Qatar

Mondial-2022 : les ouvriers d’un stade au Qatar payés 57 centimes de l’heure

Le Parisien, 30 juillet 2014 :

Les ouvriers travaillant à la construction du stade d’Al-Wakrah au Qatar, l’une des enceintes destinées à accueillir des matches du Mondial-2022, sont payés 57 centimes d’euro de l’heure et travaillent jusqu’à 30 jours par mois, a révélé le quotidien «The Guardian» mercredi.

Selon le journal britannique, une centaine de travailleurs sont concernés. «The Guardian» affirme, citant des ouvriers, que les passeports des ouvriers leur ont aussi été retirés par leur manager, et ce en contradiction avec la charte émise par les organisateurs du Mondial-2022. En février, le Qatar avait en effet annoncé une série de mesures pour protéger les ouvriers sur les chantiers des stades après les accusations d’esclavagisme. Le pays était alors accusé depuis plusieurs mois d’esclavagisme et de travail forcé d’ouvriers népalais, morts sur les chantiers. Un scandale déjà révélé par «The Guardian».

Lire la suite

Publicités

Les forçats immigrés de la Coupe du Monde au Qatar… pas payés depuis un an !

Après les soupçons de corruption pour l’attribution du Mondial 2022, le Qatar fait l’objet d’une nouvelle polémique: la presse britannique révèle que les travailleurs migrants qui construisent les futurs stades et bureaux n’auraient pas été payés depuis plus d’un an.

Travailleurs migrants exténués après une journée de travail. (Photo : Pete Pattisson)

Travailleurs migrants exténués après une journée de travail. (Photo : Pete Pattisson)

Ils viennent du Népal, du Sri Lanka ou encore d’Inde. Ils ont construit la tour Al Bidda à Doha – surnommée la Tour du football – dont les 38e et 39e étages sont occupés par les organisateurs de la Coupe du Monde. Depuis treize mois, ils attendent toujours leur paie. Cette situation alarmante vient d’être dénoncée par le journal britannique The Guardian. Lire la suite

Violences physiques et sexuelles, l’histoire choquante des employées de maison au Qatar

Amnesty International, 23 avril 2014 :

Dans son rapport rendu public mercredi 23 avril, Amnesty International dénonce l’absence de protection des employées de maison migrantes victimes d’exploitation, notamment de travail forcé et de violences physiques et sexuelles.

Intitulé My sleep is my break”: Exploitation of domestic workers in Qatar, ce rapport dépeint un sombre tableau de la situation des femmes qui sont recrutées pour travailler au Qatar sur la base de fausses promesses quant à leurs salaires et à leurs conditions de travail. Elles se retrouvent à trimer de très nombreuses heures, sept jours sur sept et certaines femmes endurent des violences physiques et sexuelles épouvantables.

Lire la suite

450 ouvriers indiens morts au Qatar

France TV Sport, 17 février 2014 :

Plus de 450 immigrés indiens travaillant au Qatar sont morts depuis deux ans, selon des chiffres officiels révélés par l’ambassade d’Inde.

Le Qatar, pays hôte de la Coupe du monde 2022, est sous le coup de vive critiques sur la façon dont sont employés des migrants travaillant sur les chantiers liés à cet événement. Les chiffres, transmis par l’ambassade d’Inde au Qatar en réponse à une démarche de l’AFP dans le cadre de la loi indienne sur le droit à l’information, détaillent le nombre de décès sur 2012 et les 11 premiers mois de 2013. En moyenne, 20 migrants sont morts chaque mois, avec un maximum de 27 en août 2013. Il y a eu 237 décès en 2012 et 218 jusqu’au 5 décembre 2013.

Lire la suite

Plus de 400 travailleurs népalais morts dans les chantiers du Qatar

Les conditions de travail des ouvriers au Qatar continuent d’inquiéter les ONG. Selon un rapport du comité de coordination népalais Pravasi, plus de 400 migrants népalais sont morts sur des chantiers qataris, alors que le pays se prépare à accueillir la Coup du monde de football en 2022.
Un tel chiffre pose également la question de savoir combien de travailleurs immigrés sont morts sur les chantiers de la Coupe du monde depuis que le Qatar a été désigné comme pays hôte de cette compétition internationale, en 2010. Comme le souligne le quotidien britannique The Guardian, les Népalais représentent 20 % de la main-d’œuvre immigrée au Qatar.

Le Qatar avait déjà été pointé du doigt pour ses pratiques condamnables vis-à-vis de sa main-d’œuvre : en septembre, The Guardian avait ainsi révélé la mort de 44 ouvriers népalais sur les chantiers du Qatar. En conséquence, une délégation syndicale internationale avait été chargée d’enquêter sur les conditions de travail des ouvriers immigrés dans ce pays.

Qatar : près de 400 ouvriers népalais morts sur les chantiers

Le Monde, 24 janvier 2014 :

En 2013, 185 Népalais auraient trouvé la mort sur les chantiers de la Coupe du monde de football qui doit se dérouler au Qatar en 2022. Selon un bilan établi par le Guardian, cela porte le total de travailleurs népalais ayant péri sur les chantiers des infrastructures à 382 en deux ans.

Les journalistes du quotidien britannique s’appuient sur des documents « officiels » auxquels ils ont eu accès. « Ces informations accentuent la pression sur la FIFA [Fédération internationale de football] qui doit exiger des changements rapides », écrivent les journalistes.

Lire la suite

Des travailleurs menacés par la famine au Qatar

L’Essentiel, 18 décembre 2013 :

Amnesty International a attiré l’attention sur le cas de dizaines de travailleurs migrants laissés sans salaire depuis près d’un an, qui ont du mal à se nourrir.

Dans un communiqué publié mercredi, l’organisation de défense des droits de l’Homme a demandé une intervention pour résoudre ce cas auprès des autorités du Qatar, déjà sous le feu des critiques pour les mauvaises conditions des travailleurs migrants sur les chantiers du Mondial 2022. Amnesty a appelé ces autorités à «trouver une solution à la situation critique des employés», plus de 80 ouvriers du bâtiment de différentes nationalités, en majorité des népalais, de la compagnie Lee Trading and Contracting (LTC).

Lire la suite