Archives de Catégorie: Libye

A Benghazi, la population déloge les milices islamistes

Associated Press, 22 septembre 2012 :

Des centaines de protestataires s’en sont pris vendredi aux milices islamistes de Benghazi, dans l’est de la Libye, chassant de leurs quartier général les salafistes de la brigade Ansar al-Charia, soupçonnée d’être derrière l’attaque meurtrière du consulat américain la semaine dernière.

Manifestation contre les milices islamistes à Benghazi

Deux personnes ont été tuées et une trentaine blessées lors d’affrontements près des locaux de la brigade Rafallah Sehati, une autre milice visée par les protestataires, selon une source hospitalière.

Plus tôt dans la journée, quelque 30 000 personnes avaient défilé à Benghazi pour dénoncer les dérives de ces milices lourdement armées et incontrôlées, qui profitent de la confusion laissée par la chute du régime de Moammar Kadhafi l’an dernier.

Lire la suite

Publicités

Manifestation contre les milices salafistes à Benghazi

Extraits de la dépêche AFP du 21 septembre 2012 :

Des milliers de Libyens ont manifesté vendredi 21 septembre à Benghazi contre les milices armées, dix jours après l’attaque du consulat américain, éclipsant un rassemblement du groupe salafiste Ansar Al-Charia qui protestait contre la vidéo islamophobe L’Innocence des musulmans et les caricatures de Mahomet publiées dans Charlie Hebdo. Dans la soirée, des centaines de manifestants ont délogé Ansar Al-Charia de la caserne qu’il occupait au centre de la ville. Sous la pression des manifestants, les membres du groupe ont tiré en l’air avant de quitter la caserne qui a été investie par une centaine de Benghaziens.

Manifestation à Benghazi contre les milices islamistes

Une manifestation organisée en même temps sur la place d’Al-Kich par le groupe Ansar Al-Charia a rassemblé quelques centaines de personnes.

Un navet pour chercher à faire oublier la lutte pour le pain

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière, 19 septembre 2012 :

Tout commence par un (très) mauvais film aux relents racistes et réactionnaires «  L’innocence des musulmans », un film dont le jeu d’acteurs fait de « Mon curé chez les nudistes » un chef d’œuvre du septième art et dont le visionnage complet est aussi pénible que celle de l’intégrale de Derrick. Idéologiquement, c’est un film réactionnaire cherchant à mettre en scène l’idéologie du choc des civilisations. Projeté qu’une seule fois à Hollywood début 2012 et diffusé sur youtube, ce navet ne serait jamais sorti des oubliettes si, en ce mois de septembre 2012, salafistes et autres réactionnaires religieux n’avaient décidé d’en faire la publicité et la promotion.

C’est neuf mois après la première et unique projection du navet que différents groupes islamistes se réveillent, des salafistes à Al-Qaïda en passant aux mollahs iraniens, et rendent célèbre un film dont la diffusion n’aurait jamais pas dû dépasser celle du mariage de mon cousin ou des vacances à Charleville-Mezière de ma tante. Sam Bacile, le réalisateur, n’aurait jamais osé rêver d’une telle promotion. Sam Bacile a voulu faire un film mettant en scène le « choc des civilisations », où tous les musulmans seraient, depuis les origines de l’Islam, fondamentalement des intégristes religieux intolérants, brutaux et criminels, et, tels des gamins qui, après avoir vu un western, cherchent à ressembler le plus possible aux héros du film, voilà que salafistes et autres réactionnaires religieux organisent des protestations, entraînant des morts, comme pour coller le mieux possible à l’image des musulmans que Sam Bacile montre dans son film. Sam Bacile a déclaré que son film ne devait être que le premier d’une longue série, en tout 200 heures, qu’il voulait infliger à ses rares spectateurs. Non contents d’offrir une publicité gratuite à « L’innocence », voilà que les réactionnaires religieux offrent à Sam Bacile une suite jouée gratuitement, filmée et diffusée par les télévisions du monde entier.

Lire la suite

La Libye vient de redéfinir la liberté : Charia pour les femmes !!

Initiative Communiste-Ouvrière, 30 octobre 2011 :

Après avoir soutenu la dictature libyenne de Kadhafi, Sarkozy réaffirme son soutien au nouveau régime de Abdel Jalil qui vient de remettre en place la Charia !

Le 23 octobre, les responsables du fameux Conseil National de Transition ont en effet annoncé, la libération de la Libye… au détriment de la libération de la femme. Curieuse définition de la liberté ! Moustapha Abdel Jalil, Président du Conseil national de transition et ancien ministre de Kadhafi, promet donc un bel avenir aux femmes libyennes. Il a annoncé que la future Constitution sera établie sur « la loi coranique », ce qui veut dire qu’elles seront tenues à l’écart de toute décision et participation à la soi-disant démocratie. C’est un bond de 40 ans en arrière pour les femmes libyennes que leur promet Abdel Jalil : le divorce sera interdit, et la polygamie restaurée.

Lire la suite

Islam politique et misogynie bas les pattes devant la poulation libyenne !

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI), 24 octobre 2011 :

Le secrétaire du Conseil National de Transition de Libye, Moustafa Adbul Jalil, lors de la célébration de la « libération de la Libye » le 23 octobre, a déclaré que la Libye considérerait la charia comme source principal de la législation. Les lois qui contredisent les enseignements de l’Islam seront annulés et les restriction sur le nombre de femmes que peuvent avoir les hommes libyens seront abolies.

Comme nous l’avons déjà déclaré, le peuple de Libye ne s’est pas révolté contre la dictature de Kadhafi pour s’enchaîner à la dictature misogyne de l’islam politique ! La déclaration récente du secrétaire du CNT révèle plus que jamais la nature réactionnaire de cette organisation, et souligne que la population de Libye doit continuer la révolution jusqu’au renversement de toutes les forces réactionnaires et établir des organes de pouvoir direct des citoyens basé sur la laïcité, la liberté et l’égalité. De plus, les gouvernements occidentaux doivent être considérés comme responsables et dénoncés par l’opinion publique pour leur soutien au CNT. Il semble qu’une fois encore il faille rappeler que l’islam politique, qu’il soit « modéré » ou « anti-occidental », est un courant misogyne, réactionnaire et liberticide.

Lire la suite

La population de Libye ne s’est pas révoltée pour un gouvernement à la Karzaï

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 13 septembre 2011 :

La population de Libye ne s’est pas révoltée pour un gouvernement à la Karzaï

Mustafa Abdul Jalil, ex-ministre de la justice de Kadhafi et chef du “Conseil National de Transition” en Libye, a, dans son premier discours à Trablous, rejeté à la fois “l’islam fondamentaliste” et la “laïcité”, et déclaré que le gouvernement de Libye sera “moderne et démocratique”, basé sur “un Islam et une charria modérés”. En d’autres termes, il à la promis un gouvernement du type de celui de Karzaï en Afghanistan à la population de Libye.

Ce n’est pas ce que veut la population de Libye. Le gouvernement renversé de Kadhafi était, lui aussi, une sorte de gouvernement islamique modéré. Le gouvernement promis par Abdul Jalil ne peut être “moderne et démocratique” que comme l’était le régime de Kadhafi. Pour l’ancien ministre de la justice de Kadhafi ce n’est pas un problème. Mais les masses de gens qui, pendant plus de six mois, ont mené une lutte héroïque et forcé le dictateur à fuir, ne se satisferont pas d’une nouvelle copie du même gouvernement.

Lire la suite

Collaboration de capitalistes français à la répression en Libye

Le Monde, 2 septembre 2011 :

La société française Amesys, filiale de Bull, est mise en cause pour avoir installé son système de surveillance du Web en Libye. Baptisé « Eagle », ce système a permis au régime de Mouammar Kadhafi de lire tous les mails et de pister toutes les connexions des internautes libyens.

Le délégué syndical CFDT de l’entreprise, a publié sur son site une mise au point qui montre le malaise qui traverse Amesys depuis les révélations sur certaines de ses activités. Travaillant pour la branche conseil du groupe, il ne participe pas directement à la conception d’Eagle, mais connaît très bien les salariés qui le conçoivent.

Avez-vous été surpris en apprenant que votre entreprise proposait du matériel de surveillance des internautes au régime libyen ?

Non, je n’ai pas été surpris. Vu le matériel fabriqué chez Amesys, on se doute bien qu’il est vendu là où il y en a besoin. Toutefois, nous n’avons pas le nom des clients finaux quand nous préparons un système.

Lire la suite