Archives de Catégorie: Indonésie

Indonésie: 2000 ouvriers bloquent une mine

Le Figaro, 1er octobre 2014 :

Environ 2.000 ouvriers ont bloqué mercredi une mine du géant américain Freeport en Indonésie, paralysant la plupart des activités, afin de protester contre un accident qui a fait quatre morts sur le site le week-end dernier.

Portant des casques et des vestes oranges, les manifestants ont planté une tente avec une bâche bleue barrant l’unique accès à la mine à ciel ouvert de Grasberg et aux mines souterraines exploitées par Freeport McMoRan, la filiale du géant minier américain dans ce pays d’Asie du Sud-Est.

Lire la suite

Indonésie : Soutien aux grévistes à l’une des plus grandes usines papier du monde

Campagne Labourstart :

En grève, les employés de l’une plus grandes fabriques de papier au monde, ont besoin de notre solidarité.

En Mars, les membres du syndicat des employés de Pindo Deli Paper se sont mis en grève à l’une des usines APP de Sinar Mas dans le district de Karawang en Indonésie. Ils demandaient le retour de la direction aux négociations et la discussion d’un salaire minimum suite à l’instauration d’un taux horaire minimal par le Gouverneur de Java de l’Ouest.

Lire la suite

Cinquième série de photos des manifestations du 1er Mai 2014

Cinquième série de photos des manifestations du 1er Mai 2014 à travers le monde (voir la 1ere, 2ème, 3ème et 4ème série de photos) :

– Abuja (Nigeria) :

b1m_Abuja

– Bangkok (Thaïlande) :

b1m_Bangkok

Lire la suite

Deuxième série de vidéos des manifestations du 1er Mai 2014

Partout dans le monde, travailleuses et travailleurs manifestent à l’occasion du 1er Mai, avec des revendications similaires contre les bas salaires, le chômage, l’exploitation et la misère, mais aussi pour les libertés contre la répression, pour l’égalité contre les discriminations, ou pour la paix contre le militarisme. Dans des langues différentes, à Alicante, Turin, Lausanne, Skopje, Paris ou Fort de France pour ces vidéos, on entend également le même refrain de l’Internationale. Enfin, que ce soit à Istanbul, Phnom Penh, Santiago, Seattle ou Turin, les travailleurs ont dû affronter les forces de répression lors de leurs manifestations.

Quelques vidéos de manifestations du 1er Mai 2014 à travers le monde :

– Abuja (Nigeria) :

– Alicante (Espagne) :

Lire la suite

Deuxième série d’images du 1er Mai 2014

Deuxième série de photos des manifestations du 1er Mai 2014 à travers le monde (voir la 1ere série de photos) :

Athènes (Grèce) :

Ath1m2

Athen1m

Lire la suite

Première série d’images du 1er Mai 2014

Première série de photos des manifestations du 1er Mai 2014 à travers le monde :

Bagdad (Irak) :

Bagdad

Berlin (Allemagne) :

Berlin

 

Lire la suite

1er Mai : de Hong Kong à Istanbul, les travailleurs dans la rue

AFP, 1 Mai 2014 :

Des millions de personnes devaient battre le pavé jeudi dans le monde pour la Fête du Travail, dans un contexte parfois tendu comme à Istanbul où l’on craint de nouvelles violences un an après la vague de contestation qui a secoué la Turquie.

1er Mai 2014 à Bangkok

1er Mai 2014 à Bangkok

Les premiers défilés étaient attendus en Asie où les travailleurs, souvent pauvres, réclament de meilleures conditions de travail et une répartition plus juste des fruits de la croissance dans la région la plus dynamique de la planète.

Lire la suite

Indonésie : Un million de travailleurs dans les rues le 1er Mai ?

Selon Said Iqbal, secrétaire de la confédération syndicale KPSI, ce seront au moins un million de travailleuses et de travailleurs qui manifesteront à travers l’Indonésie pour ce 1er Mai 2014. Rien qu’à Jakarta, il s’attend à une mobilisation de 120.000 travailleurs pour la manifestation du 1er Mai.

A travers le pays, 20 rassemblements et manifestations sont prévus comme à Bandung la Java Occidentale, Semarang pour la Java Centrale, Sarabaya pour la Java Orientale, Medal pour le Sumatra Nord ou Makassar pour l’île Célèbes Sud.

Lire la suite

La révolte des petites mains

La Presse, 25 novembre 2013 :

Au Bangladesh, au Cambodge et en Indonésie, les travailleurs du textile – les «petites mains», soit des femmes et des enfants surtout – se révoltent et poussent les salaires de crève-faim à la hausse. Plusieurs y voient la fin d’un modèle qui a longtemps profité à l’industrie du prêt-à-porter.

Dans l’espoir de calmer la grogne des travailleurs, Wal-Mart, H&M et d’autres géants de la mode ont signé en catastrophe, jeudi dernier, un accord par lequel ils s’engagent à rehausser les normes sécuritaires dans les ateliers de vêtements au Bangladesh.

Deux grandes associations, représentant des détaillants européens et américains, vont ainsi dicter aux fournisseurs bangladais des règles plus strictes quant à l’intégrité structurelle et au risque de feu des usines où sont confectionnés les vêtements. On verra avec le temps la valeur réelle de cet engagement. Reste qu’il s’agit d’un mea-culpa plutôt embarrassant pour le milieu de la mode face à la révolte qui s’étend dans les ateliers du Bangladesh, mais aussi ailleurs en Asie.

Lire la suite

Asie: la colère des ouvriers dépasse les frontières

Fashion Mag, 19 novembre 2013 :

Bangladesh, Cambodge, Indonésie… Acteur-clé du sourcing des marques occidentales, le secteur textile du Sud-Est asiatique connait une fin d’année difficile, avec une multiplication des revendications salariales. Demandes accompagnées de manifestations parfois violentes et d’affrontements meurtriers avec la police.

Manifestation ouvrière au Bangladesh

Le 12 novembre au Cambodge, une vendeuse de rue recevait une balle perdue en marge d’une manifestation d’ouvriers textile. Pour réclamer de meilleures conditions de travail, les ouvriers avaient entrepris d’aller manifester devant le domicile du Premier ministre. Un journaliste de l’AFP témoigne de tabassages en règle de manifestants d’ores et déjà interpellés, dont « certains » en sang. Il ne s’agit là que du dernier épisode d’un feuilleton largement démarré cet été. Quelque 4 000 ouvriers avaient débrayé après une inspection durant laquelle un responsable d’usine s’était fait escorter par la police. Une « mesure d’intimidation », selon les syndicats.

Lire la suite