Archives de Catégorie: Corée du Sud

Corée du Sud : Les « femmes de réconfort » manifestent après l’accord conclu avec le Japon

L’Express, 31 décembre 2015 :

Plusieurs centaines de manifestantes ont défilé à Séoul contre l’accord entre la Corée du Sud et le Japon sur les « femmes de réconfort », enrôlées de force dans les bordels de l’armée impériale durant la 2e Guerre mondiale.

L’accord sur les « femmes de réconfort » était dit « historique ». Il ne satisfait pourtant pas toutes les intéressées et leurs proches. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté, mercredi, devant l’ambassade du Japon à Séoul pour dénoncer l’accord « humiliant » conclu lundi.

Lire la suite

Publicités

Vague de répression antisyndicale en Corée du Sud

Labourstart, 25 novembre 2015 :

Depuis sa prise de fonction en 2013, la présidente Park, Guen-hye de Corée et son administration ont cherché à plusieurs reprises à affaiblir les droits des travailleurs et de leurs syndicats y compris en mobilisant la police pour perturber des manifestations et arrêter les responsables syndicaux. A plusieurs reprises, l’OIT a condamné le gouvernement de Corée pour ses graves violations du droit à la liberté d’association et à la négociation collective.

Le 21 novembre, la police a perquisitionné les bureaux de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) et de ses filiales, et saisi des documents, des équipements et des ordinateurs. Plusieurs employés ont été arrêtés et un mandat d’arrêt lancé contre le président de la KCTU, Han, Sang-Gyun.

Lire la suite

Corée du Sud: grèves chez Hyundai

Le Figaro, 23 septembre 2015 :

Des milliers d’employés de Hyundai Motor déçus par les négociations salariales chez le premier constructeur automobile sud-coréen ont cessé le travail mercredi en Corée du Sud, a indiqué à l’AFP un porte-parole syndical. C’est la quatrième année consécutive que des débrayages interviennent chez Hyundai qui est, avec sa filiale Kia Motors, le cinquième constructeur au monde.

Le porte-parole du syndicat, Hwang Ki-Tae a dit s’attendre à ce que plus de 7.000 ouvriers participent à cette grève tournante de quatre heures dans la principale usine du groupe, à Ulsan, à 300 kilomètres au sud-est de Séoul. Le site emploie environ 24.000 personnes, a-t-il ajouté, tout en précisant qu’un arrêt de travail de six heures était aussi prévu jeudi et vendredi.

Lire la suite

Diaporama du 1er Mai 2015

Diaporama du 1er Mai 2015 à travers le monde : cinq continents, une seule classe ouvrière !

Le 1er Mai est ce jour où travailleuses et travailleurs des cinq continents descendent dans la rue pour défendre leurs revendications. Sous des climats, dans des langues et des contextes différents, ce sont pourtant des revendications similaires, pour les salaires, la réduction du temps de travail, contre les licenciements, l’austérité et le chômage, mais aussi contre le racisme et les discriminations, contre les violences policières ou contre l’oppression des femmes. Bref, une journée où le mot d’ordre « Prolétaires de tous les pays, unissons-nous » prend tout son sens.

France

Lire la suite

Cinquième série de photos du 1er Mai 2015

Quatrième série de photos de manifestations du 1er Mai 2015, journée internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs (voir la première série de photos, la deuxième série la troisième série  et la quatrième série de photos ; première et deuxième et troisième série de vidéos) :

Aarhus (Danemark) :

1mai-AARHUS-DK

Accra (Ghana) :

1mai-ACCRA Lire la suite

Deuxième série de vidéos du 1er Mai 2015

Deuxième série de vidéos du 1er Mai 2015 à travers le monde :

Adilabad (Inde) :

Bangalore (Inde) :

Lire la suite

1er Mai à Séoul

Le Monde, 1er Mai 2015 :

Plus de 100 000 personnes, selon les syndicats, 38 000 selon la police, ont pris part à deux rassemblements distincts dans la capitale de la Corée du Sud.

1maiSEoul

«Nous écraserons par une grève générale toute tentative du gouvernement de supprimer les droits des travailleurs», a averti à cette occasion le président de la Fédération des syndicats coréens Kim Dong-Man, le gouvernement conservateur cherchant à rendre plus simples les embauches et les licenciements en vue, dit-il, d’introduire plus de flexibilité sur le marché du travail.