Archives de Catégorie: Allemagne

Bamberg : Soutien aux réfugiés contre les expulsions

500 personnes ont manifesté ce samedi 6 août à Bamberg en soutien aux réfugiés, contre les expulsions et contre la politique de l’Etat libre de Bavière concernant le droit d’asile. La manifestation dénonçait ainsi en particulier la création d’un centre spécial pour « demandeurs d’asile avec peu de perspective de droit au séjour » à Bamberg, véritable centre de rétention en attente d’expulsions, où vivent déjà 251 personnes (pour une capacité actuelle de 1500 places avec un projet de construction pour en construire 4500 de plus) en grande majorité des réfugiés des Balkans.

bamberg68 Lire la suite

Publicités

En mémoire du génocide des Rroms et Sintis face aux menaces racistes d’aujourd’hui

Ce 2 août 2016, en mémoire de la « Zigeuner Nacht » du 2 au 3 août 1944 où près de 3000 personnes, hommes, femmes et enfants ont été massacrés, simplement parce qu’elles étaient nées Rroms ou Sintis, dans les chambres à gaz lors de la liquidation du « camp tzigane » d’Auschwitz, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Auschwitz en mémoire des victimes du génocide des Rroms et des Sintis par le régime nazi. Des commémorations ont également eu lieu à Berlin, Würtzbourg, Vienne, Lodz et ailleurs. A Würtzbourg, la cérémonie s’est tenue, en présence notamment de représentants des communautés musulmane et juive de la ville, pour rappeler que « si nous ne sommes pas responsables de ce qui a été commis à l’époque, nous sommes responsables de faire en sorte que cela ne se reproduisent pas ».

mahnmal_sinti_und_roma

Würtzbourg

Ce mercredi, une stèle doit être inaugurée à  Chełmno en mémoire des 4.300 Rroms et Sintis d’Autriche qui ont été assassinés dans ce camp d’extermination en janvier 1942. A Berlin, il a été rappelé, alors que s’ouvrent les jeux de 2016, qu’avant ceux de 1936 la ville de Berlin a été « aryanisée » et qu’ainsi 900 Rroms, Sintis et Yéniches berlinois envoyés en camps de concentration… et que le passé ramène au présent. « La haine contre ceux qui sont considérés être différents de ceux sensés être Allemands augmente rapidement, de même que la violence contre les migrants, les réfugiés, les demandeurs d’asile et celles et ceux qui vivent autrement » et les mots prononcés en 1958 par l’écrivain Erich Kästner ont été rappelés : « Les événements qui se sont déroulés de 1933 à 1945 auraient dû être combattus au plus tard en 1928. Après, il était trop tard. On ne peut pas attendre que la lutte pour la liberté soit appelée trahison de la patrie. On ne peut pas attendre que la boule de neige devienne une avalanche. On doit écraser la boule de neige. Personne ne peut retenir l’avalanche ».

Lire la suite

Hambourg : En mémoire du « dimanche sanglant » d’Altona

Ce 22 juillet 2016, un groupe de communistes ont, avec des chansons du mouvement ouvrier, des prises de parole et l’installation d’une plaque commémorative dans le quartier d’Altona (Hambourg) rendu hommage aux victimes du « dimanche sanglant » d’Altona.

Le 17 juillet 1932, Altona ne faisait pas encore partie de la ville de Hambourg. Banlieue ouvrière et communiste, les SA avaient, sous haute protection policière, décidé d’une provocation en défilant dans les rues de la ville. La résistance des ouvrières et ouvriers fut massive et les forces de police ouvrirent le feu pour permettre le défilé des nazis. 18 ouvriers tombent sous les balles de la police et 80 sont grièvement blessés.

Lire la suite

Cologne : Contre le nationalisme en Turquie comme en Allemagne

Alors que ce dimanche une grande manifestation des partisans d’Erdogan, soutenue aussi par les ultra-nationalistes Loups-Gris, était organisé à Cologne ainsi qu’un rassemblement de l’extrême-droite nationaliste allemande, des internationalistes allemands et immigrés (en particulier de Turquie, du Kurdistan et nos camarades du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran) ont manifesté contre le nationalisme, qu’il soit turc ou allemand, contre la peine de mort et pour les libertés démocratiques partout dans le monde.

kolnNa1 Lire la suite

Dix semaines de grève aux cliniques Ameos

Ce 27 juillet, cela fait 10 semaines que les salariés des cliniques Ameos à Osnabrück et Hildesheim (Basse-Saxe) sont en grève pour des hausses de salaires et contre l’emploi précaire.

Vidéos : manifestation contre les licenciements à l’usine BAT de Bayreuth

Plus de 5000 personnes ont manifesté ce 22 juillet contre les 950 licenciements prévus à l’usine BAT de Bayreuth.

Lire la suite

Bayreuth : Plus de 5000 personnes manifestent contre les licenciements à l’usine BAT

Suite à l’annonce de la direction de cesser la production de cigarettes à l’usine BAT (Brittish American Tobacco) de Bayreuth pour la transférer vers l’Europe de l’Est et de supprimer 950 emplois sur les 1400 du site, le syndicat NGG (syndicat de l’alimentation, de la restauration et des boissons) avait appelé à une manifestation ce 22 juillet. On prévoyait au moins 3000 personnes, mais ce sont plus de 5000 personnes qui ont répondu à l’appel.

BTbat1

Parmi les personnes présentes, des travailleuses et des travailleurs de l’usine, leurs familles, des salariés des boîtes de sous-traitance (600 emplois y sont menacés si l’usine ferme) mais aussi des habitantes et habitants de la capitale de Haute-Franconie venus montrer leur solidarité face aux menaces de licenciements. Brigitte Merk-Erbe, la maire de la ville, est venue témoigner de son soutien ainsi que Michaela Rosenberger, secrétaire nationale du syndicat NGG.

Lire la suite