Archives d’Auteur: lucien

« Non au racisme et à l’antisémitisme » hier à Lille

La Voix du Nord, 21 mars 2012:

Hier, l’appel à dire «  Non au racisme et à l’antisémitisme », après les tueries de Toulouse et Montauban, a fait flop. Les délais très courts, le manque de relais, la concurrence des cérémonies en mairie, et devant la synagogue, n’a sans doute pas aidé à rameuter les foules. Cela n’a pas empêché l’initiateur, Nicolas Dessaux, de déployer une banderole sur les marches du Théâtre du Nord. « Il y a des cérémonies religieuses, c’est bien mais on ne peut pas s’en satisfaire, juge le militant d’Initiative communiste-ouvrière. Ça doit concerner tout le monde, ça doit se passer ici, au milieu de la ville. » Bien que soucieux de ne pas «  tout mélanger », Nicolas Dessaux note «  la montée en Europe d’une extrême droite de plus en plus violente », et pointe «  un climat délétère, en France, où le dérapage est devenu courant ». L’homme, qui regrette que «  l’extrême gauche ait abandonné la lutte contre l’antisémitisme », avait des choses à dire.

Voir le communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière

Grève des éboueurs de Lyon

Communiqué d’Émancipation, tendance intersyndicale:

Depuis le lundi 12 mars, les éboueurs du Grand Lyon sont entrés en grève contre le projet de Gérard Collomb, qui est président du Grand Lyon et, paraît il,  membre du Parti socialiste… Ils refusent la réorganisation du ramassage des ordures ménagères de l’agglomération, opération qui profiterait au privé.

 Jusqu’à aujourd’hui, les trusts privés (comme Véolia) avaient déjà obtenu une grande partie de la collecte des ordures, notamment dans la périphérie de l’agglomération. La Régie publique conservait le ramassage dans l’hyper centre de l’agglomération (une part de Lyon et Villeurbanne). Gérard Collomb a décidé de modifier cette répartition : la Régie publique serait chargée de la périphérie, tandis que le secteur privé récupèrerait la totalité de Lyon et Villeurbanne, c’est-à-dire un tonnage de collecte plus important avec des circuits plus courts. Cela revient à accroître la part attribuée au privé, et ses profits.

Lire la suite

Irak : 15 adolescents soupçonnés d’être homosexuels assassinés en un mois

Solidarité Irak, 14 mars 2012 :

Depuis près d’un mois, 15 jeunes « émos » Irakiens ont été tués sous prétexte qu’ils étaient homosexuels ou que leur style vestimentaire le laissait entendre. Des organisations de droits de l’Homme dénoncent l’indifférence du gouvernement.

De jeunes Irakiens perçus comme déviants ou homosexuels, surnommés les « emos », font depuis plusieurs semaines l’objet d’une violente campagne d’agressions qui a fait au moins 15 morts, selon des responsables et des groupes de défense des droits de l’Homme, démenti par Bagdad. « Quatorze adolescents ont été tués en un mois, dont 7 avec des pierres et 5 par balles », a déclaré dimanche dernier une source à l’hôpital de Roussafa de Bagdad. Un autre corps a été trouvé vendredi à Bayaa, dans l’ouest de Bagdad, selon une autre source médicale.

Le bilan serait en réalité beaucoup plus lourd selon des associations de droits de l’Homme qui accusent les autorités de fermer les yeux sur la question. « Quarante-deux homosexuels ont été torturés et tués jusqu’à présent, la plupart avec des blocs de béton, et certains démembrés », déclare l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak.

Lire la suite

Quelques nouvelles de la lutte de classe en Irak

Solidarité Irak, 22 février 2012 :

1200 ouvriers d’une usine de ciment de Kerbala ont commencé une grève. L’usine est exploitée par la société française Lafarge, et les patrons veulent augmenter massivement la production d’environ 60.000 tonnes par mois. C’est énorme pour une vieille usine et la capacité n’est pas vraiment là pour répondre à ces objectifs. D’après le contrat conclu entre Lafarge et le gouvernement irakien, le four doit être mis à niveau avant d’augmenter la production, mais cela n’est pas été fait, le four n’a reçu qu’une entretien de routine. Cela se traduit par une augmentation massive de la charge de travail pour les travailleurs. Les travailleurs ont fait grève dimanche 11 février et ont donné aux patrons un délai de dix jours pour répondre à leurs revendications.

À l’usine Lafarge de Bazian, à proximité de Souleymaniyah, les chauffeurs se mis aussi en grève pour exiger une meilleure protection de sécurité sur le lieu de travail. Ils ont fermé les routes vers l’usine et à partir d’elle, ce qui signifie que les marchandises ne pouvaient ni entrer ni sortir.

Lire la suite

Entretien avec Asqar Karimi

La Bataille Socialiste, 20 février 2012 :

Asqar Karimi est président du bureau politique du Parti communiste-ouvrier d’Iran. Dans cette interview en plusieurs parties, il nous raconte son combat politique contre le régime du Chah d’Iran, puis de l’Ayatollah Khomeiny et son engagement dans la guérilla de Komala.

1) « On se considérait comme des Fedayin, mais on ne connaissait même pas leurs buts. »

La première chose que j’aimerais savoir, c’est où tu es né ?

Dans une petite ville au sud de l’Iran, Abarkû, entre Yazd, Ispahan et Chiraz, en 1952. J’ai habité là jusqu’à mes 15 ans. Ensuite, je suis allé étudier à Arvhâz, au Khuzestan, pendant un an, puis j’ai déménagé pour Chiraz, un an aussi, enfin la dernière année de lycée, j’étais à Ispahan, pour deux semaines. Mais c’était très cher, alors je suis allé à Abâdeh, une ville près de la mienne. Quand j’ai fini le lycée, je suis partie à l’université technique. J’ai étudié quatre ans jusqu’à mon arrestation et condamné à huit ans de prison, en 1975. Mais pendant la révolution, j’ai été libéré en février 1979. Je n’ai jamais terminé mes études.

Pourquoi est-ce que tu as été arrêté ?

Parce que j’avais participé à des manifestations à l’université et aussi, parce que j‘étais en lien avec l’organisation des Fedayin [organisation d’extrême-gauche pratiquant la guérilla urbaine], j’avais lu quelques livres, j’en avais fait circuler, voilà…

Lire la suite

Le combat pour les droits des femmes en Irak

Extrait de L’Émancipation syndicale et pédagogique (février 2012) :

Houzan Mahmoud est représentante à l’étranger de l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak (OWFI). Elle est intervenue à Lyon, le 29 septembre 2011, dans le cadre de la semaine “Femmes en révolutions”. Nous avons souhaité lui poser quelques questions.

L’Émancipation : Comment définirais-tu la situation des femmes en Irak ?

Houzan Mahmoud : Comment pourrions nous parler de droits et même du droit à la vie quand la société entière est militarisée. Maintenant le gouvernement irakien est composé de milices, certaines issues de partis politiques, de gangsters et de bandits qui mettent à mal le droit des femmes. La pauvreté, l’absence d’emploi et le manque de sécurité… tout cela contribue à rendre la vie des femmes de plus en plus difficile. La montée en puissance des groupes islamistes tant au pouvoir que dans l’opposition à relégué l’Irak dans une période d’obscurantisme en ce qui concerne les droits des femmes.

Lire la suite

Appel à tous les travailleurs et syndicalistes du Groupe PROCME

Chers camarades

Depuis le lundi 30 janvier 2012, 90% des ouvriers de l’entreprise PROCME (Travaux publics) sont en lutte en France.
Une centaine d’entre eux se sont dirigés, avec leurs camions, sur le site de Ramonville près de Toulouse.

Le mardi 31 janvier, ils ont manifesté avec une vingtaine de camions pour aller informer les travailleurs de GRDF (GDF-Suez) et ERDF. Ils voulaient ainsi dénoncer ces deux multinationales françaises qui utilisent les ouvriers de PROCME comme sous-traitants dans la réalisation des canalisations de gaz et d’électricité. Ces groupes français laissent faire depuis des années malgré les dénonciations de l’inspection du travail.

Lire la suite