Dombasle-sur-Meurthe : grève chez Solvay

L’Est Républicain, 8 septembre 2016 :

Le site de Dombasle n’avait pas connu de mouvement de grève depuis près de 20 ans.

Mercredi, à 14 h, une cinquantaine de salariés de l’entreprise Solvay étaient rassemblés devant l’entrée principale du site de Dombasle-sur-Meurthe, à l’appel de la CGT et de la CFDT, pour manifester leur réaction à la dégradation de leurs conditions de travail. Selon Ludovic Pichery, secrétaire du comité d’entreprise, cela fait près de vingt ans qu’il n’y avait pas eu de mouvement social sur le site. Solvay, dans le passé, a toujours été en pointe en matière d’avancées sociales et était considérée comme une entreprise paternaliste.

La concurrence économique internationale a modifié la donne et les salariés constatent qu’aujourd’hui les conditions mêmes de la sécurité se sont dégradées avec une recrudescence des accidents du travail.

Protéger l’outil de travail

Il y en a eu trois depuis octobre dernier, dont un grand brûlé, il y a tout juste deux semaines. « Le budget sur la prévention est en baisse », souligne le représentant syndical. Il faisait remarquer qu’hier 100 % des ouvriers de la fabrication étaient en grève, mais ceux qui avaient été désignés par l’encadrement pour mettre l’usine en sécurité étaient à leur poste de travail. Le représentant syndical faisait valoir que tous les salariés étaient soucieux de la protection de leur outil de travail.

Sur les 330 salariés, on comptabilisait de 15 à 20 % de manifestants. Les délégués font aussi état de la réduction du personnel, de celle des budgets de maintenance et d’une « politique de répression. »

« On a enregistré quatre licenciements sur les deux dernières années, alors que, dans le passé, il y en avait un tous les dix ans. Sur les dernières années, s’est mise en place une politique qui privilégie la sanction au détriment de la coopération », notent Ludovic Pichery et Guillaume Mismer, délégué syndical CFDT. Ce point a fait réagir le directeur du site qui estime qu’en la matière on ne peut pas tenir de statistique « Ca arrive quand ça doit arriver. »

La direction a reçu les représentants du personnel lundi et a publié le communiqué suivant : « Les organisations syndicales CFDT et CGT ont lancé un appel à la grève vendredi dernier et demandent la mobilisation du personnel du mardi 6 septembre 21 h au 8 septembre 5 h. Le site vit des transformations majeures et nécessaires pour sa pérennité. Ces transformations sont liées à l’arrivée d’un nouveau concurrent sur le marché européen et au besoin de renforcer notre compétitivité. La direction a conscience que les évolutions en cours demandent à son personnel un effort d’adaptation constant. Elle a bien entendu les revendications et prend des mesures adaptées, notamment en matière d’écoute, de dialogue et de collaboration, pour permettre au personnel de s’exprimer davantage sur ses conditions de travail et difficultés actuelles. La sécurité est naturellement une priorité pour tous. » Jusqu’à présent, les salariés avaient le sentiment de n’être pas écoutés.

La manifestation de mercredi a été relayée au comité central européen qui se tenait le même jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s