Archives quotidiennes : 07/09/2016

Un chauffeur de car refuse de reconduire des réfugiés en Italie

L’Obs, 6 septembre 2016 :

Le conducteur d’une société d’autocars refuse d’appliquer l’ordre de réquisition du préfet des Alpes-Maritimes pour refouler des immigrés de l’autre côté de la frontière. La direction menace.

Il a fait preuve d’un rare courage. Un chauffeur d’une société de cars a refusé, lundi 5 août, de se plier à la réquisition de son véhicule ordonnée par le préfet des Alpes-Maritimes, qui lui intimait de reconduire en territoire italien des migrants. Une affaire révélée par le Groupe d’information et des soutien des immigrés (Gisti) et confirmée par nos informations.

Ce jour-là, quelque 200 migrants venus d’un centre d’accueil de Vintimille, en Italie, font irruption en France près de Menton. Par ordre de la préfecture, une équipe de la Police nationale tente de réquisitionner un bus dans le but de les renvoyer, en application de l’état d’urgence et du rétablissement des contrôles aux frontières italiennes au lendemain des attentats du 13-Novembre.

Lire la suite

Publicités

Saint-Etienne : Huit mois de prison avec sursis pour un militant des Jeunesses Communistes

France Bleu, 6 septembre 2016 :

Martin Pontier, porte-parole de l’organisation communiste à Saint-Étienne, écope d’une peine de 8 mois de prison avec sursis pour avoir commis des violences sur des policiers.

Le tribunal correctionnel de Saint-Étienne a décidé de condamner le responsable des jeunes communistes dans la Loire à 8 mois de prison avec sursis et une mise à l’épreuve de 5 ans. Il était jugé pour avoir commis des violences, le 12 mai dernier, sur des policiers, lors d’une manifestation contre la loi travail. Cette journée de manifestation s’était terminée devant la permanence du député PS Jean-Louis Gagnaire. Plusieurs militants avaient investi les lieux.

Lire la suite

Air France : grève et manifestation le 27 septembre

Déplacement Pro, 7 septembre 2016 :

16 employés d’Air France impliqués dans l’occupation des locaux de l’entreprise et l’affaire à la chemise, survenue en octobre 2015, vont se retrouver devant la cour de grande instance de Bobigny les 27 et 28 septembre 2016. La CGT appelle les salariés à manifester devant le tribunal mais également à faire grève le 27 septembre.

chem2

Seize salariés d’Air France seront attendus au tribunal de grande instance de Bobigny les 27 et 28 septembre prochains. Onze sont poursuivis pour avoir forcé l’ouverture de la grille du siège de la compagnie tandis que les 5 autres, depuis licenciés, seront jugés dans le cadre de l’affaire dite « de la chemise ».

Lire la suite

À Sainte-Croix, six ouvriers polonais poursuivent leur grève

Le Courrier, 6 septembre 2016 :

Le dialogue entre le syndicat Unia et Alpen Peak est rompu. Des plaintes ont été déposées.

Les six ouvriers polonais en grève ont passé leur septième nuit sur le chantier de Sainte-Croix où ils étaient payés entre 8 et 9 euros de l’heure. Unia appelle leur employeur Alpen Peak à payer 100 000 francs d’arriérés de salaires. L’entreprise basée à Neuchâtel refuse tout dialogue tant que le chantier est occupé par les grévistes.

Lire la suite

Brésil: grève illimitée des employés de banque

Le Figaro, 6 septembre 2016 :

Plus de 500.000 employés de banque ont entamé mardi une grève illimitée dans tout le Brésil pour réclamer de meilleurs salaires, a indiqué leur syndicat à l’issue de cinq réunions de négociations infructueuses.

« Le pays est en crise, mais pas le secteur qui continue à faire des bénéfices. Nous espérons reprendre les négociations, mais cela dépend maintenant de la Fédération nationale des banques », a déclaré à l’AFP un attaché de presse du secteur bancaire (Contraf) de la Centrale Unique des Travailleurs (CUT). Il a précisé que la grève touchait aussi bien les banques privées que publiques qui étaient fermées mardi.

Lire la suite

Grève à SFR dans la Drôme

Le Dauphiné Libéré, 7 septembre 2016 :

Plusieurs magasins SFR étaient fermés dans la Drôme, dont ceux de Bourg-lès-Valence et de Valence 2.

Deux rideaux baissés après un appel national à la grève de la CGT et de la CFE-CGC de SFR. La direction du géant de la téléphonie mobile et des réseaux a récemment annoncé la suppression de 5 000 postes. Un plan de départs volontaires que dénonce Frédéric Retourney, secrétaire fédéral de la CGT : « Tout le monde va être concerné. Et cela va commencer par les boutiques. »

Lire la suite

Grève au centre hospitalier spécialisé (CHS) d’Auch

La Dépêche, 7 septembre 2016 :

Ils ne veulent pas d’une union avec l’hôpital général. À l’appel du syndicat CGT, des agents du centre hospitalier spécialisé (CHS) d’Auch étaient en grève hier contre le Groupement hospitalier de territoire (GHT). Selon eux, «l’objectif à court terme de ce groupement hospitalier est de faire des économies, notamment en fusionnant les trésoreries, assure Nicolas Pellizzari, le secrétaire CGT de l’hôpital psychiatrique. Et dans ce grand ensemble qui réunit tous les hôpitaux du Gers, la psychiatrie ne serait qu’un-douzième de l’offre de santé dans le Gers.» Les agents craignent donc que l’hôpital soit un peu oublié dans les choix du GHT. Ils sont d’ailleurs rejoints en cela par les médecins de l’hôpital et les représentants des usagers. Avec, donc, hier, une étape supplémentaire, celle de la grève.

Les grévistes avaient d’abord prévu de se rendre au Conseil départemental pour rencontrer à nouveau les députés Philippe Martin et Gisèle Biémouret. Mais Monique Cavalié, la directrice générale de l’Agence régionale de santé, en charge de ce dossier, les a finalement conviés à un rendez-vous dans l’après-midi dans les locaux de l’ARS à Auch. «Nous avons développé nos arguments, témoigne M. Pellizzari. Cela dit, nous regrettons le fait qu’elle ne discute qu’après avoir pris la décision de mettre notre établissement dans le GHT du Gers… En tout cas, elle nous a dit que la décision est dans les mains de la ministre de la Santé.» Information que ne confirme pas l’Agence régionale de santé, indiquant seulement : «La directrice générale a pris cette décision de se déplacer et était en posture d’écoute. Il s’agissait d’une réunion d’échange qui n’avait pas vocation à être conclusive.» Les agents poursuivent leur action : la grève est reconduite aujourd’hui et ils demandent une rencontre avec les députés gersois jeudi prochain.