Quand les politiciens fouillent dans les poubelles de l’extrême-droite

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Après les débats absurdes sur le burkini, on apprend que deux femmes ont été verbalisées pour avoir porté le hidjab sur une plage à Nice et à Cannes.

burki

On peut penser ce qu’on veut de tel ou tel habit, les autorités politiques n’ont pas à imposer d’interdiction vestimentaire sur la voie publique qui ne soient nécessaires pour des raisons de sécurité ou d’hygiène (par exemple, on peut justifier de l’obligation de porter un casque en moto), encore moins lorsqu’il s’agit d’une discrimination évidente contre une catégorie de la population en raison de son appartenance religieuse. Si le décret municipal de Nice indique que « l’accès aux plages et à la baignade sont interdits à toute personne n’ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes moeurs et de la laïcité, respectant les règles d’hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime », il ne concerne dans les faits que des femmes de confession musulmane. Le port de la soutane et des uniformes de bonnes sœurs ne sont par exemple pas interdits dans les rues, les campagnes ni même sur les plages de Nice et de Cannes. A Cannes d’ailleurs, l’intervention policière contre une jeune femme parce qu’elle portait le voile, a libéré la parole raciste et des vacanciers ont crié « ici on est catholiques » à l’encontre de cette dame, ce qui, pour le moins, n’est pas respectueux de la laïcité !

La laïcité signifie la stricte séparation de l’Etat et des religions, le refus de toute interférence religieuse dans les choix politiques, mais n’a jamais signifié interdire, sur la voie publique, les signes d’appartenance religieuse. Communistes, nous sommes athées, nous combattons par la propagande la religion, mais nous respectons le droit de chaque être humain de croire ou de ne pas croire et d’exercer sa liberté de culte.

Ces mesures, bien loin de combattre l’obscurantisme, favorisent au contraire la propagande des réactionnaires, qu’il s’agisse de Daesh, d’Al-Quaïda ou d’autres groupes fanatiques religieux qui justement tentent de dresser des murs entre les êtres humains sous prétexte d’appartenance religieuse. L’intervention de forces de police pour chasser d’une plage une femme qui porte un voile n’est en rien une avancée pour la liberté des femmes, mais donne aux contraire des arguments aux obscurantistes qui en Iran ou en Arabie Saoudite lancent la police religieuse contre les femmes « mal-voilées ».

Les mesures, prises par des maires LR, soutenues par un premier ministre PS, se développent sur un fond de climat raciste et nationaliste de plus en plus menaçant, où, en vue des élections à venir, les candidats n’hésitent pas à aller piocher dans les poubelles de l’extrême-droite. On est allé jusqu’à voir un maire, Charles-Antoine Casanova, appeler son homologue de Sisco à « exclure définitivement de sa commune tous les maghrébins et leurs familles ».

Dans ce climat, au delà de l’affirmation de la liberté vestimentaire pour les adultes et l’annulation des amendes, il est plus que jamais nécessaire de dénoncer et de combattre le racisme, tous les racismes, que les victimes soient Arabes, Juives, Noires, Rroms, Asiatiques, ou autres. Elle est là l’urgence, et pas de légiférer sur les tenues de plage !

Publicités

3 réponses à “Quand les politiciens fouillent dans les poubelles de l’extrême-droite

  1. A reblogué ceci sur salimsellami's Bloget a ajouté:
    Dans ce climat, au delà de l’affirmation de la liberté vestimentaire pour les adultes et l’annulation des amendes, il est plus que jamais nécessaire de dénoncer et de combattre le racisme, tous les racismes, que les victimes soient Arabes, Juives, Noires, Rroms, Asiatiques, ou autres. Elle est là l’urgence, et pas de légiférer sur les tenues de plage !

    J'aime

  2. Du hijab au burkini en passant par le niqab : les dessous d’une obsession française :
    http://lmsi.net/Du-hijab-au-burkini-en-passant-par

    J'aime

  3. Même au PCF :
    André Gerin, ancien député-maire communiste, demande à Manuel Valls de faire prendre des arrêtés préfectoraux afin d’interdire le burkini, estimant que les Français ne veulent pas « voir la France devenir charia-compatible », en ajoutant « il est grand temps d’éradiquer cette gangrène islamiste ».
    ( Source : Là-bas si j’y suis )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s