Archives quotidiennes : 25/08/2016

Saint-Hernin : Deux jours de grève à Nicot Gourmet

Ouest France, 24 aout 2016 :

Dans le flou quant à leur avenir, les salariés de Nico Gourmet ont fait grève, ce mercredi et reconduisent le mouvement demain.

saint-hernin-deux-jours-de-greve-nicot-gourmet

Dès le début de la matinée, les salariés de Nico Gourmet ont commencé la grève. Aucune livraison n’a été possible sur le site de Saint-Hernin.

Dans l’après-midi, les employés ont été reçus par le secrétaire général du groupe Nicot Entreprises, Claude Feildel.Le sort des salariés de l’entreprise agroalimentaire est suspendu à la décision du tribunal de commerce, le 27 septembre.

Lire la suite

Publicités

Sénégal Airlines : Les agents en grève de la faim le 4 septembre

Le Soleil, 24 août 2016 :

En assemblée générale hier, les agents de Sénégal Airlines disent être restés 4 mois sans percevoir leur salaire. Ils annoncent une grève de la faim le 4 septembre si l’Etat ne règle pas la situation.

Attestations à la main, les agents de Sénégal Airlines n’affichent pourtant aucun enthousiasme. Ils viennent de recevoir leurs certificats de superviseur en sûreté d’aviation civile. « On devait nous les remettre depuis le mois de janvier. Mais bon, ça servira pour la recherche d’emploi », souligne, d’un air renfrogné, Aly Sylla, un agent de Sénégal Airlines. L’occasion était bien saisie pour remettre à tout le monde son attestation. Regroupés dans le hangar du siège social de la compagnie à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar, les agents de la société en liquidation étaient en assemblée générale. Les 163 employés de la société seraient restés sans salaire et couverture médicale depuis 4 mois.

Lire la suite

Angola : grève des ouvriers du port de Lobito

Jeune Afrique, 24 août 2016 :

Plus de 2 000 ouvriers ont entamé depuis mardi un mouvement de grève au port de Lobito, deuxième plus grand port de fret en Angola, pour protester contre le non-paiement de leur salaire, a rapporté l’AFP mercredi.

« Nous avons des familles et cela fait quatre mois que nous n’avons pas vu la couleur de notre argent. Notre employeur a promis de nous payer le mois dernier mais nous n’avons rien vu », affirme Sebastiao Domingos, un employé gréviste joint au téléphone par l’AFP.

Lire la suite