Les actionnaires de la planète se sont partagé 372 milliards d’euros au deuxième trimestre

Le Monde, 22 août 2016 :

Les dividendes versés dans le monde entre avril et juin ont rapporté 372 milliards d’euros aux actionnaires selon une étude publiée lundi 22 août par le gérant d’actifs Henderson Global Investors. Ce total représente une hausse de 8,5 milliards d’euros par rapport au deuxième trimestre 2015.

La hausse est moins marquée qu’au premier trimestre, précise Henderson, « en raison, notamment, de la performance mitigée des Etats-Unis ». La contribution américaine au montant total a ralenti, affichant la plus faible augmentation depuis 2013, ce qui s’explique en particulier par « la solidité du dollar », précise le communiqué.

Des dividendes par milliards

Au premier trimestre 2016, les dividendes mondiaux versés par les entreprises cotées en Bourse ont progressé de 2,2 % pour atteindre 218,4 milliards de dollars (196 milliards d’euros), selon une étude publiée le 23 mai par Henderson GI. Cette société de gestion note que le Japon, l’Amérique du Nord et l’Europe sont en tête des versements. En Europe, si la croissance des dividendes est restée bien inférieure au reste du monde au cours des six dernières années l’amélioration enregistrée en 2015 devrait se poursuivre cette année, avance Henderson GI. Au premier trimestre, les dividendes ont d’ailleurs augmenté de 10,8 % sur l’ensemble du Vieux Continent. Pour l’ensemble de 2016, Henderson GI estime que les dividendes devraient augmenter de 3,9 %, pour s’établir à 1 180 milliards de dollars.

Les sociétés françaises contribuent à la hausse

L’Europe, en revanche, a connu une forte hausse. Plus de 80 % des dividendes de l’année y ont déjà été payés. « Les sociétés françaises, en particulier, ont fortement contribué à la progression de la région », affirme Alex Crooke, directeur de la gestion actions internationales à fort rendement chez Henderson Global Investors. Ainsi, quasiment neuf sociétés françaises sur dix ont augmenté ou maintenu leurs dividendes, notamment dans le secteur bancaire ou du luxe.

Pour son étude, Henderson analyse chaque année les dividendes versés par les 1 200 plus importantes sociétés en termes de capitalisation boursière, au 31 décembre de l’année écoulée.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s