Archives quotidiennes : 21/08/2016

Heidenau : Manifestation un an après

Un an après les tentatives de pogroms à Heidenau (Saxe) contre des réfugiés, environ 150 personnes ont manifesté ce dimanche 21 août dans les rues de la ville contre le racisme, la xénophobie et l’extrême-droite.

Publicités

Dortmund : Manifestation contre la terreur d’extrême-droite

Après plusieurs agressions par des néo-nazis, et en particulier la tentative de meurtre (deux coups de couteau) d’un militant antifasciste membre de la Sozialistische Alternative (SAV, organisation trotskiste membre du Comité pour une Internationale Ouvrière) le 14 août, un grand nombre d’organisations (partis de gauche, d’extrême-gauche, associations de soutien aux réfugiés, groupes antifascistes, structures syndicales, clubs de foot, etc.) avaient décidé de manifester ce 20 août dans les rues de Dortmund, et en particulier dans le quartier de Dorstfeld infesté par des bandes néo-nazies.

Dortmund

Dans ce quartier en effet se concentrent des membres du parti néo-nazi « die Rechte » et de l’organisation interdite « Nationalen Widerstands Dortmund » qui agressent et sèment la terreur contre tous ceux qui ne correspondent à leur vision réactionnaire du monde (étrangers, homos, « gauchistes », etc.). De nombreux habitants ont fait savoir que cette manifestation était la bienvenue pour dire « stop » à ce climat.

Lire la suite

Lutte à la société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT)

Togo Site, 20 août 2016 :

La grève de 72 heures entamée par le personnel de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) du 09 au et 11 août a pris fin hier. Les responsables syndicaux et les employés se sont retrouvés devant les locaux de la société. Une rencontre destinée à redéfinir de nouvelles stratégies afin de contraindre l’employeur à satisfaire leurs revendications. Les employés de la SNPT ont ainsi décidé de renouer avec la grève les 24 et 25 août prochains. Une nouvelle correspondance sera adressée à l’employeur à cet effet.

Mais évoquant la grève qui vient de se terminer, les responsables syndicaux ont informé leurs camarades de la correspondance que leur a adressée Michel Kézié, Directeur général de la SNPT, concernant les conditions dans lesquelles la grève a été organisée. « Nous constatons avec étonnement le non respect du service minimum, conformément au texte (Art 271 et suivant du Code de Travail) malgré les multiples demandes de l’employeur d’assurer la protection des installations et équipements. Par rapport à la loi, nous rappelons que votre responsabilité est engagée pour tous les dommages commis sur les installations. Par ailleurs, il nous a été signalé l’empêchement de certains travailleurs qui ont fait l’objet d’intimidations et de menaces de la part des responsables et autres grévistes devant les entrées de la société, alors même que ceux-ci se rendaient au travail. Il en est de même pour les travailleurs des sous-traitants à qui l’on a empêché par les mêmes méthodes et moyens, l’accès libre aux installations, en vertus des contrats qui les lient à la SNPT. Ces comportements et pratiques ne garantissent pas la sécurité et la pérennité des lourds investissements que l’entreprise réalise depuis quelques années », a écrit le DG.

Lire la suite

Alès : Grève victorieuse aux Ambulances Supar

Midi Libre, 20 août 2016 :

Après avoir cessé le travail durant quatre jours, les 14 salariés des ambulances Supar, une entreprise alésienne ont mis fin, ce vendredi, en début de soirée, à leur mouvement de grève.

Cette décision a été prise après une « grosse » journée de négociations (d’une durée de huit heures) avec leur direction.

Lire la suite