Archives quotidiennes : 08/08/2016

Air France : Myriam El Khomri valide le licenciement d’un délégué CGT

France TV Info, 8 août 2016 :

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, a validé le licenciement d’un délégué CGT d’Air France, magasinier à la maintenance, accusé d’avoir participé à l’épisode de la « chemise arrachée », annonce son ministère dans un communiqué, lundi 8 août. L’inspection du Travail avait pris une décision inverse en janvier.

chem1

« A l’issue d’une analyse longue et minutieuse des faits survenus le 5 octobre 2015 en marge du comité central d’entreprise du groupe Air France, et sur la base des éléments portés au dossier, il ressort que la faute reprochée est d’une gravité suffisante pour justifier le licenciement du salarié protégé », précise le communiqué du ministère.

Lire la suite

Publicités

Zimbabwe : nouvelles manifestations contre la politique économique de Mugabe

RFI, 8 août 2016 :

Depuis quelques mois les manifestations anti-Mugabe se multiplient contre le président du Zimbabwe. Fait inédit : une grève générale a paralysé les écoles et les transports le 6 juillet. Les manifestations sont violemment réprimées par les services du chef d’Etat, au pouvoir depuis 36 ans.

Ces manifestations sont le résultat d’une situation économique alarmante au Zimbabwe. Mercredi 3 août, les manifestants étaient mobilisés contre le projet d’instauration de « billets d’obligation » à parité avec le dollar pour remplacer le dollar zimbabwéen qui n’est plus utilisé depuis 2009. Les protestataires ont été dispersés à coup de matraques et de gaz lacrymogène. Certains opposants ont même été arrêtés par la police.

Lire la suite

Aux obsèques d’Adama Traoré, au Mali : « On pleure des larmes de haine »

Le Monde, 8 août 2016 :

Bouna a les lèvres qui tremblent et les mains pleines de terre ocre. Il vient d’enterrer son oncle, Adama Traoré, à Bamako. Il ne l’a vu « qu’une fois, au Mali », comme la majorité des gens qui ont assisté aux funérailles de ce jeune homme de 24 ans, mort dans des circonstances controversées, lors d’une interpellation le 19 juillet dans le Val-d’Oise. « Je connaissais son père, depuis des années. J’étais présent à son enterrement. Je viens ici soutenir la famille », explique Mohammed, drapé dans un beau bazin vert foncé.

Adama Traoré n’a pas grandi au Mali. Qu’importe, la solidarité et les racines familiales sont des motivations suffisantes pour la cinquantaine de personnes présentes ici. La pluie battante ne s’est pas arrêtée de la journée. Elle se mêle aux larmes, rince les mains et les visages de ceux qui viennent d’inhumer le jeune homme. « La pluie, c’est un beau présage. Cela signifie que les portes du paradis vont s’ouvrir devant lui », affirme Assa Traoré, sa sœur, qui a fait le déplacement depuis Paris.

Lire la suite

Paris : les organisateurs de la manifestation des réfugiés placés en garde à vue

Le Parisien, 7 août 2016 :

Ils avaient appelé leurs militants à se retrouver samedi après-midi sur la place de la République (IIIe-Xe-XIe) pour dénoncer les « violences policières contre les migrants ». Mais la manifestation des collectifs parisiens d’aide aux exilés a tourné court. Les militants qui se sont d’abord rassemblés dans le XIXe arrondissement — pour manifester avec des migrants qui campent dans la rue à proximité la place de Stalingrad — n’ont même pas pu quitter l’avenue de Flandre.

Bloqués par d’importants effectifs de police pendant près de 4 heures, ils ont fini par lever le camp en fin de journée. Les deux militants qui avaient déposé la déclaration de manifester en préfecture ont été convoqués ce dimanche matin au commissariat du XXe pour organisation d’une manifestation illégale.

Lire la suite