Les assassins et les charognards

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Comme après les attentats de novembre à Paris, les victimes du carnage de Nice ne sont pas encore enterrées que l’on entend les charognards racistes chercher à attiser les haines. Quel que soit le contexte, le racisme est toujours une honte pour l’humanité. Cette propagande de charognards xénophobes est particulièrement répugnante après le carnage, où parmi les victimes, on trouve des personnes de différentes confessions, origines et nationalités. Parmi les victimes du massacre commis à Nice, on trouve des habitants de l’agglomération de Nice et des touristes, des personnes originaires de la région, de Paris, d’Allemagne, de Saône-et-Loire, de Russie, de Grenoble, de Belgique, d’Ukraine ou du Maghreb, des musulmans, des chrétiens, des juifs et des athées, bref des femmes, des hommes et des enfants qui, simplement, revenaient d’un feu d’artifice du 14 juillet, et qui ont été tués parce que le but était de tuer un maximum de personnes en un minimum de temps.

Les charognards de l’extrême-droite raciste ne valent pas mieux que les fanatiques obscurantistes. Ils partagent la même vision d’un apartheid mondial, d’une division des êtres humains selon leurs couleurs de peau, origines, croyances ou nationalités. Les uns comme les autres se sont déjà rendus coupables ces dernières années, au nom de leurs idéologies réactionnaires étriqués, de massacres que ce soit à Paris, à Utoya, à Bagdad à Charleston ou ailleurs.

Face à la barbarie des différents courants d’extrême-droite, obscurantiste religieux ou nationaliste raciste, nous devons plus que jamais revendiquer que notre identité n’est ni nationale ni religieuse mais humaine.

Publicités

Une réponse à “Les assassins et les charognards

  1. N’hésitons pas à l’répéter
    L’heure est grave l’état d’urgence est décrété
    Non pas question d’garder le silence
    Cette voix revient comme un cauchemar diaboliser nos différences
    Ici ça pue j’ai la nausée
    Une profonde indignation comment rester les bras croisés
    Cette voix c’est le poison qui tourne en rond dans son bocal
    Mon identité ne sera jamais nationale

    Jamais nationale jamais jamais nationale
    Mon identité ne sera jamais nationale

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s