Hôpital de Pau : les agents ont voté la prolongation du mouvement

La République des Pyrénées, 6 juillet 2016 :

Après une rencontre entre les syndicats et la direction, ce lundi, les agents ont été informés de la teneur des discussions. Et les nouvelles ne sont pas vraiment au goût de tous…

Depuis la fin du mois de juin, les agents de l’hôpital ont décidé de se mobiliser à la suite de l’annonce d’une réorganisation des services liée au développement de l’hôpital de jour, une mutation indispensable dans le cadre du plan de retour à l’équilibre financier selon la direction.

4 postes récupérés sur 32

Après deux journées de grèves, la direction et l’intersyndicale CGT-CFDT se sont rencontrées dans le cadre de négociations. Ce mardi, les représentants syndicaux sont venus dévoiler la teneur des discussions devant une centaine d’agents rassemblés devant l’entrée de l’hôpital. Sur les 32 propositions de postes à récupérer, seuls 4 ont été retenus par la direction. Il s’agit de deux postes d’infirmiers et deux aides-soignants pour renforcer le « pool de remplacement ». « Sur les 51 postes, la CME (Commission médicale d’établissement N.D.L.R) en a récupéré 7 et là 4 avec le pool, donc ça fait quand même une quarantaine de postes supprimés…», a déploré la déléguée CGT Cathy Lepauvre. « C’est une honte, la santé s’écroule et ce sont les patients qui vont en pâtir…», regrette une infirmière, déterminée à se faire entendre.

Au cours de ces négociations, la direction a annoncé vouloir mettre en place un comité de suivi pour pouvoir discuter des dysfonctionnements engendrés par cette nouvelle organisation. Mais aussi une volonté de synchronisation du temps médical et non-médical pour optimiser les organisations. « Mais c’est une promesse qui date de 2014 déjà et qui n’a jamais été mise en œuvre… Nous n’avons pas plus de garanties que cela sera mis en œuvre aujourd’hui », ont estimé les syndicats.

La pétition a déjà recueilli 4 000 signatures

Afin d’appuyer la démarche des agents et de matérialiser le soutien des bénéficiaires de ce service public, une pétition a été lancée. Ce mardi, les représentants syndicaux ont annoncé qu’il y avait déjà 4 000 signataires. « En tant qu’habitante de Pau et usagère de ce service, je m’inquiète des menaces qui pèsent sur l’hôpital, ce qui risque d’instaurer une santé à deux vitesses », estime une dame qui a fait circuler la pétition et qui a souhaité témoigner de la « reconnaissance de tous les signataires, issus de tous les milieux sociaux ».

Face à de « faibles avancées », les agents ont décidé de poursuivre leur mouvement. Ainsi, ce jeudi, une nouvelle grève de 24 heures est annoncée et un rassemblement à 9 heures est prévu, juste avant la tenue d’un Comité technique d’établissement. « C’est un combat juste, la lutte va continuer », ont prévenu les représentants syndicaux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s