Manifestation à Nairobi pour l’arrêt des « exécutions extrajudiciaires »

AFP, 4 juillet 2016 :

Des centaines de personnes ont manifesté lundi à Nairobi pour dénoncer les meurtres brutaux d’un avocat, de son client et de leur chauffeur, dont sont accusés trois policiers maintenus en détention après avoir comparu devant un tribunal de la capitale kényane.

A l’appel de la Commission nationale sur les droits de l’Homme et du barreau kényan, plusieurs centaines de personnes se sont réunies lundi matin dans le centre de Nairobi, pour réclamer l’arrêt des « exécutions extrajudiciaires ».

Les manifestants exprimaient leur émotion après le meurtre de l’avocat Willie Kimani, de son client Josephat Mwenda et de leur chauffeur de taxi Joseph Muiruri.

Ils devaient ensuite présenter au président Uhuru Kenyatta et au chef de la police, Joseph Boinnet, des pétitions demandant la fin des « disparitions forcées et des exécutions extrajudiciaires par le Service national de police et la justice pour les familles des disparus et des tués ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s