Les casseurs des hôpitaux sont connus !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

A entendre les politiciens ne parler, depuis ce 14 juin, que des vitres de l’hôpital Necker à Paris, on pourrait penser qu’ils se préoccupent de l’hôpital.

Casser les vitres d’un centre de soin n’a bien évidemment rien à voir avec les méthodes de lutte de la classe ouvrière… mais la casse de l’hôpital ne se limite malheureusement pas à quelques vitres d’isolation thermique.

Depuis des années et des années, les hôpitaux subissent à Paris comme en province mesures d’austérité sur mesures d’austérité, plans de suppressions de postes sur plans de suppressions de postes. Des lits, des services entiers, des maternités sont partout et depuis des années fermés les uns après les autres.

Alors que l’on manque déjà de personnel, ce sont en tout 22.000 emplois qui doivent être encore supprimés entre 2015 et fin 2017. Et pour cette casse organisée de l’hôpital public, les casseurs sont bien connus, ce sont les ministres des gouvernements successifs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s