Convocation d’un syndicaliste pour une affiche : une grave menace pour la liberté d’expression !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

A Rennes, lors de la manifestation du 28 avril, un étudiant de 20 ans a perdu un œil suite à un tir de flashball, à Paris, lors de la manifestation du 26 mai, un journaliste indépendant est toujours entre la vie et la mort suite à un tir de grenade de descencerclement… et encore et toujours, on s’en prend au syndicat CGT Info’Com pour avoir publié sur son site une affiche dénonçant les violences policières.

Ce lundi 30 mai, le secrétaire du syndicat CGT Info’Com a été convoqué à la brigade de répression de la délinquance contre les personnes suite à une plainte pour « diffamation publique envers une juridiction, une administration, un corps constitué et l’armée ».

Qu’une enquête soit ouverte et un syndicaliste convoqué pour une simple affiche somme toute bien mesurée vu la violence répressive actuelle est déjà en soi inquiétant pour l’état des libertés démocratiques. Si la procédure aboutie et que le syndicat soit jugé, y compris symboliquement, serait une grave atteinte tant aux libertés syndicales qu’à la liberté d’expression.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s