Blocage de centres de traitement des déchets en Ile-de-France et du ramassage d’ordures à Saint-Etienne

Paris Normandie, 31 mai 2016 :

Le centre de traitement de déchets d’Ivry-sur-Seine/Paris 13, le plus important d’Ile-de-France, était toujours bloqué mardi 31 mai dans le Val-de-Marne, tandis que celui de Romainville (Seine-saint-Denis), fermé depuis le début de la matinée, a été évacué par les forces de l’ordre, a-t-on appris de sources syndicales.

«Les forces de l’ordre sont arrivées en nombre dans l’après-midi à Romainville et ont délogé sans heurts, et sur réquisition pour occupation de la voie publique, les 25 agents qui bloquaient le site» pour protester contre la loi travail, a précisé à l’AFP Serge Robineau de la CGT fonction publique territoriale (FPT).

En réaction, la fédération CGT Services publics a appelé ses militants à «converger vers l’usine d’Ivry pour s’opposer à une éventuelle intervention policière», a-t-elle indiqué à l’AFP.

L’usine TIRU (société exploitante) d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) est bloquée depuis lundi matin. Celle de Romainville, où les conducteurs de camions-bennes se sont mis en grève mardi matin, a été bloquée avant l’intervention des forces de l’ordre.

Le ramassage des ordures a également été bloqué à Saint-Étienne (Loire), en régie directe, selon Baptiste Talbot, de la CGT FPT. «80 éboueurs sur 120 au total se sont mis en grève mardi et bloquent le dépôt de camions, empêchant la collecte des ordures», a précisé à l’AFP Cédric Crozet, de la CGT FPT.

Une centaine d’éboueurs et égoutiers, agents territoriaux de la ville de Paris, avaient commencé lundi à bloquer le centre d’Ivry-sur-Seine/Paris 13 «face au jusqu’au-boutisme du gouvernement» dans sa volonté d’imposer le projet de loi El Khomri.

Interrogé par l’AFP, le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, n’avait pas réagi mardi en fin de journée. Lundi, il a confirmé le blocage, en précisant que les camions-poubelles étaient «déviés vers d’autres centres afin de continuer à assurer le service public».

La CGT a appelé dans un communiqué à soutenir «les occupations de sites en cours et à venir» et «à engager partout sur le territoire des actions visant à paralyser la collecte et le traitement des déchets».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s