Nantes : Un manifestant condamné à huit mois de prison ferme

France 3 Pays de la Loire, 31 mai 2016 :

Le jeune homme était jugé en comparution immédiate pour violences, rébellion, outrage, et la dégradation de la vitrine du journal Ouest-France.

Des faits survenus lors de la manifestation contre la loi travail du 26 mai, qui avait par ailleurs été interdite par la préfecture.

Le tribunal l’a condamné lundi à six mois de prison ferme, et a révoqué deux mois de sursis. En effet, le jeune homme avait déjà été condamné à deux reprises depuis 2014, en marge de manifestations contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et contre l’état d’urgence.

Pas d’aménagement de peine

« C’est une décision assez lourde, sachant qu’un aménagement de peine était tout à fait possible. », déplore son avocat, Pierre Huriet, qui avait plaidé pour l’utilisation du bracelet électronique. « C’est peut-être, en partie, un moyen de faire passer un message, à mon client comme à d’autres. »

Au total, six personnes avaient été interpellées ce jour-là. D’après la police, 1 300 personnes ont participé à cette manifestation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s