En France comme en Iran, liberté pour les militants ouvriers !

Tract diffusé ce 30 mai au matin à Genève à l’ouverture de la 105ème session de l’OIT par des membres de l’Initiative Communiste-Ouvrière et du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran :

A plusieurs reprises, nous avons soutenu les revendications de nos camarades d’Iran devant l’OIT pour la libération des militants ouvriers emprisonnés en Iran, pour le droit de grève, d’organisation et de manifestation des travailleuses et des travailleurs d’Iran face au régime dictatorial de la République Islamique.

oit16

Alors que les syndicalistes Jafar Azimzadeh, Behnam Ebrahimzadeh, Mohammad Jarrahi, Alireza Hashemi ou Esmail Abdi pour ne prendre que quelques exemples sont toujours en prison, nous réaffirmons notre solidarité avec la classe ouvrière d’Iran face à la répression. Une fois encore, avec nos camarades d’Iran, nous rappelons qu’un régime comme la République Islamique d’Iran qui emprisonne, torture et assassine des syndicalistes doit être exclu de l’OIT !

Mais pour cette ouverture de la 105ème session de l’OIT, nous tenons à alerter sur la vague de répression qui s’abat aujourd’hui sur le mouvement ouvrier en France.

Ce 27 mai s’est ouvert le procès de 16 salarié d’Air France à Bobigny à qui on reproche, suite à « l’affaire de la chemise », d’avoir manifesté le 5 octobre 2015 contre les licenciements et les suppressions d’emploi. Rappelons que le 12 octobre, six salariés d’Air France ont été arrêtés à leur domicile comme des criminels par la police de l’air et des frontières (PAF).

Le 13 janvier 2016, pour la première fois depuis des décennies, huit ouvriers de l’usine Goodyear d’Amiens ont été condamnés à 24 mois de prison dont neuf mois ferme. Ce qu’on reproche à ces syndicalistes, c’est d’avoir retenu une trentaine d’heures des cadres dirigeants dans le cadre de la lutte contre la fermeture de l’usine.

C’est aussi par la répression que le gouvernement actuel répond à la lutte commencée en France le 9 mars 2016 contre la « Loi travail » qui vise à détruire les garanties collectives du monde du travail. De nombreux jeunes, salariés, lycéens et étudiants ont été victimes de violences policières. Un jeune étudiant de 20 ans, Jean-François, a ainsi perdu un œil suite aux tirs de flash-ball à Rennes le 28 avril. Et c’est encore avec beaucoup de violences, des tirs de gaz lacrymogènes et de flash ball que la police a délogé les ouvriers de Fos-sur-Mer qui bloquaient le dépôt pétrolier le 24 mai.

Aux violences policières, il faut ajouter les arrestations aléatoires et les condamnations lourdes contre celles et ceux qui manifestent contre la loi travail. Le moindre prétexte est utilisé pour inculper des manifestants. Pour ne donner qu’un exemple, après la manifestation du 19 mai à Marseille, deux militants CGT ont été poursuivis : un agent EDF pour avoir eu un couteau-tire bouchon dans sa poche et un docker pour avoir avec lui des pétards. Bien souvent, les manifestants sont jugés en comparution immédiate juste après la garde-à-vue, une méthode de justice expéditive qui ne permet pas de préparer sa défense.

C’est ainsi qu’à Lille, lors de la manifestation du 17 mai, Antoine, jeune militant CGT de Valenciennes, a été arrêté, mis en garde-à-vue et jugé en comparution immédiate le 19 mai. Comme il a refusé la comparution immédiate, il a été mis en détention provisoire jusqu’à son procès fixé au 9 juin.

Après le mouvement de grève de 2010 pour défendre les retraites, l’OIT a condamné la France pour violation du droit de grève. Le gouvernement avait alors en effet réquisitionné les ouvriers des raffineries pour casser la grève. Aujourd’hui, il est important que les délégations de nombreux pays dénoncent la répression qui s’abat contre le mouvement ouvrier en France, demande la libération d’Antoine et des autres manifestants.

Tract en PDF : oit16

Publicités

Une réponse à “En France comme en Iran, liberté pour les militants ouvriers !

  1. Pingback: Devant l’OIT contre la répression des militants ouvriers | Solidarité Ouvrière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s