Archives quotidiennes : 29/05/2016

Europe Forteresse – plus de 700 exilé-es auraient trouvé la mort en une semaine

Dans la semaine du 23 au 29 mai 2016, près de 700 migrants, dont une quarantaine d’enfants, tentant de gagner l’Italie auraient trouvé la mort, selon l’ONU, dans trois naufrages au large de la Libye et dans des conditions atroces, d’après les témoignages de survivants.

image

Arrivés dans les ports italiens de Tarente, dans les Pouilles, et Pozzallo, en Sicile, certains ont raconté au Haut commissariat aux réfugiés (HCR) et à l’Organisation non-gouvernementale (ONG) Save Children comment leur bateau avait fait naufrage, jeudi 26 mai 2016, dans des conditions dramatiques, après avoir quitté le port de Sabrata en Libye.

Lire la suite

Publicités

La bataille du rail contre la loi El Khomri

Libération, 29 mai 2016 :

Nouvelle semaine agitée dans les transports : la CGT et SUD appellent à des grèves reconductibles à la SNCF et à la RATP. Avec des raffineries qui tournent toujours au ralenti et des dockers en lutte, le carburant risque de manquer. L’Euro n’est pas à l’abri de perturbations.

Les syndicats lancent la bataille du rail contre la loi El Khomri
«La situation s’améliore» sur le front de l’approvisionnement des pompes à essence, assurait samedi le secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies. «Il y aura de l’essence» lundi dans les stations, renchérissait hier le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll. Mais l’exécutif risque encore de passer une semaine compliquée pour cause de «guérilla» sociale anti-loi El Khomri. Tout comme les usagers des transports, qui adhéreront difficilement au «ça va mieux» du Président. SNCF, RATP, ports, trafic aérien : les opposants à la loi travail mobilisent en effet tous azimuts suite à l’appel de l’intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU, Unef) «à poursuivre et amplifier les mobilisations» d’ici à l’Euro de football et à la prochaine journée d’action nationale, le 14 juin.

Lire la suite

Le secrétaire général du syndicat CGT Info’com convoqué pour une affiche !

Le Parisien, 29 mai 2016 :

Selon nos informations, lundi après-midi le secrétaire général du syndicat Info’com — sur le site duquel l’affiche a été publiée –, est convoqué à la brigade de répression de la délinquance contre la personne.

L’écusson des CRS, une matraque et une flaque de sang… L’affiche accompagnée d’un texte explicite — « Stop à la violence, la police doit protéger les citoyens et non les frapper ! » — publiée sur le site Internet d’un des syndicats de la CGT à la mi-avril, avait provoqué la colère du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve (…).

Lire la suite

Nouvelles manifestations le 2 juin contre la loi travail

Plusieurs UD CGT appellent à de nouvelles manifestations le 2 juin contre la loi travail :

horsdequestionv2

– Rouen, 10h30, Cours Clémenceau.
– Dieppe, 10h30, devant la Gare.
– Le Havre, 10h30, devant Franklin.
– Avranches, 17h ZA de la Baie (rond-point Cromel) – à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU
– Marseille 10h30 vieux-Port Marseille.
– Toulouse, 12h00 TGI Toulouse
– Reims, 10h Maison des Syndicats, Boulevard de la paix

Violences policières, ça suffit !

Communiqué du SNJ-CGT (Syndicat National des Journalistes / CGT), 27 mai 2016 :

Lors de la manifestation contre la loi travail le jeudi 26 mai, à l’arrivée place de la Nation, plusieurs photographes de presse témoignent de violences perpétrées par les forces de l’ordre à leur encontre. Cinq photographes des agences et titres de l’AFP, Panoramic, Hexagone, L’Humanité et Politis, journalistes et porteurs de brassards de presse ont été victimes de tirs tendus, coups de matraques et poursuites par les forces de police présentes.

le SNJ-CGT proteste vigoureusement contre ces tentatives d’intimidations mettant clairement en cause la liberté de la presse. Le SNJ-CGT a déjà dénoncé dans des communiqués précédents les violences policières à l’égard de lycéens, de jeunes ou lors de la manifestation du 1er mai où la police a coupé le cortège sans aucune raison. Un climat de tensions semble être sciemment mis en place pour décourager de manifester contre la loi travail.

Lire la suite

Le journaliste blessé jeudi par une grenade de désencerclement toujours dans le coma

JDD, 29 mai 2016 :

Le journaliste indépendant blessé sérieusement à la tête en fin de ­manifestation jeudi à Paris est toujours dans un état « stationnaire mais grave », indiquait samedi la préfecture de police. Plongé dans un « coma profond », le jeune homme n’a pas repris connaissance depuis jeudi.

crsl

Loi travail : l’état du jeune homme sérieusement blessé toujours préoccupant

Le Monde, 28 mai 016 :

Un jeune homme sérieusement blessé à la tête après le jet d’une grenade de désencerclement par un policier, jeudi, à la fin de la manifestation contre la loi travail, était toujours dans un état préoccupant samedi 28 mai, mais ses jours ne sont pas en danger, a-t-on appris de source proche de l’enquête. Il souffre d’un œdème cérébral et se trouve sous « sédation profonde ».

L’enquête, confiée à l’Inspection générale de la police nationale, devra déterminer s’il a été blessé par la grenade de désencerclement lancée par un policier, et dans quelles circonstances le fonctionnaire l’a utilisée. L’affaire survenue jeudi fait également l’objet d’une enquête administrative.

Lire la suite