Archives quotidiennes : 24/05/2016

Les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine votent la grève et l’arrêt de la production

France TV Info, 24 mai 2016 :

La contestation contre la réforme du Code du travail prend de l’ampleur. Dans le sillage des blocages de raffineries et de dépôts de carburants qui provoquent un début de pénurie dans les stations-service, les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), réunis en assemblée générale mardi 24 mai, ont voté la grève et l’arrêt de la production d’électricité, jeudi, dans le cadre du mouvement contre la loi Travail, selon les informations de France 2 et de francetv info.

« On passe au cran supérieur »

« Notre but n’est pas de faire tomber le réseau, mais on passe au cran supérieur », assure le secrétaire général du syndicat CGT-Energie de l’Aube, Arnaud Pacot, contacté par francetv info. Le réacteur numéro 1 du site de Nogent-sur-Seine étant déjà à l’arrêt pour un problème technique, le réacteur numéro 2 va subir « une baisse de charge jusqu’à l’arrêt total », prévu pour jeudi, précise le dirigeant syndical.

Lire la suite

Publicités

Intervention du père d’Antoine à Douchy-les-Mines

Intervention du père d’Antoine, jeune militant CGT de Valenciennes incarcéré suite à la manifestation du 17 mai à Lille contre la loi El-Khomri, ce week-end au blocage de Douchy-les-Mines.

Voir ici une proposition de motion de soutien type et un appel au soutien financier.

Après les raffineries, grève annoncée dans les centrales nucléaires

Le Monde, 24 mai 2016 :

Après les raffineries, les centrales nucléaires vont-elles être bloquées à leur tour ? Telle est en tous les cas la menace agitée par la CGT-Energie. La puissante fédération du secteur a décidé, mardi 24 mai, de lancer un appel au personnel d’EDF pour compliquer la production électrique jeudi, journée d’action syndicale dans l’ensemble du pays. L’objectif consiste à faire pression sur le gouvernement pour obtenir le retrait de la réforme du code du travail.

La CGT, rejointe dans certaines unités par Force ouvrière, a prévu des blocages de sites jeudi, des barrages pour filtrer l’accès du personnel, mais aussi des baisses de production électrique. Elles pourraient aller jusqu’à l’arrêt complet de certaines centrales. La direction d’EDF se prépare à faire face à ces perturbations, même si elle ne peut pas, pour l’heure, en prédire l’ampleur.

Lire la suite

Besançon : accueillons El Khomri comme elle le mérite !

Après la journée de grève et de manifestation du 26 mai, la ministre du patronat El Khomri sera en visite à Besançon le vendredi 27 mai. A l’appel de l’intersyndicale CGT, FO, Solidaires, FSU et Comité de Mobilisation de l’Université, rendez-vous le vendredi 27 mai à  17 heures devant le bowling de Palente pour accueillir la ministre du travail comme il se doit et comme elle le mérite !

100_3374

Saint-Etienne : le plus important poste électrique de la ville bloqué

Zoom d’Ici, 24 mai 2016 :

Le personnel a voté la mise à l’arrêt d’une des deux lignes du poste. Plusieurs dizaines de salariés de RTE, ERDF et Gaz de France participent au blocage du site situé sur les hauteurs de Jacquard à l’appel de la CGT.

La ligne coupée est une ligne à très haute tension de 220 000 volts. Pour l’instant, il n’y a pas de répercussion sur les 55 000 foyers alimentés par ce poste (à Saint-Etienne, Roche-la-Molière, Saint-Genest-Lerpt notamment). En effet, une seconde ligne -non coupée par les salariés- existe et évite les coupures.

Lire la suite

Rennes : Nouvelle manifestation jeudi 26 à 11h esplanade de Gaulle

Ouest-France, 26 mai 2016 :

L’intersyndicale (CGT/FO/SOLIDAIRES/FSU), la CNT et l’Ag interpro, appellent à une nouvelle manifestation jeudi à 11h Esplanade de Gaulle. Dans un communiqué, les syndicats réclament toujours « le retrait du projet de Loi Travail » et rappelle que « cette semaine, le développement d’actions, de grèves dans de nombreux secteurs et de blocages montre que la détermination reste intacte malgré les tentatives d’intimidation, les provocations et violences policières ».

horsdequestionv2

Des syndicats qui estiment que « l’opinion publique reste massivement opposée à cette loi Travail et à l’utilisation autoritaire du 49.3 par le gouvernement ».

Déville lès Rouen : les salariés de Vallourec en grève ce mardi

France 3 Normandie, 24 mai 2016 :

Les salariés de Vallourec à Déville lès Rouen sont en grève depuis ce matin (mardi 24 mai). A l’origine du conflit social, un désaccord sur les indemnités de licenciement dans le cadre d’un Plan de Sauvegarde l’Emploi.

Le fabricant de tubes en acier a annoncé, en février, la mise en place d’un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) qui doit prendre effet en juin. Syndicats et direction s’opposent actuellement sur les indemnités de licenciement, proposées dans ce plan.

Lire la suite