Toulouse : « Jeudi, on arrête tout »

Actu Côté Toulouse, 23 mai 2016 :

La mobilisation contre la loi Travail va reprendre de plus belle durant la semaine du 23 au 27 mai 2016. Voici le programme des actions et des manifestations à Toulouse.

Les opposants à la loi Travail s’apprêtent à vivre une nouvelle semaine d’actions et de manifestations à Toulouse. Tandis que le gouvernement semble, d’un côté, vouloir lâcher du lest sur la rémunération des heures supplémentaires, principal objet de mécontentement chez les chauffeurs routiers, il affiche également sa fermeté en mobilisant la force pour déloger des piquets de grève devant des raffineries.

Du côté des opposants, le recours au 49-3 et le maintien de nombreuses dispositions dans le projet de loi Travail sont toujours des casus belli. Sur le plan national, Philippe Martinez, le patron de la CGT, a appelé à durcir le mouvement et à l’organisation d’une grève reconductible dans tous les secteurs de l’économie.

Localement à Toulouse, il faut donc s’attendre à nouveau à une semaine agitée sur le plan des transports, des actions et des manifestations. Même si l’agenda évolue toutes les heures, la première action de la semaine est annoncée pour mercredi 25 mai, sur le parvis de la gare Matabiau. En grève reconductible, les cheminots de SUD mèneront une action dès 5 heures du matin. Un appel à les rejoindre par Nuit Debout a été lancé.

Mais c’est le jeudi 26 mai qui sera le point d’orgue de la mobilisation de la semaine sociale à Toulouse. Sous le mot d’ordre « Jeudi, on arrête tout », un appel qui se veut vaste a été lancé pour stopper l’économie. Si les formes de blocage attendues sont encore inconnues parmi les groupes et collectifs gravitant autour de Nuit Debout, la CGT de Haute-Garonne a annoncé que des barrages filtrants seront dressés du côté de Basso Cambo et de l’avenue Einsehower.

Un appel à manifestation a également été lancé pour 14 h 30, encore une fois au départ de Compans-Caffarelli, mais dont le trajet n’est pas encore précisément connu.

De son côté, le collectif Y’a pas d’arrangement n’organise pas son action hebdomadaire et appelle à rejoindre l’action des cheminots de SUD mercredi matin. Jeudi 19 mai, c’est une réunion de l’ancienne ministre du Logement, Sylvia Pinel, qui avait fait les frais de la mobilisation contre la loi Travail.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s