Solidaires dans les grèves et les manifestations, solidaires face à la répression !

Communiqué de l‘Initiative Communiste-Ouvrière :

La lutte pour le retrait de la Loi El Khomri continue et avec elle le déchaînement répressif de l’appareil d’Etat. A Paris comme dans plusieurs régions, l’état d’urgence a été utilisée pour interdire de manifestation des militants… interdictions tellement peu argumentées qu’ à Paris, 9 d’entre elles sur 10 ont été annulées par le Tribunal Administratif. Ce 19 mai, la manifestation a été interdite à Nantes et au moins 66 manifestantes et manifestants ont été interpellés. A Rennes, ce sont 19 manifestantes et manifestants qui ont été interpellés suite à une action métro gratuit ce 19 mai.

repress

Aux interpellations arbitraires et violences policières s’ajoutent les condamnations expéditives à de lourdes peines.

A Rennes, suite à une tentative de manifestation non-déclarée samedi 14 mai, un homme de 28 ans a été condamné en comparution immédiate le 17 mai à six mois de prison ferme parce qu’il aurait jeté une canette en direction des force de police.

A Lille, le 17 mai, un travailleur précaire sympathisant de la CNT interpellé suite à la manifestation du 31 mars, a été condamné à dix mois de prison, dont cinq ferme. Il avait lâché une barrière lors d’une charge de la police après l’avoir déplacée avec d’autres pour séparer les deux camps en présence. Il est accusé de l’avoir jetée !

Toujours le 17 mai à Lille, deux jeunes militants CGT sont interpellés et placés en garde-à-vue après la manifestation. L’un d’entre eux, Antoine, 24 ans, est accusé à tord de violences. Refusant la comparution immédiate, cette « justice » expéditive qui ne permet pas de préparer sa défense, il est placé en détention provisoire jusqu’à son procès fixé au 9 juin.

Ce ne sont malheureusement pas les premières condamnations à des peines de prison ferme depuis le début du mouvement, ni même les premières mises en détention provisoire. Deux syndicalistes, un cheminot militant à SUD Rail et un enseignant militant CGT, arrêtés suite au blocage du port de Gennevilliers le 28 avril, ont été placés le lendemain sous contrôle judiciaire alors que le parquet demandait la mise en détention provisoire de ces deux travailleurs. Et rappelons aussi qu’arrêté suite à l’occupation du Conseil Municipal de Clermont-Ferrand le 29 avril, Antoine, brancardier de Vichy et militant CGT, est toujours en détention provisoire jusqu’à son procès fixé au 26 mai.

Comme pour les violences policières, le fait qu’une même répression s’abatte aux quatre coins du pays montre bien qu’il ne s’agit pas de « dérapages individuels » ou de « quelques fonctionnaires et magistrats zélés », mais bien d’une politique visant à casser le mouvement contre la loi El Khomri et plus largement toute protestation de la classe ouvrière.

Si à chaque procès, nous devons être nombreuses et nombreux à manifester notre solidarité, nous devons aussi revendiquer la relaxe de toutes les manifestantes et de tous les manifestants inculpés depuis le début du mouvement. Solidaires dans les grèves et les manifestations contre la loi travail, nous devons être solidaires face à la répression !

Ce climat répressif rend d’autant plus nécessaire de se mobiliser ce vendredi 27 mai à 9 heures devant le tribunal de Bobigny pour témoigner de notre solidarité et demander la relaxe de nos seize camarades d’Air France !

Pétition « Relaxe des manifestantes et manifestants inculpés depuis le 9 mars !  » :
https://www.change.org/p/premier-ministre-relaxe-des-manifestantes-et-manifestants-inculp%C3%A9s-depuis-le-9-mars

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s