Le centre international de transport de Roncq bloqué par les routiers ce jeudi

La Voix du Nord, 19 mai 2016 :

Palettes brûlées et barrage de pneus, les accès au centre international de transport de Roncq a été bloqué dès 6 h 30, et toute la matinée de ce jeudi.

Ceux qui ont organisé le blocus sont des chauffeurs syndiqués à Force ouvrière, épaulés par des cégétistes. La CFDT, majoritaire dans la branche, n’est pas dans le mouvement mais on sait que de nombreux chauffeurs cédétistes soutiennent les grévistes.

Au départ il s’agissait d’interdire l’accès au site aux seuls routiers, en distribuant des tracts explicatifs aux automobilistes. « On ne voulait pas embêter tout le monde », explique Franck Hasquin, secrétaire adjoint de FO transport de Tourcoing.

C’était sans compter sur les chauffeurs hollandais (des Pays-Bas, pas des supporters du président) dont un particulièrement têtu qui, opposé au blocage, a décidé de laisser son camion sur place en bloquant tout le monde. Les services de police ont longuement tenté de lui faire entendre raison, le menaçant d’une contravention. Il faut aussi dire qu’avec seulement deux accès, le CIT est facilement blocable…

Perte de plus de 2 200 euros par an

Parmi les revendications des opposants à la loi El Khomri, il y a la possibilité de passer les majorations salariales des heures récupérées à seulement 10 % après accord d’entreprise. « Vous vous doutez bien que des pressions seront exercées sur les salariés. Les patrons estimeront qu’ils ne seront plus concurrentiels face aux autres s’ils ne l’appliquent pas. » Pour les syndicalistes, cet aspect de la loi est la goutte d’eau qui fait déborder le vase avec l’extension des périodes de travail. « On a perdu plein d’acquis déjà avec le report du départ à la retraite. Il y a aussi des notions de sécurité avec les réflexes qui baissent avec l’âge. (…) Et en plus c’est un métier qui n’est pas considéré comme pénible ! » Ils ont estimé que pour ceux qui font le plus d’heures supplémentaires, c’est une possibilité de perte de plus de 2 200 € par an si un accord est signé pour une majoration à 10 %.

Une opération escargot a débuté vers 14 h emmenant les camions vers Dourges et la plate-forme multimodale Delta 3 avant un retour sur Lesquin et la levée du mouvement en fin de journée. D’autres actions seront menées par les routiers dans les jours qui viennent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s