Grève des routiers : les blocages reprennent

L’Internaute, 18 mai 2016 :

Les routiers ont décidé de reconduire leur mouvement ce mercredi 18 mai 2016 en protestation contre la loi travail.

routierslorient2

Opérations escargots, barrages, blocages, les routiers sont en colère et veulent le faire savoir. Après une première journée de grève, ils ont décidé de reconduire leur mouvement partout en France pour la journée du mercredi 18 mai 2016. A Marseille, les opérations ne reprendront que jeudi. Ce mouvement de protestation a été décidé à l’appel des syndicats CGT, FO et SUD. Les routiers souhaitent se faire entendre contre la loi Travail et ont donc décidé de se mobiliser massivement. C’est eux qui ont ouvert le bal de cette semaine de contestation qui s’annonce également difficile dans les airs, sur les rails et même sur l’eau.

A Caen, les routiers devraient de nouveau bloquer le périphérique sud mais ont finalement renoncé à paralyser l’autoroute A84 comme c’était un temps envisagé. Les automobilistes de Rouen, Rennes, Clermont-Ferrand et Bordeaux devront également prendre leur mal en patience ce mercredi. La zone logistique de la région Rhône-Alpes devrait également être bloquée. Mardi 17 mai, les perturbations sur les routes ont été importantes dans plusieurs point de l’Hexagone.

Les perturbations du mardi 17 mai

Une opération escargot a été menée entre Dourges et Arras. Le Havre a été complètement paralysé. La ville a connu de nombreux blocages sur les zones industrielles et portuaires. Une quinzaine de points de blocages ont été visés, outre la raffinerie Total. Une journée marquée par une économie au ralenti et des déplacements difficiles. En fin de journée, des blocages ont été levés au Havre.

Par ce mouvement, le syndicat Force ouvrière proteste contre les modifications que cette loi pourrait induire pour les routiers et, notamment, le changement des rémunérations concernant les heures supplémentaires. Les syndicats s’indignent  » de la possibilité accordée à l’employeur de réduire la rémunération des heures supplémentaires à 10% (contre 25% à 50%) « . Le but des routiers : bloquer les camions sur une file tout en laissant circuler les voitures individuelles. Certaines villes de France ont été considérablement touchées et des gares de péages ont été bloquées comme celle de Saint-Omer sur l’A26.

Au total, des kilomètres de ralentissement ont été observés dans tout l’Hexagone. Dans l’Ouest, une longue opération escargot a débuté tôt dans la matinée sur la rocade ouest à Rennes. La raffinerie de Donges a été bloquée ainsi que le port de Saint-Nazaire. D’importants bouchons ont également été rapportés à Caen sur le périphérique sud dès 9 heures du matin. À Nantes, des camions ont été mobilisés. Ailleurs en France, d’importants ralentissements ont paralysé le trafic toute la journée. C’est par exemple le cas à Bordeaux, à Marseille ainsi qu’à Fos-sur-Mer et à Vitrolles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s