Loi travail : Premiers blocages à Paris, Nantes et Rennes…

Ouest France, 12 mai 2016 :

La mobilisation à l’appel des syndicats opposés à la loi travail a démarré dans la matinée, avec des lycées fermés à Paris et des blocages signalés à Rennes et Nantes.

code19.jpg

La CGT, FO, FSU, Solidaires, l’Unef, l’UNL et Fidl ont appelé à manifester contre la loi travail partout en France, soit la cinquième journée de mobilisation nationale et unitaire en deux mois.

A Paris, devant le lycée Sophie Germain, des murs de poubelles bloquaient les deux entrées et sur un drap était inscrit à la bombe rouge « Face au 49-3, la dissolution ». Faustine, terminale ES, 18 ans explique qu’avec le recours au 49-3 « on doit renforcer la mobilisation, il est encore plus important de montrer notre mécontentement ». Le lycée Henri IV était également bloqué, la porte d’entrée barrée d’un drap: « Le Medef ordonne, le gouvernement obéit, la jeunesse résiste ».

Selon le ministère de l’Education nationale, « il y a eu quelques tentatives de blocage. Il y a deux, trois situations en cours de règlement ». A un mois du Bac le SGL, premier syndicat lycéen, s’attend à une mobilisation moindre ce jeudi.

À Rennes entre 7 h et 8 h 35 un dépôt de bus des transports en commun rennais, le Star, a été bloqué par des manifestants avec des feux de palette, provoquant d’importants retards sur plusieurs lignes de bus, a informé le Star sur son compte Twitter. Quelque 300 personnes pour l’instant ont rejoint le rassemblement organisé à midi dans le centre de Rennes.

A Saint-Brieuc. La police a dispersé les deux cents jeunes manifestants avec des gaz lacrymogène. Une personne a été interpellée.

À Nantes, à l’appel de l’intersyndicale, une manifestation est en cours sur le périphérique ouest qui a été coupé dans les deux sens de circulation, provoquant plus de 18 km de bouchons cumulés à 08 h 51 selon la Direction des routes de l’Ouest (DIRO).

Plusieurs lycées nantais ont également été bloqués. Des barricades ont été enflamnées.

À hauteur de Lorient (Morbihan), une autre manifestation contre la loi travail a donné lieu au blocage de deux giratoires, a précisé la préfecture du Morbihan. Selon la Diro cette manifestation occasionnait à 09 h 00 un bouchon de huit kilomètres dans le sens Nantes-Quimper sur la N165.

En Seine-Maritime, toujours dans le cadre des manifestations contre la loi travail, un blocage du pont de Tancarville était en cours jeudi matin, selon la préfecture du département qui a mis en place des déviations.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s