Sabotage de lignes téléphoniques en Haute-Loire

Le Parisien, 6 mai 2016 :

Les milliers de clients SFR et Bouygues de Haute-Loire qui ont eu mardi la désagréable surprise d’être de téléphone (fixe et mobile) et d’internet pendant neuf heures savent désormais pourquoi.

Alors que deux câbles avaient été découverts sectionnés dans un coffret électrique de Brives-Charensac, comme le raconte France Bleu, la CGT locale vient de revendiquer l’action.

«Plus de solution pour nous faire entendre»

Ce n’est que le lendemain que la CGT Energie a, dans un communiqué, revendiqué le sabotage afin, dit-elle, de dénoncer la loi Travail et de protester contre la privatisation des entreprises publiques comme EDF, avec à la clé, le risque de suppression d’emplois.

«Le dialogue social n’a jamais été aussi inexistant. Nous n’avons plus de solution pour nous faire entendre», se justifie la commission exécutive du syndicat.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s