Archives quotidiennes : 05/05/2016

Grève à l’usine Defontaine de Ben Arous (banlieue de Tunis)

Ce 4 mai, les ouvriers de l’usine Defontaine située à Ben Arous (banlieue de Tunis) se sont mis en grève. Cela fait deux mois que les ouvriers n’ont pas été payés, leurs droits les plus basiques, que ce soit leurs droits à la santé ou leurs droits syndicaux, sont bafoués par la direction et un ouvrier avec 27 ans d’ancienneté, père de trois enfants et atteint du cancer, vient d’être licencié abusivement.

DefontaineTunisie

Tout laisse à penser que le but de la direction est de pousser les travailleurs à démissionner pour les remplacer en toute illégalité.

Lire la suite

Publicités

Cinquième série de photos du 1er Mai 2016 à travers le monde

Cinquième série de photos du 1er Mai 2016, journée internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs, à travers le monde (voir ici pour la première série , ici pour la seconde ,à cette adresse pour la troisième et ici pour la quatrième). Sur tous les continents, nous ne formons qu’une seule classe ouvrière. Prolétaires de tous les pays, unissons-nous !

Ankara (Turquie) :

1m16eAnkara

Berlin (Allemagne) :

Thousands of activists took part anti-capitalism march in Berlin-Kreuzberg during the International Labor Day.

Lire la suite

Seule face à 300 néonazis, elle lève le poing et devient une héroïne

Madame Figaro, 4 mai 2016 :

Une suédoise n’a pas hésité à affirmer son opposition face à 300 néonazis lors d’une manifestation à Borlänge en Suède. Son geste a été salué par les Internautes du monde entier.

« Je n’ai pas peur d’eux » a affirmé Tess Asplund, aux médias locaux. En levant le poing face à un rassemblement de 300 néonazis, la femme de 42 ans a affiché un courage exemplaire. Alors que le mouvement autoproclamé Nordiska motståndsrörelsen (le Mouvement Nordique de Résistance), à l’extrême droite de l’échiquier politique, manifestait à Borlänge, une ville du centre de la Suède, Tess Asplund s’est opposée au racisme en un geste symbolique.

Lire la suite

Niort : La permanence de G. Gaillard tapissée

La Nouvelle République, 4 mai 2016 :

Alors que c’était hier le premier jour de débat à l’Assemblée nationale sur la loi « travail », des militants des syndicats CGT et Force ouvrière (FO) se sont « attaqués » hier à la permanence niortaise de la députée Geneviève Gaillard située place Saint-Jean. Ils ont entièrement tapissé la baie vitrée de tracts et affiches l’appelant à ne pas voter en faveur de celle qu’on nomme également la loi El Khomri.

Les syndicats ont fait de même à la permanence bressuiraise de Jean Grellier et à la permanence melloise de Delphine Batho.

La LDH dénonce les violences policières à Clermont-Ferrand

Communiqué de la LDH Clermont / Riom :

La section de la Ligue des droits de l’Homme de Clermont/Riom dénonce les violences policières qui ont eu lieu vendredi soir 29 avril 2016 à la Mairie de Clermont-Ferrand lors du conseil municipal, à l’encontre des militants du mouvement social Nuit Debout. Alors que leur matériel avait été enlevé de la place de Jaude par les forces de l’ordre dans l’après-midi, ils venaient pacifiquement demander l’autorisation d’occuper la place de Jaude de nuit et de jour pour y tenir leurs assemblées quotidiennes populaires et citoyennes.

antoineliberte

N’ayant pas obtenu gain de cause, ils ont exprimé leur mécontentement dans la salle du conseil. Le maire, plutôt que de reporter le conseil, a décidé de faire appel aux forces de police pour les obliger à quitter la mairie malgré les risques de débordements. Des policiers sont intervenus brutalement en faisant usage de matraques, de gaz poivre et même de tasers (armes particulièrement dangereuses).

Lire la suite

1er Mai à Bordeaux : Un étudiant interpellé

Rue 89 Bordeaux, 1er Mai 2016 :

Ce mardi, la coordination lycéenne de Bordeaux appelle au rassemblement place de la Victoire à 12h30. Si la loi Travail est toujours en ligne de mire, l’arrestation de l’un des leurs lors de la manifestation du 1er mai accroit leur courroux.

Après la marche pour la journée internationale des travailleurs qui a réuni 4000 personnes, Camille Hostin a été interpellé par la police. L’étudiant de 19 ans et manifestant assidu contre la loi El Khomri est poursuivi pour « violences aggravées sur une personne dépositaire de l’autorité publique ».

Lire la suite

Continuer la lutte pour le retrait de la Loi El Khomri

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Après un 1er Mai marqué par la répression tant à Paris qu’à Marseille, le gouvernement tente d’imposer le projet de loi El Khomri de casse du code du travail.

horsdequestion

Ce n’est pas dans les débats parlementaires que nous avons la moindre chance de faire reculer ce gouvernement au service du MEDEF, c’est dans la rue et par les grèves. Contrairement à ce que dit la déclaration intersyndicale du 3 mai, la balle n’est pas « dans le camp des députés ». Nous ne pouvons pas compter sur ces parlementaires qui depuis des décennies votent loi anti-ouvrière sur loi anti-ouvrière. La balle elle est toujours dans notre camp, chez nous les travailleuses et les travailleurs, dans nos ateliers, nos services et nos chantiers !

Lire la suite