Archives quotidiennes : 04/05/2016

18 minutes au cœur de la manif du 1er mai à Paris

Reportage vidéo de la CGT Carrefour Market sur la manifestation du 1er Mai 2016 à Paris, la répression et les violences policières :

Publicités

Expulsion manu militari des migrants du lycée Jean-Jaurès à Paris

Le Monde, 4 mai 2016 :

Dans la cuisine, l’eau bout. Une jeune femme, d’Erythrée ou d’Ethiopie, teste la température d’un biberon avant de le donner à son bébé. Elle a les yeux rougis, ses gestes sont lents. La nuit a été courte au lycée Jean-Jaurès, dans le 19e arrondissement de Paris. Il fait froid, mecredi matin 4 mai avant l’aube, quand les premiers soutiens se massent devant les portes fermées. Chacun sait l’évacuation imminente.

Arrivant de la porte des Lilas, un cortège de bus de la police grille avec application et systématisme chacun des feux rouges. Un à un les véhicules se garent près du lycée. Le jour n’est pas encore levé que déjà leur file est longue le long des trottoirs.

Lire la suite

Dakar : Protestation des travailleurs de l’hôtel King Fahd Palace à l’occasion du 1er Mai

Senxibar, 3 mai 2016 :

A l’instar de tous les travailleurs de la communauté internationale, les syndicalistes de la section CNTS de l’hôtel King Fahd Palace (KFP) ont marqué à leur manière cette journée symbolique du 1er mai 2016. Sous la houlette des délégués du personnel, les travailleurs ont battu le macadam. De manière singulière voire particulière, ils se sont affalés sur l’asphalte devant le Palais de la République du Sénégal pour exprimer leur ras-le bol.

Lire la suite

Un Camarade en prison, développons la solidarité révolutionnaire !

Communiqué de la CARA (Cellule Antifasciste Révolutionnaire d’Auvergne) :

Antoine, un Camarade brancardier de Vichy, militant de la CARA et militant à la CGT, a été placé en détention provisoire après avoir refusé la comparution immédiate. Il avait participé à l’occupation du Conseil Municipal de Clermont-Ferrand vendredi 29 avril dernier où il a été arrêté lors de l’évacuation brutale de la mairie.

antoineliberte

Antoine, un Camarade brancardier de Vichy, militant de la CARA et militant à la CGT, a été placé en détention provisoire après avoir refusé la comparution immédiate. Il avait participé à l’occupation du Conseil Municipal de Clermont-Ferrand vendredi 29 avril dernier. Lors de cette action, à l’appel de Bianchi, maire PS, les flics avaient évacué la salle à coups de matraques, de gazeuses et de taser. Marc Fernandez, chef de toute la police du Puy de Dôme, dirigeait ses troupes. En première ligne dans la répression, il s’est pris une enceinte en pleine tête dans la cohue. Les flics se jettent alors sur notre Camarade et l’arrêtent.

Lire la suite

Rassemblement devant le Medef à Tours

La Nouvelle République, 4 mai 2016 :

Environ 300 personnes ont manifesté contre le projet de loi Travail, hier midi, rue Buffon, à Tours, devant le siège du Medef, à l’invitation de la CGT, de FO et de Sud Solidaire.

S’exprimant au nom de cette intersyndicale, Grégoire Hamelin (FO) a rappelé « que manifester était un droit et que les pouvoirs publics étaient tenus de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ceux qui exerçaient ce droit » avant de demander aux salariés de rester mobilisés et d’appeler, le 12 mai, « à une journée d’initiative et de sensibilisation à l’égard des parlementaires appelés à examiner ce projet de loi ».

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : TOUJOURS RIEN ?

Article publié dans notre bulletin Communisme ouvrier n°65 de mai 2016

Du 26 au 28 avril s’est tenue la 4ème conférence environnementale sous la présidence de Ségolène Royal, la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer. Elle intervient suite à la COP21 qui a eu lieu à Paris en novembre 2015 avec un accord international pour le climat à la clé.

Même si la plupart des actions envisagées n’arriveront par décret qu’à partir de, au mieux, l’été prochain, on peut déjà constater que ces conférences passent et se ressemblent. Non, cette fois il n’y aura pas de propositions choc du type « portiques d’éco-taxe » dont la mise en place coûterait quelques centaines de millions d’euros avec un abandon total du dispositif, une fois payé et installé, dès le moment où le patronat taperait la main sur la table. Non, cette fois la conférence reste modeste et table sur une palette de mesures qui ne fera, a priori, pas de vagues.

Lire la suite

UNE ATTAQUE PATRONALE CONTRE NOTRE SANTÉ !

Article publié dans notre bulletin Communisme ouvrier n°65 de mai 2016

L’Assurance maladie veut favoriser la « pertinence » d’arrêts de travail dans les critères de la prime donnée aux médecins pour « améliorer leurs pratiques ».

La proposition, présentée le 28 avril lors de la séance des négociations sur la convention médicale entre les praticiens libéraux et la Sécurité sociale, prévoit notamment la création d’un « malus » pour les médecins qui ne respecteraient pas les objectifs.

Lire la suite